Brûlures, blessures...

Soigner les hématomes et les brûlures

Avec l'été on renoue rapidement avec les activités de plein air, les balades, le vélo mais c'est aussi la période des barbecues et grillades... Et un petit accident de parcours est vite arrivé : comment soigner les petits bobos de l'été ?


AU SOMMAIRE DE CET ARTICLE

L'été est souvent une période rêvée pour redécouvrir les joies du plein air.

Mais votre corps manque parfois d'entraînement et les petits traumatismes ne se font pas attendre :

  • bleus,

  • bosses,

  • écorchures,

  • coupures,

  • ampoules,

  • courbatures,

  • contractures,

  • brûlures

  • ...

 

Les plaies, prudence !

Quelle que soit l'origine d'une plaie, le grand danger vient d'une possible surinfection. Connaître les bons gestes évite toute complication :

  • Nettoyez la plaie avec du sérum physiologique ou, à défaut de l'eau claire pour éliminer les éléments extérieurs (terre,cailloux...).

  • Appliquez abondamment un antiseptique de préférence incolore pour désinfecter les plaies.

  • Pour accélérer la cicatrisation, préférez les pansements hydrocolloïdes dits « de seconde peau ».

 

En cas de plaie ouverte, rapprochez les bords avec des bandelettes de suture pour faciliter la cicatrisation.
Si la plaie saigne, utilisez un produit hémostatique qui stoppe l'hémorragie.

 

Les hématomes et les courbatures

  • En cas de coup ou d'hématome appliquez du froid : glace ou spray réfrigérant pour soulager les douleurs ainsi qu'une pommade contre les coups, type Arnica.

  • Pour les courbatures l'aspirine peut soulager la douleur. Boire abondamment et faire des étirements permet de les prévenir. Appliquez une pommade décontractante.

 

Les brûlures

  • Grillade, barbecue... Attention au risque de brûlures. Le 1er geste est de refroidir la zone brûlée sous l'eau froide : appliquez la règle des 3x15 : eau à 15°C pendant 15 minutes, à 15 cm de la plaie.

Désinfecter puis appliquer un pansement gras ou hydrocolloïde, ou une crème apaisante, réparatrice et cicatrisante. Seules les brûlures sévères ou étendues constituent une urgence médicale. Ne jamais percer les cloques.

 

  • En cas d'ampoules, ne pas les percer, utilisez un antiseptique local, si possible en unidoses ou en compresses imprégnées voire en flacon mais de faible contenance.

Appliquez un pansement hydrocolloïde dit « seconde peau » qui permet de recouvrir la chair laissée à vif, soulage la douleur et facilite la régénération de la peau.

 

À lire aussi

Les douleurs articulaires

Blessures : comment limiter douleurs et gonflements ?

Comment soigner les petites blessures par l'homéopathie ?

Comment soigner les petites brûlures par l'homéopathie ?

A PROPOS DE CET ARTICLE
Rédigé par : Comité éditorial Giphar
Relu et approuvé par : Comité éditorial Giphar
Mis à jour le : 26/04/2019

Haut de page

Cet article vous a plu ? Faites le savoir :
3 avis

Voir aussi

Peur de la séparation, les vacances : un moment privilégié pour expérimenter l’autonomie
Face à la peur de la séparation, les vacances sont l’occasion idéale pour aider les enfants à gagner…
Diarrhée du voyageur, symptômes et traitement de la Turista
En voyage, la diarrhée du voyageur incommode 1 personne sur 2(1) , voire plus selon la destination, …
Que faire en cas d'insolation ?
Excellent pour l’humeur et la santé, le soleil réserve parfois quelques mauvaises surprises pour qui…