Comment aménager la chambre d'une personne âgée ?

L'aménagement de la chambre pour les personnes âgées

La chambre à coucher fait partie des pièces fréquemment utilisées par une personne âgée. En plus d’y dormir la nuit, elle peut en effet s’y reposer la journée (avec une ou plusieurs siestes par jour). Elle doit donc être confortable, et parfaitement adaptée à ses besoins et à son niveau d’autonomie.

 

Alors comment aménager une chambre pour une personne âgée ? Quels sont les équipements à prévoir ? Et auprès de qui se les procurer ?


AU SOMMAIRE DE CET ARTICLE

Pourquoi est-il important d’adapter l’aménagement d’une chambre pour senior ?

Lorsque l'on vieillit, les besoins changent et l’autonomie peut diminuer. Mais en prévoyant des aménagements adaptés, il est toujours possible de rester vivre chez soi. Le maintien à domicile des personnes âgées présente de nombreux avantages. L’environnement est familier et rassurant, les habitudes de vie ne sont pas modifiées et la personne âgée conserve ses repères. D’autre part, même s’il nécessite parfois certains aménagements, le maintien à domicile reste souvent moins coûteux qu’un placement en maison de retraite ou dans un institut spécialisé.

 

Pour pouvoir rester vivre chez soi, il est parfois nécessaire d’aménager certaines pièces, notamment pour les adapter à la perte d’autonomie qui accompagne souvent le vieillissement. Le logement peut en effet présenter des risques d’accidents domestiques. Avec la salle de bain, la chambre fait partie des principales pièces à aménager.

 

La personne âgée peut par exemple se réveiller dans la nuit, et avoir besoin de se déplacer (pour aller boire un verre d’eau ou se rendre aux toilettes). Se déplacer dans la nuit pour aller allumer une lumière peut alors présenter un risque de chute, surtout si le senior a du mal à marcher. Installer un détecteur de présence ou un interrupteur près de la tête du lit permet de diminuer facilement ce risque (la lumière est rapide à allumer, sans avoir à se déplacer). Lorsque l’on vieillit, les muscles ne sont plus aussi forts et réactifs qu’avant, et la souplesse et l’équilibre diminuent. Les chutes sont ainsi plus fréquentes chez les personnes âgées. Or, un tapis mal installé ou un meuble mal placé peuvent augmenter le risque de chute (la nuit comme le jour).

 

Pour garantir sécurité et confort à la personne âgée, il est donc indispensable de vérifier l’aménagement de sa chambre, et de l’adapter si nécessaire.

 

Comment sécuriser la chambre d’une personne âgée ?

En plus de rester confortable, la chambre d’une personne âgée doit être fonctionnelle et sécurisée. Le senior doit pouvoir s’y déplacer en toute autonomie, sans aucun risque de glissade ou de chute.

 

Une chambre facile d’accès et bien éclairée

Pour un maximum de sécurité, la chambre de la personne âgée doit de préférence être située au rez-de-chaussée. Cela lui évite en effet d’avoir à emprunter des escaliers. Si elle est située à l’étage, il est indispensable de sécuriser les escaliers, en installant au minimum une main courante et un éclairage adapté.

 

La pièce doit être facile d’accès (aucun obstacle entre la chambre et les autres pièces, et une porte assez large). Elle doit aussi être sécurisée (avec des volets protecteurs pour la nuit, et des fenêtres qui permettent d’aérer la chambre, sans être totalement ouvertes). La chambre doit ensuite être assez spacieuse : le senior doit pouvoir circuler en toute sécurité. Elle doit être dégagée de tous les meubles inutiles et gênants (notamment des meubles bas, qui peuvent constituer des obstacles dangereux). Il est conseillé de privilégier un sol anti-dérapant (non lisse), comme une moquette ou du linoléum. Pour plus de sécurité, il est aussi recommandé d’éviter les tapis (ou de bien les fixer au sol).

 

La chambre doit également être lumineuse et bien éclairée. En plus de ses bienfaits sur le moral, la lumière offre en effet une visibilité optimale : cela permet d’éviter la présence d’éventuels obstacles dans des zones d’ombre de la pièce. En plus d’installer un interrupteur ou une lampe de chevet près du lit, il est possible d’équiper la chambre de la personne âgée d’une veilleuse (pour pouvoir se lever la nuit en toute sécurité). Les prises et les interrupteurs doivent être installés à la bonne hauteur. Il faut enfin vérifier qu’aucun fil électrique ne traîne au sol : pour éviter tout risque de chute, ils doivent être installés dans un range-fil, ou fixés correctement.

 

Pour un confort optimal, il est important de vérifier la bonne isolation thermique et acoustique de la chambre du senior. La pièce doit enfin être correctement ventilée et régulièrement aérée (en ouvrant simplement la fenêtre quelques minutes par jour).

 

Des aménagements simples pour plus de confort

Plusieurs aménagements simples peuvent également rendre la chambre de la personne âgée plus confortable. Il est par exemple conseillé de :

  • installer des volets électriques : ils sont plus faciles et plus rapides à ouvrir que des volets manuels (surtout en cas d’arthrose) ;

  • choisir des armoires et des commodes avec des tiroirs peu profonds, et des portes coulissantes : cela permet de faciliter l’accès à tous ses vêtements ;

  • optimiser l’organisation des placards : les affaires les plus souvent utilisées doivent être rangées à la bonne hauteur (entre 40 cm et 1,40 m du sol). Pour ne pas avoir à utiliser un escabeau ou une chaise pour accéder à ses vêtements ou à ses draps, il est aussi possible d’installer une barre d’abaissement dans la penderie ;

  • installer une table de chevet à hauteur réglable : les objets doivent pouvoir être attrapés facilement, sans avoir à se baisser (livre, lunettes, médicaments…) ;

  • prévoir une prise téléphone et un téléphone dans la chambre : cela permet de pouvoir répondre facilement au téléphone en soirée, ou pendant les temps de repos de la journée ;

  • poser un verre d’eau sur la table de chevet, pour éviter de se lever pendant la nuit.

 

Un lit adapté, confortable et à la bonne hauteur

Avec l’âge, il peut devenir plus difficile de se coucher et de se relever (perte de mobilité et de force musculaire). Il est donc important d’investir dans un lit adapté.

 

Pour qu’il devienne plus facile de se lever de son lit, il est d’abord possible de le surélever. Pour cela, il suffit de remplacer les pieds actuels par des pieds plus hauts, ou d’installer des cales de rehaussement : le lit doit rester à la bonne hauteur (ni trop haut, ni trop bas). Plusieurs équipements spécifiques peuvent également être installés près du lit : une barre de redressement (réglable en hauteur et en profondeur, elle se glisse sous le matelas), un relève-buste électrique (pour faciliter la position assise, pour lire ou déjeuner au lit) ou encore un guidon de transfert (un appareil pivotant qui facilite le transfert entre un lit et un fauteuil).

 

En plus d’être sécurisée, la literie doit également être confortable (notamment en cas de douleurs au dos ou de douleurs articulaires, liées par exemple à de l’arthrose). Le matelas doit être assez ferme et, si possible, à mémoire de forme (pour favoriser la décontraction musculaire et soulager les douleurs). Un oreiller à mémoire de forme épouse la forme de la tête et des cervicales, en douceur et sans pression : il permet ainsi de soulager les problèmes de dos et de cou.

 

Si la personne âgée souffre d’une perte d’autonomie importante (difficultés à bouger dans le lit, à se lever et à se coucher), ou si elle a besoin de soins à domicile (avec l’intervention d’un aidant), il peut être utile d’installer un lit médicalisé. Prescrit par le médecin traitant, ce type de lit est réglable en hauteur et inclinable en plusieurs positions (réglage électrique). Disponible en plusieurs largeurs (lit simple ou lit double), il est équipé de différentes fonctions (relève-buste, relève-jambes, pliure au niveau des genoux…) et peut être accessoirisé (matelas anti-escarre, barrières de protection, roues…).

 

 

Comment s’équiper ?

Lits médicalisés, guidons de transfert, fauteuils releveurs, barrières de lit… Pour faciliter et encourager le maintien à domicile, de nombreux équipements médicaux sont aujourd’hui proposés à la vente. Ils peuvent également être loués sur une période plus ou moins longue (parfois pendant plusieurs années).

 

S’il est possible de louer ou d’acheter du matériel médical sans ordonnance, une prescription du médecin est indispensable pour bénéficier d’un remboursement par l’Assurance maladie. Les dispositifs médicaux pouvant être pris en charge sont listés dans la LPP (Liste des Produits et Prestations Remboursables). Plusieurs aides de l’État et dispositifs avantageux sont également prévus pour aider au financement des travaux d’aménagement du domicile des seniors. Octroyées sous certaines conditions, ces aides permettent de favoriser le maintien à domicile des personnes âgées.

 

Spécialiste de la location et de la vente de matériel médical pour l’autonomie et la mobilité, Libeoz propose une gamme complète de produits pour les particuliers (dont des lits médicalisés). En plus d’une livraison à domicile, le fournisseur vous propose d’installer votre dispositif en moins de 24 heures, pour encore plus de confort et de facilité. Ses professionnels et partenaires vous apportent également tous les conseils d’utilisation nécessaires. Pour en savoir plus, n’hésitez pas à vous renseigner auprès de votre pharmacien Giphar (chaque pharmacie Giphar dispose d’un point conseils Libeoz).

 

Sources :

https://www.libeoz.fr/LBZ-01/11-chambre-literie-mobilier

https://www.pharmaciengiphar.com/seniors/maintien-domicile/seniors-comment-amenager-sa-chambre

https://www.pour-les-personnes-agees.gouv.fr/preserver-son-autonomie-s-informer-et-anticiper/amenager-son-logement-et-sequiper/amenager-son-logement


À lire aussi
Seniors : des options pour rester à la maison
Mobilité : plus on bouge, moins on chute


Maintien à domicile personnes âgées : en savoir plus sur notre site www.libeoz.fr

 

A PROPOS DE CET ARTICLE
Rédigé par : Anne-Sophie Glover-Bondeau
Relu et approuvé par : Comité éditorial Giphar
Mis à jour le : 05/06/2022

Haut de page

Cet article vous a plu ? Faites le savoir :
3 avis

Voir aussi

Aide à la personne
Garde d’enfant, ménage, jardinage… En France, plusieurs prestations à domicile sont proposées à des …
Le rôle de l'aidant
Le vieillissement et certaines maladies chroniques peuvent être à l’origine d’une perte d’autonomie …
L'aménagement de la cuisine pour les personnes âgées
Utilisée plusieurs fois par jour, la cuisine est l’une des pièces centrales du logement. Indispensab…