Que faire en cas d'insolation ?

Que faire en cas d'insolation ?

Excellent pour l’humeur et la santé, le soleil réserve parfois quelques mauvaises surprises pour qui en abuse. L’insolation et le coup de chaleur sont des risques à ne surtout pas négliger.

À quelques semaines des vacances, découvrez leurs mécanismes et les moyens de les prévenir ou de les soigner.


AU SOMMAIRE DE CET ARTICLE

L’insolation, qu’est-ce que c’est ?

Dans un contexte normal, notre corps régule sa température intérieure en activant deux leviers : la transpiration et la soif. Ces phénomènes sont déclenchés par l’hypothalamus, une glande nichée dans le cerveau, chargée de maintenir notre température corporelle autour de 37 degrés. Mais il arrive que, submergé par trop de chaleur, l’hypothalamus ne parvienne plus à remplir son rôle. Le corps, privé de cette régulation, monte en température jusqu’à parfois l’hyperthermie. C’est la définition de l’insolation et de sa conséquence directe, le coup de chaleur.

 

Insolation et coup de chaleur, quelle différence ?

Les principaux facteurs de risque de l’insolation sont l’exposition prolongée et directe de la tête et de la nuque aux rayons du soleil et à la chaleur.

 

Contrairement à l'insolation, liée à l’ensoleillement, le coup de chaleur découle d’une exposition prolongée à une température ambiante excessive. Il peut aussi résulter de l’insolation ou d’une activité physique trop intense. Les symptômes du coup de chaleur, notamment l’hyperthermie, sont souvent plus aigus que ceux de l’insolation. Ses conséquences sont plus graves et doivent faire l’objet d’une consultation.

 

Quels sont les principaux symptômes de l’insolation ?

Les symptômes de l’insolation varient selon les personnes, la durée de l’exposition, l’intensité de l’ensoleillement et le niveau d’hyperthermie. Plus la fièvre liée à l’insolation est élevée, plus le symptôme est fort et les risques pour la santé, importants.

Les symptômes les plus fréquents sont :

  • Une sensation de chaleur sur le visage, une rougeur ou une pâleur excessive

  • Une peau chaude et déshydratée

  • Une fièvre modérée

  • Une modification du rythme cardiaque

 

Des symptômes plus graves doivent immédiatement donner lieu à une consultation ou à un appel aux secours d’urgence :

  • Une fièvre supérieure à 39,5°C

  • Des difficultés à respirer

  • Une déshydratation intense

  • Une sensation de malaise et d’oppression

  • De violents maux de tête et une raideur dans la nuque

  • Des bourdonnements d’oreille

  • Des nausées et des vomissements

  • Des vertiges, étourdissements ou une somnolence allant parfois jusqu’à l’évanouissement, les convulsions ou une perte de connaissance

A ce stade, le diagnostic vital est parfois engagé, notamment lorsque le sujet est un enfant ou une personne âgée.

 

L’insolation, le coup de chaleur, c’est grave docteur ?

Que faire en cas d’insolation ? Prise en charge rapidement, elle reste souvent sans conséquence et de courte durée. Le coup de chaleur est souvent plus problématique. Si la fièvre est très élevée et s’accompagne de symptômes alarmants, le risque d’atteintes neurologiques, cardiaques, rénales, voire de coma ou de mort est réel.

Il y a alors urgence à appeler les secours.

 

Les facteurs aggravants de l’insolation

Les médicaments peuvent perturber le mécanisme de thermorégulation du corps et favoriser le risque d'insolation et de coup de chaleur. C’est le cas notamment de certains diurétiques, anti-inflammatoires, antihypertenseurs, antibiotiques... Si vous êtes sous traitement, demandez conseil à votre médecin traitant sur la conduite à tenir en cas d’exposition au soleil ou de canicule.

 

Insolation, coup de chaleur, les sujets à risque

Les personnes âgées, les bébés et jeunes enfants sont particulièrement vulnérables. Les personnes souffrant de pathologies chroniques (diabète, maladies cardiaques) sont aussi plus sensibles à la chaleur et l’ensoleillement.

Insolation du bébé et du jeune enfant, une réaction rapide s’impose

Dès les premiers signes d’insolation ou de coup de chaleur chez un enfant, placez-le dans un endroit frais et faites-le boire. Si la déshydratation est intense, contactez les urgences pédiatriques ou le SAMU. Faites de même en cas de très forte fièvre, vomissements ou perte de connaissance. Rafraichissez-le avec un brumisateur, un gant humide ou en lui donnant un bain, à 2°C en dessous de sa température.

 

Que faire en cas d’insolation ou de coup de chaleur ?

Dès l’apparition des premiers symptômes, placez la personne dans un endroit frais et aéré. Réhydratez-la en lui donnant à boire de l’eau par petites quantités ou une solution de réhydratation disponible en pharmacie. Rafraichissez-la à l’aide d’un brumisateur, d’un linge mouillé, d’une douche ou un bain, tiède pour éviter le choc thermique.

 

Les bons réflexes pour prévenir insolation et coup de chaleur

  • Évitez les expositions entre 11 et 16 heures

  • Limitez le temps d’exposition au soleil

  • Évitez les efforts prolongés sous le soleil et sans protection

  • Buvez régulièrement, sans attendre la sensation de soif

  • Rafraichissez-vous en vous mouillant le front et la nuque

  • Restez à l’ombre le plus souvent possible

  • Ne laissez pas un enfant, une personne âgée en plein soleil ou dans un espace clos comme une voiture

  • En cas de canicule : restez dans un endroit frais et bien ventilé

  • Ne couvrez pas trop les nourrissons et les enfants

 

Sources : 

INPES

Prévention soleil

Solidarités Santé

Santé Magazine

Soleil.info

Passeport Santé

 

À lire aussi

Soigner les insolations par l'homéopathie

Des vacances sans soucis

Enfants et soleil : Les mauvais coups

Comment apprivoiser le soleil ?

 

A PROPOS DE CET ARTICLE
Rédigé par : Comité éditorial Giphar
Relu et approuvé par : Comité éditorial Giphar
Mis à jour le : 22/07/2019

Haut de page

Cet article vous a plu ? Faites le savoir :
1 avis

Voir aussi

Peur de la séparation, les vacances : un moment privilégié pour expérimenter l’autonomie
Face à la peur de la séparation, les vacances sont l’occasion idéale pour aider les enfants à gagner…
Diarrhée du voyageur, symptômes et traitement de la Turista
En voyage, la diarrhée du voyageur incommode 1 personne sur 2(1) , voire plus selon la destination, …
Les clés d’un été réussi
Travail, transports, éducation des enfants, stress, insomnies… Pendant l’année, nous sommes nombreux…