Piqûre d’insectes : Ne les laissez pas vous gâcher l’été

Comment éviter les piqûres de moustiques ?

Si l’été est synonyme de déjeuners en terrasses et de balades en pleine nature, il marque aussi le retour des piqûres d’insectes. Nos conseils pour éviter de se faire piquer et soulager les démangeaisons.


AU SOMMAIRE DE CET ARTICLE

Entre les répulsifs cutanés, les répulsifs ambiants et les insecticides, il est difficile de savoir quelle méthode privilégier pour repousser les insectes et plus particulièrement les moustiques.

 

Point sur les différents produits et les traitements en cas de piqûre.

 

 

Les répulsifs cutanés

Le répulsif anti-moustiques le plus efficace n’est autre que celui qui contient du DEET (Di Ethyl Toluamide). Choisissez un répulsif qui affiche un taux de 20 % à 50 % de DEET :

  • une concentration de 20 % vous protège pendant 4  heures ;

  • une concentration de 50 % vous protège pendant 8 heures.

L’efficacité de ces deux concentrations est strictement la même, seule la durée de protection change.

 

Les répulsifs ambiants

En extérieur, on peut également utiliser les spirales à brûler. Elles contiennent une molécule de la famille des pyréthrinoïdes, d'une grande efficacité pour tenir les moustiques à distance.


Ce type de répulsif doit uniquement être utilisé en extérieur et ne pas être positionné trop loin de vous pour être efficace.

 

Les insecticides

Composés de molécules chimiques, les insecticides doivent être utilisés avec précaution et modération.


Parmi les insecticides les plus utilisés, on trouve les diffuseurs électriques à brancher sur une prise. C’est la solution idéale pour se protéger des moustiques la nuit. Attention toutefois car ces dispositifs sont plus ou moins efficaces en fonction de la composition du produit.


Vous pouvez également utiliser une bombe aérosol d’insecticide, à diffuser dans l’air. Ces bombes aérosol sont d’une efficacité imparable mais veillez à respecter les précautions d’usage.

 

Eliminer les eaux stagnantes

Pour éviter la prolifération des moustiques autour de votre lieu de villégiature, supprimez tous les sites où l’eau stagne. En effet, les larves de moustiques ne peuvent se développer que dans l’eau. Fermez bien les robinets extérieurs pour éviter la formation de flaques, ne mettez pas trop d’eau dans vos plantes, ne laissez aucun récipient dehors, etc.

 

Soigner les piqûres

Pour soigner les piqûres, il faut d’abord identifier l’insecte qui vous a piqué.

  • Moustiques : un bouton dur, chaud, qui gratte et peut être douloureux. Parfois plus clair au centre.

  • Taons : un bouton douloureux, plus clair que la peau.

  • Guêpes, frelons, abeilles : une forte douleur à la piqûre et un œdème (gonflement).

  • Tiques : un point noir inhabituel entouré d’un halo rouge.

  • Aoûtats (larve d’un minuscule acarien) : des boutons rouges boursouflés, alignés ou en cercle, dans les plis humides de la peau, avec de fortes démangeaisons.


Détachez la tique avec un tire-tique de préférence, dans un mouvement de rotation, puis désinfectez. En cas de piqûre d’abeille, n’utilisez pas de pince à épiler, au risque de libérer du venin dans la plaie. Retirez immédiatement et avec précaution le dard en grattant la peau avec l’ongle. Désinfectez la piqûre et appliquez de la glace pour atténuer la douleur.


Utilisez une crème antiprurigineuse (qui calme les démangeaisons) et/ou contenant un anesthésique local. En cas d’œdème et de rougeur intense : un gel apaisant, un antihistaminique ou de l’hydrocortisone.

 

Le calendula est réputé pour ses vertus anti-inflammatoires et apaisantes, l’huile essentielle de lavande aspic pour son action antalgique (déconseillée avant l’âge de 6 ans).


Les huiles essentielles ont un effet puissant, demandez toujours conseil à votre pharmacien avant de les utiliser.
 

 

 

Le conseil de votre pharmacien Giphar

Quid pour les enfants et les femmes enceintes ?

  • Si aucune toxicité n’a été démontrée pour le DEET, le principe de précaution veut que les femmes enceintes et les enfants fassent preuve de prudence. Il leur est conseillé d’opter pour un répulsif affichant une concentration maximale de 30 % de DEET. Aussi, veillez à bien laver les mains après application pour éviter tout contact avec la bouche et les yeux.

  • Si vous êtes enceinte ou si vous avez un projet de grossesse, demandez conseil à votre médecin ou à votre pharmacien.

 

Crème solaire et produit anti-moustiques

Si vous cherchez à vous protéger du moustique tigre, il vous faudra mettre du répulsif pendant la journée. Dans ce cas, pour ne pas laisser votre protection anti-moustiques interférer avec votre protection solaire, suivez deux règles simples :

  • appliquez la crème solaire 20 minutes avant le répulsif ;

  • augmentez l’indice SPF de votre protection solaire. Si vous avez l’habitude d’utiliser un indice 20, optez pour un indice 30.

 

À lire aussi

Vaccinations et traitements : le passeport santé

Comment soigner les piqûres d'insectes avec l'homéopathie ?

 

Source

Quechoisir.org : Bien choisir son anti-moustique

Dr Charlotte Martin, spécialiste des maladies infectieuses.

 

 

A PROPOS DE CET ARTICLE
Rédigé par : Élise Dubuisson
Relu et approuvé par : Comité éditorial Giphar
Mis à jour le : 17/07/2020

Haut de page

Cet article vous a plu ? Faites le savoir :
2 avis

Voir aussi

Photosensibilisation due aux médicaments
Médicaments et soleil ne font pas toujours bon ménage. Il faut donc être prudent avec certains médic…
Homéopathie : guérir les coups de soleil et les brûlures
Vous avez abusé du soleil ou vous vous êtes trop approcher du barbecue ? En fonction de votre type d…
Peur de la séparation, les vacances : un moment privilégié pour expérimenter l’autonomie
Face à la peur de la séparation, les vacances sont l’occasion idéale pour aider les enfants à gagner…