La salle de bain pour senior, une pièce à la fois fonctionnelle et sécurisée

Aménagement de salle de bain pour senior

La salle de bain fait partie des pièces du logement dans lesquelles les chutes sont les plus fréquentes. Avec un sol en carrelage, une baignoire à enjamber et des revêtements lisses et glissants, elle peut s’avérer dangereuse pour les personnes âgées. Il est donc indispensable d’adapter la salle de bain aux besoins du senior. En plus d’être sécurisée et fonctionnelle, la salle de bain doit comporter certains équipements spécifiques, pratiques et ergonomiques. Zoom sur les aménagements d’une salle de bain pour senior.


AU SOMMAIRE DE CET ARTICLE

Salle de bain pour senior : quelles exigences ?

Chaque année, plusieurs milliers de personnes âgées sont victimes de chutes domestiques. Or, près de la moitié d’entre elles ont lieu dans la salle de bain. Pour pouvoir rester autonome et vivre le plus longtemps possible chez soi, l’aménagement de cette pièce doit donc être repensé.


Pour garantir hygiène et sécurité, la salle de bain pour senior doit être :

  • fonctionnelle : son agencement doit permettre à la personne âgée de conserver un maximum d’autonomie. Libéré de tout élément superflu, l’espace doit rester le plus désencombré possible. Les différents sanitaires (lavabo, WC, douche) doivent être faciles d’accès ;

  • sécurisée : la salle d’eau doit être adaptée pour éviter les risques d’accidents (glissades et chutes). Le revêtement de sol ne doit pas être glissant, et les équipements faciles à utiliser ;

  • confortable : la salle de bain doit rester un lieu de détente, de bien-être et de relaxation. Elle doit être confortablement chauffée et l’humidité facilement évacuée (avec une VMC).


Aménager une salle de bain (ou une salle d’eau) pour senior ne suppose pas nécessairement de la transformer en sanitaires de maison de retraite. Aujourd’hui, on trouve une grande variété de solutions et équipements modernes, esthétiques et fonctionnels.

 

 

Comment aménager sa salle de bain ?

Remplacer sa baignoire par une douche, opter pour un receveur anti-dérapant, ajouter un siège de douche ou des barres d’appui… Il existe de nombreuses solutions pour sécuriser et adapter la salle de bain aux besoins des seniors. Cela permet de continuer à vivre le plus longtemps possible à domicile.

 

Remplacer la baignoire par une douche

Si la salle de bain est équipée d’une baignoire classique, il est en général recommandé de la remplacer par une douche. En effet, enjamber le rebord d’une baignoire peut devenir plus difficile avec les années, voire dangereux.


Occupant le même espace au sol (parfois moins), certains modèles de douche sont relativement faciles et rapides à installer. Aujourd’hui, on trouve même des solutions tout-en-un (incluant le receveur et les parois vitrées, le revêtement mural et la robinetterie). Pour permettre un passage confortable, la porte de la douche doit être assez large.


Si le senior préfère conserver sa baignoire (ou si sa mobilité le permet), il peut l’équiper de plusieurs accessoires de sécurité et éléments complémentaires : un tapis antidérapant, un banc pour s’assoir (ou siège de bain rabattable), des barres d’appui ou de maintien, une douchette à portée de main… Il est également envisageable d’opter pour une baignoire avec portillon d’accès (ou baignoire à porte).

 

Quel type de douche pour senior ?

Plusieurs modèles de douche sécurisée sont aujourd’hui proposés par les fabricants. Pour un accès sans effort, il est recommandé de privilégier le receveur le plus plat possible. Ce type de douche est également accessible aux personnes à mobilité réduite (en fauteuil roulant ou en déambulateur).

Installer une douche à l’italienne (douche de plain-pied) permet de garantir une accessibilité optimale et plus de sécurité au senior. Sans seuil, ce type de douche est, en plus d’être pratique, très esthétique. Pour une parfaite intégration, le sol de la douche peut être carrelé comme le sol de la salle de bain. Cette douche à même le sol peut également être mise en place via l’installation d’un receveur extra-plat. Plus rapide à poser, cet équipement présente les mêmes avantages qu’une douche à l’italienne.

Si l’implantation des réseaux d’eau de la salle de bain ne permet pas d’installer un receveur directement sur le sol, il est aussi possible de remplacer sa baignoire par une cabine de douche (légèrement surélevée).

Quel que soit le modèle de douche choisi pour remplacer la baignoire dans une salle de bain pour senior, son revêtement doit être texturé (et pas lisse). Antidérapant, il permet de prévenir les éventuelles glissades. Si elles sont en verre, les parois de douche doivent être en verre trempé securit : elles sont ainsi plus résistantes aux variations de température et aux éventuels chocs.

 

Changer les autres équipements sanitaires

Les toilettes peuvent aussi être modifiées, pour être plus faciles à utiliser au quotidien pour le senior. Les WC peuvent par exemple être surélevés, pour permettre à la personne à mobilité réduite de s’assoir et de se relever plus facilement. Une barre d’appui peut aussi être installée à proximité des toilettes. Certains WC sont réglables en hauteur grâce à une télécommande. Des WC motorisés (ou WC japonais) permettent enfin de combiner confort et modernité.

 

Les robinets de douche (ou de baignoire) peuvent également être adaptés. Plus facile à saisir et à manipuler, un manche allongé se révèle en général plus pratique pour le senior. Un robinet thermostatique offre encore plus de sécurité : grâce à son cran de blocage (réglé sur 38 °C), le risque de brûlure accidentelle est écarté. Le contrôle de la température se fait au degré près. Certains modèles sont même équipés de leds, permettant d’identifier d’un seul coup d’œil la température de l’eau. Dans tous les cas, il est recommandé d’opter pour un modèle avec des boutons facilement préhensibles.


Pour plus de confort pendant la toilette, il est enfin possible d’opter pour un pommeau de douche équipé de jets hydromassants.

 

Ajouter des accessoires pour encore plus de sécurité et de confort

Une fois les équipements sanitaires modifiés ou adaptés, il est possible d’ajouter certains accessoires complémentaires dans la salle de bain pour senior :

  • une barre de soutien : elle facilite les déplacements dans la salle de bain. Plusieurs barres ou poignées de maintien peuvent être installées dans la pièce, près de la douche, des WC ou du lavabo. Elles aident le senior à se déplacer, à se retourner, à s’asseoir ou à se relever. Elles permettent ainsi de prévenir le risque de chute en cas de déséquilibre ;

  • une rampe d’accès : légère et amovible, elle est posée directement devant l’entrée de la douche. Elle permet de faciliter le franchissement d’un petit seuil ;

  • un siège de douche : permettant de s’asseoir confortablement dans la douche, il facilite la toilette. Libérant l’espace lorsqu’ils sont rabattus, les modèles escamotables offrent plus de modularité et d’adaptabilité ;

  • un tapis antidérapant : pour éviter les chutes, un revêtement spécial doit être prévu au fond de la douche ou de la baignoire. Il peut s’agir d’un simple tapis de douche à ventouses ou d’un antidérapant adhésif. Il existe également des traitements antiglisse, à appliquer directement sur le revêtement du sanitaire.


Pour profiter d’une salle de bain ergonomique et facile à utiliser, il est enfin possible d’ajouter plusieurs accessoires de rangement. Niches de rangement dans la douche, étagères près du lavabo, tiroirs faciles d’accès… Tous les produits de toilette doivent rester facilement accessibles pour le senior. Des meubles motorisés peuvent être installés pour répondre aux besoins des seniors dont la mobilité est particulièrement réduite.

 

Quelles aides pour adapter sa salle de bain ?

Plusieurs aides de l’État sont prévues pour aider au financement de ce type de travaux. Nouvelle aide financière, l’aide à l’adaptation du logement au vieillissement peut ainsi être utilisée pour faire des travaux dans une salle de bain pour senior.

 

Qui peut en bénéficier ?

Cette aide est destinée à financer l’aménagement du logement d’une personne âgée ou d’un salarié en perte d’autonomie, pour favoriser le maintien à domicile. Le montant alloué est de 5.000 euros maximum, par ménage et par logement. Pour en bénéficier, il faut :

  • être retraité d’une entreprise privée et âgé d’au moins 70 ans ;

  • être salarié ou retraité d’une entreprise privée et en perte d’autonomie ;

  • être âgé de 70 ans ou plus, et logé chez un parent salarié d’une entreprise du secteur privé ;

  • être propriétaire bailleur, et avoir pour locataire une personne qui répond aux critères énoncés plus haut.


Le logement dans lequel les travaux sont prévus doit appartenir au parc immobilier privé et être situé en France. Il doit être la résidence principale du demandeur de l’aide (ou du parent salarié qui le loge). Ce dernier doit disposer de revenus inférieurs à certains plafonds (plafonds de ressources des ménages à revenus modestes).

 

Pour quels types de travaux ?

Les travaux de rénovation de la salle de bain senior doivent être réalisés par un professionnel certifié Qualibat.


L’aide est allouée pour trois types d’aménagements dans la salle de bain, avec au choix :

  • l’installation d’une douche à l’italienne, avec sol antidérapant ;

  • l’installation d’un lavabo adapté aux personnes à mobilité réduite ;

  • l’installation d’une cuvette de WC rehaussée, avec réservoir et barre d’appui.


Certains travaux accessoires peuvent également être financés (dans la limite de 50 % du coût des travaux principaux) : installation d’un siège de douche ou d’un éclairage de sécurité, pose d’un revêtement spécial sur les murs ou le sol…


Cette aide de l’État peut être cumulée avec d’autres dispositifs avantageux (aides de l’Anah, Action Logement, crédit d’impôt, APA…).

 

A PROPOS DE CET ARTICLE
Rédigé par : Comité éditorial Giphar
Relu et approuvé par : Comité éditorial Giphar
Mis à jour le : 14/04/2021

Haut de page

Cet article vous a plu ? Faites le savoir :
0 avis

Voir aussi

Choisir ses protections urinaires
L’incontinence urinaire peut être particulièrement handicapante au quotidien. Survenant pendant une …
Maintien à domicile
Une perte d’autonomie importante peut rendre difficile le maintien à domicile de certaines personnes…
Le maintien à domicile des seniors
En prenant de l’âge, certaines tâches quotidiennes deviennent plus difficiles à accomplir. Heureusem…