Maintien à domicile : quelles solutions ?

Maintien à domicile

Une perte d’autonomie importante peut rendre difficile le maintien à domicile de certaines personnes âgées. Mais lorsque leur condition physique et mentale le permet, les seniors choisissent en général de rester chez eux.


AU SOMMAIRE DE CET ARTICLE

Pourquoi favoriser le maintien à domicile ? Quels aménagements prévoir pour rester chez soi lorsque l’on vieillit ? Et existe-t-il des aides spécifiques pour financer ces aménagements ?

 

L’importance du maintien à domicile

Le maintien à domicile est le fait de rester vivre chez soi lorsque l’on vieillit, plutôt que d’être hospitalisé ou placé dans un établissement spécialisé. Quel que soit son niveau d’autonomie, la personne âgée ou dépendante reste à son domicile.


Continuer à vivre chez soi offre plusieurs avantages. Les habitudes de vie de la personne âgée ne sont pas bouleversées et elle conserve ses repères (environnement, voisinage, commerces…). Le senior est entouré de ses souvenirs, dans son appartement ou sa maison. Même s’il nécessite parfois certains aménagements, le maintien à domicile est en général moins coûteux qu’un placement en maison de retraite.


Mais rester vivre chez soi peut parfois présenter certains risques : si elle est en perte d’autonomie, la personne âgée peut par exemple vite se retrouver isolée. D’autre part, le logement peut présenter des risques d’accidents domestiques : certains aménagements et objets se révèlent parfois dangereux pour la personne âgée. Enfin, un suivi médical régulier ou une prise en charge spécifique peut devenir nécessaire.


Alors vers quelles solutions se tourner pour continuer à vivre dans son logement le plus longtemps possible ?

 

Comment rester chez soi le plus longtemps possible ?

Pour garantir au senior confort et sécurité, le logement doit être adapté et aménagé en fonction du niveau d’autonomie de la personne. Plusieurs aides (aide humaine, matérielle et financière) sont également prévues pour faciliter le maintien à domicile du senior.

 

Adapter le logement aux besoins du senior

Plusieurs aménagements permettent de faire face à la perte d’autonomie de la personne âgée. Pour sécuriser le logement et le rendre plus confortable au quotidien, il est par exemple recommandé de :

  • améliorer la circulation au sein de l’appartement ou de la maison : les chutes sont des accidents fréquents chez les personnes âgées. En effet, les muscles ne sont plus aussi forts et réactifs qu’avant, et elles peuvent parfois manquer d’équilibre. Pour éviter de trébucher ou de se cogner contre un obstacle, il est recommandé de :

    • retirer tous les petits meubles et les objets inutiles ;

    • enlever les tapis (pour éviter de glisser ou de se prendre les pieds dedans), utiliser des range-fils pour les longs câbles électriques (téléphone, luminaires…) ;

    • recouvrir les surfaces glissantes (carrelages ou parquets vitrifiés) avec de la moquette ou un autre revêtement antidérapant ;

    • vérifier la qualité de l’éclairage dans toutes les pièces de la maison (éclairage suffisant, commandes faciles d’accès) ;

    • installer des poignées et des rampes d’appui à plusieurs endroits stratégiques (le long d’un escalier, près de la baignoire ou de la tête de lit…) ;

  • rénover la salle de bain : avec un sol en carrelage et des sanitaires lisses et glissants, les salles d’eau sont les pièces dans lesquelles les chutes sont les plus fréquentes. Pour limiter le risque d’accident, il est conseillé de :

    • remplacer la baignoire par une douche (douche à l’italienne ou de plain-pied, pour un accès facilité) ;

    • installer un revêtement en plastique au sol, un tapis antidérapant au fond de la baignoire ou sur le sol de la douche ;

    • rehausser les WC et prévoir des poignées pour se relever plus facilement ;

    • utiliser plusieurs accessoires pour sécuriser la salle d’eau : des barres de soutien et des poignées, un mitigeur thermostatique pour éviter le risque de brûlures, des meubles de rangement pratiques et faciles d’accès pour garder tous les produits à portée de main.


Pour plus de sécurité, la personne âgée doit enfin éviter de manipuler des objets et des équipements dangereux (outils de jardinage, tondeuse, matériel de bricolage, échelles et escabeaux…).

 

Rester en forme

Pour pouvoir rester chez soi le plus longtemps possible, il est également important de rester en bonne forme physique et mentale.


Pour cela, il existe plusieurs types d’activités pour les personnes âgées :

  • des activités physiques ou sportives : pratiquée de manière régulière, l’activité physique stimule le système immunitaire, cardio-vasculaire, musculaire et osseux. Faire du sport permet de ralentir l’apparition de certaines maladies, comme l’ostéoporose, l’obésité, le diabète, les maladies du système cardiovasculaire… Marcher, faire du vélo, courir, nager, faire de la gym douce ou de la danse… Toutes ces activités permettent également de se muscler, pour conserver un maximum de force, d’équilibre, de souplesse et de coordination dans les mouvements ;

  • des activités intellectuelles, pour stimuler la mémoire et entretenir les capacités intellectuelles : lire ou faire des jeux de mémoire, réaliser un album photo ou surfer sur internet… De nombreuses activités permettent d’entretenir son cerveau, de développer sa curiosité et de garder l’esprit clair et vif ;

  • des activités manuelles et culturelles, pour développer sa créativité et cultiver sa vie sociale : maintenir des liens avec l’entourage aide à lutter contre l’isolement. Pour cela, la personne âgée peut participer à des cours de cuisine ou de jardinage, rejoindre un groupe de couture ou de création de bijoux… Elle peut également programmer des sorties au musée ou au cinéma, un spectacle, une exposition ou un concert.


En plus de pratiquer une ou plusieurs activités de manière régulière, le senior doit également adopter une alimentation saine et équilibrée. Des repas riches en calcium, en protéines, en glucides et en vitamines sont en effet indispensables pour rester en bonne santé. Cela aide notamment à maintenir une bonne densité osseuse et une masse musculaire suffisante. Il est enfin essentiel de boire suffisamment d’eau, tout au long de la journée.

 

Trouver une aide à domicile

Si la personne âgée est en perte d’autonomie et a besoin d’être assistée dans sa vie quotidienne, elle peut faire appel aux services d’une auxiliaire de vie. Aussi connues sous les noms d’assistante de vie, d’aide ménagère ou d’aide à domicile, ces personnes contribuent au maintien au domicile de la personne âgée.


Plusieurs types de services sont proposés dans le cadre d’une aide à domicile, pour s’adapter aux besoins précis du senior. Il peut ainsi s’agir de :

  • une aide à la personne : cela consiste à aider la personne âgée à faire sa toilette, à se coucher et à se lever, à s’habiller, à se nourrir, à aller aux toilettes, ou encore à se déplacer au sein de son logement ;

  • une aide dans les tâches quotidiennes : il s’agit ici d’aider le senior à préparer ses repas, à faire le ménage, à entretenir le linge ou à faire les courses, à réaliser ses travaux ménagers, son bricolage ou son jardinage. L’aide à domicile peut aussi sortir et promener les animaux de compagnie ;

  • une aide aux activités sociales : l’assistante de vie peut accompagner la personne âgée pendant ses courses, à l’occasion de ses activités de loisirs, pendant une promenade ou une sortie culturelle. Elle peut l’aider dans ses démarches administratives, la conduire chez le médecin ou à d’autres rendez-vous importants.


L’aide à domicile peut ainsi assister la personne âgée dans de nombreuses tâches de sa vie quotidienne. En revanche, elle ne peut pas réaliser les soins médicaux ou paramédicaux, ni réaliser des opérations bancaires pour son compte. Le senior peut recruter lui-même son aide à domicile, devenant alors son employeur. Pour des démarches allégées, il peut également faire appel à un mandataire ou à un prestataire de services.

 

Quelles aides financières ?

La personne âgée peut bénéficier de plusieurs aides financières pour adapter son logement et profiter d’une aide à domicile. Les aides versées dépendent de son niveau de dépendance et du montant de ses revenus. Il peut s’agir de :

  • une participation de sa caisse de retraite : le retraité en situation de fragilité peut recevoir des aides financières et matérielles de sa caisse de retraite (financement de l’adaptation du logement à la perte d’autonomie, financement d’une aide à domicile…). Pour en savoir plus, il doit s’adresser à sa caisse de retraite de base et à sa caisse de retraite complémentaire ;

  • l’allocation personnalisée d’autonomie (APA) : l’APA à domicile permet de payer une partie des dépenses nécessaires au maintien à domicile (aide à domicile, équipements, adaptation du logement…). Versée par le conseil départemental, elle est attribuée aux personnes âgées dépendantes, de plus de 60 ans. Son montant dépend du niveau de revenus du senior et de son GIR (niveau de perte d’autonomie, qui doit être compris entre 1 et 4 pour pouvoir profiter de l’ANA) ;

  • une aide ménagère à domicile : les personnes qui ne peuvent pas bénéficier de l’APA peuvent profiter d’une autre aide sociale : l’aide-ménagère à domicile. Versée par le conseil départemental, cette aide finance les interventions de l’aide à domicile. Elle est attribuée sous conditions de ressources ;

  • un crédit d’impôt : la personne qui emploie une aide à domicile peut bénéficier d’un crédit d’impôt. Il est égal à 50 % des dépenses annuelles d’aide à domicile. L’installation de certains équipements pour assurer le maintien à domicile ouvre également droit à un crédit d’impôt de 25 %.


D’autres allocations et aides permettent d’accompagner les personnes âgées dans leur maintien à domicile.

 

Lire aussi :

Comment bien vieillir chez soi ?

 

A PROPOS DE CET ARTICLE
Rédigé par : Comité éditorial Giphar
Relu et approuvé par : Comité éditorial Giphar
Mis à jour le : 13/04/2021

Haut de page

Cet article vous a plu ? Faites le savoir :
0 avis

Voir aussi

Aménagement de salle de bain pour senior
La salle de bain fait partie des pièces du logement dans lesquelles les chutes sont les plus fréquen…
Le maintien à domicile des seniors
En prenant de l’âge, certaines tâches quotidiennes deviennent plus difficiles à accomplir. Heureusem…
Les services d'aide et de maintien à domicile
En avançant en âge, beaucoup de personnes redoutent de perdre leur autonomie et de ne pouvoir demeur…