Tout savoir sur la colocation entre seniors

Tout savoir sur la colocation entre seniors

Séduisant de plus en plus de seniors, la colocation est devenue une alternative intéressante à la maison de retraite (ou EHPAD). Économies sur le prix du loyer, partage des tâches, moments d’échange et de convivialité… Cette solution d’hébergement offre en effet de nombreux avantages aux personnes âgées autonomes.

Alors comment fonctionne ce type de colocation exactement ? Pourquoi opter pour cette solution d’habitat ? Comment créer une colocation entre seniors et trouver un logement pour un retraité ?


AU SOMMAIRE DE CET ARTICLE

La colocation entre seniors : qu'est-ce que c'est ?

Soumise aux mêmes règles qu’une colocation « classique », la colocation pour seniors peut prendre plusieurs formes. Zoom sur le fonctionnement de ce type d’hébergement, et sur les différentes solutions proposées aux personnes âgées autonomes.

 

Le fonctionnement d’une colocation

Une colocation consiste à louer un logement à plusieurs (résidence principale), pour profiter de certains avantages (notamment un avantage financier, avec le partage du loyer). Les locataires sont désignés comme « colocataires » de la maison ou de l’appartement. Les colocataires partagent les espaces de vie communs (salon, cuisine, salle à manger, espaces extérieurs…), et profitent d’un espace privé (une chambre, avec ou sans salle de bain).

 

Comme n’importe quel autre type de location, la colocation obéit à un certain nombre de règles, et doit obligatoirement être encadrée par un contrat (bail). Il peut s’agir d’un bail unique signé par tous les colocataires, ou de plusieurs contrats (autant de contrats qu’il y a de colocataires). Les mêmes règles s’appliquent à une colocation entre seniors. En plus du bail signé entre les colocataires et le bailleur (le propriétaire du logement), il est recommandé de rédiger un autre document pour définir les règles de la vie en communauté (règlement intérieur, ou pacte de colocation). Cela permet d’encadrer clairement le fonctionnement de l’habitat partagé, et d’éviter d’éventuels conflits ultérieurs.

 

Développée initialement dans le parc locatif privé, la colocation entre personnes âgées peut aussi être envisagée dans le parc social. Tous les frais du logement sont partagés entre les colocataires, qui peuvent recevoir des aides sociales au logement (APL, ALS ou APA, sous certaines conditions).

 

En plus de permettre le partage du loyer et des frais, la colocation peut aussi faciliter l’emploi d’une aide à domicile.
 

Colocation entre personnes âgées ou colocation intergénérationnelle ?

La colocation pour seniors peut prendre plusieurs formes. Il peut s’agir d’une colocation entre personnes âgées (l’appartement ou la maison en colocation n’est habité que par des seniors), ou d’une colocation intergénérationnelle (entre un jeune et un senior).

 

Comme le terme le laisse deviner, on parle de colocation intergénérationnelle lorsque le logement est occupé par des colocataires de générations différentes. En général, il s’agit d’une personne âgée et d’un étudiant (la personne âgée accueille un étudiant chez elle). Les deux parties peuvent conclure un contrat de cohabitation intergénérationnel solidaire. L’étudiant paye un loyer mensuel au senior, et peut profiter de l’APL (Allocation Personnalisée au Logement).

 

En plus d’offrir tous les avantages d’une colocation (dont le partage du montant du loyer et des charges), cette solution d’habitat permet au senior de vivre avec une personne jeune, capable de l’aider dans ses tâches du quotidien (courses, cuisine, ménage…). L’étudiant peut quant à lui profiter d’un logement calme, spacieux et souvent bien situé (près du centre-ville ou de son université, par exemple).
 

Qu’est-ce qu’une maison partagée ?

Le concept de « maison partagée » s’adresse aux personnes âgées et aux personnes en situation de handicap, sans condition. Permettant d’éviter (ou de retarder) l’entrée dans un établissement spécialisé (de type EHPAD), cette solution d’hébergement consiste à vivre à plusieurs dans un appartement ou une maison : les occupants profitent d’espaces communs et d’espaces privatifs.

 

Appartenant au parc immobilier privé ou social, la maison partagée favorise le « vivre ensemble ». Elle est en général située à proximité des transports, des commerces et de toutes les commodités. Elle accueille plusieurs seniors (il s’agit de leur résidence principale). Ces derniers peuvent être locataires du bien, colocataires ou propriétaires.

 

Pourquoi opter pour cette solution d’habitat ?

Comme toute autre solution d’habitat partagé, la colocation entre seniors offre de nombreux avantages. En plus de diminuer le budget consacré au logement, elle offre un environnement à la fois convivial et sécurisé aux personnes âgées.

 

Pour profiter des avantages de la colocation

Solution d’habitat particulièrement intéressante et dans l’air du temps, la colocation permet de :

  • faire des économies : vivre à plusieurs dans un seul logement permet d’abord d’économiser sur le montant du loyer. Ce dernier est en effet partagé entre les différents colocataires (avec mention du partage dans le bail). En plus de diviser le montant du loyer, les colocataires partagent le montant des charges (paiement sous forme de provisions pour charges avec régularisation annuelle, ou d'un forfait versé en même temps que le loyer). Leur pouvoir d’achat est ainsi facilement augmenté ;

  • accéder à un logement plus grand, mieux situé ou mieux aménagé : le paiement du loyer et des charges étant partagé entre les colocataires, ces derniers ont en général accès à un logement plus qualitatif. Les pièces de vie sont plus grandes, le logement est situé dans un quartier accessible et proche de toutes les commodités (services publics, services sociaux et médico-sociaux, commerces, transports…). Il peut aussi profiter d’équipements de qualité, parfaitement adapté à l’âge et à l’état de santé de ses habitants… ;

  • partager les tâches du quotidien : la colocation consiste à vivre en communauté, et donc à partager certaines tâches ménagères (liées à l’entretien du logement, notamment). Faire le ménage et la vaisselle, sortir les poubelles, entretenir le jardin… Nombreuses sont les tâches quotidiennes à pouvoir être partagées entre les colocataires. Ces derniers peuvent aussi décider de faire les courses, de préparer les repas ou de s’occuper du linge de tous les habitants à tour de rôle. Les colocataires peuvent enfin employer plus facilement une aide ménagère à domicile, en partageant le coût de sa rémunération.

 

Pour éviter l’isolement et prolonger l’autonomie des personnes âgées

En plus d’offrir tous les avantages d’une colocation « classique », la colocation entre personnes âgées permet de :

  • rompre avec la solitude : l’une des principales motivations à la cohabitation entre seniors est souvent la création d’un lien social. Même lorsqu’elles sont autonomes (et qu’elles n’ont pas besoin d’intégrer un établissement spécialisé), les personnes âgées peuvent éprouver des difficultés à vivre seules. Habiter à plusieurs entre seniors permet de partager certains aspects de son quotidien (dans les pièces de vie communes, au moment des repas par exemple), tout en conservant indépendance et intimité (chaque colocataire dispose de sa propre chambre). Les colocataires seniors profitent d’une expérience humaine enrichissante, avec des moments de partage et d’échange qui contribuent à leur bien-être ;

  • profiter de plus de sécurité : vivre seul peut présenter certains risques, notamment lorsque l’on vieillit. Une personne âgée peut en effet être facilement victime d’un accident domestique (une brûlure en cuisinant, par exemple) ou d’une chute (dans les escaliers ou sur un sol glissant…). Si vivre à plusieurs dans un appartement ou une maison n’empêche pas ces accidents, cela permet néanmoins de profiter d’une prise en charge plus rapide (les gestes de premiers secours peuvent être effectués par l’un des colocataires, ou les secours prévenus plus rapidement). La colocation permet également de profiter d’une sécurité renforcée contre les vols et les cambriolages (il est en effet rare que le logement soit entièrement inoccupé) ;

  • conserver son autonomie plus longtemps : nouvelle forme de maintien à domicile, la colocation entre seniors permet de rester autonome le plus longtemps possible (sans avoir besoin d’intégrer une maison de retraite). Comme vu plus haut, vivre à plusieurs offre en effet une certaine sécurité (physique et matérielle). Les seniors peuvent notamment partager les frais liés à l’intervention d’une aide à domicile (pour les courses ou le ménage, mais aussi pour des soins de santé), qu’ils ne pourraient pas forcément supporter seuls.

 

Comment trouver ce type de colocation ?

Plusieurs solutions permettent de créer ou d’intégrer une colocation pour seniors :

  • rechercher une place dans une colocation : plusieurs plateformes en ligne permettent aujourd’hui de comparer les propositions de colocation pour seniors, et de choisir l’offre la plus adaptée à son profil, à son budget et à ses besoins ;

  • partager son propre logement : si elle vit dans un logement spacieux, qui dispose de plusieurs chambres (et de plusieurs salles de bain, dans l’idéal), la personne âgée peut aussi décider de mettre sa maison ou son appartement en colocation ;

  • créer une colocation : il est également possible de rechercher un bien vacant à plusieurs, pour le louer en colocation. Cette solution peut par exemple être mise en place par un groupe d’amis, qui se connaît déjà. Mais il est aussi envisageable de former un groupe pour créer une colocation entre seniors (notamment en faisant appel aux services d’une association).

 

Avant de s’engager dans une colocation, il est recommandé de bien se renseigner sur les centres d’intérêt et sur la façon de vivre de ses futurs colocataires. Pour que la cohabitation se déroule dans les meilleures conditions possibles, il est en effet important de partager certaines valeurs, et de pouvoir échanger sur des passions communes (sport, musique, cuisine, cinéma…).

 

Sources :

https://www.cettefamille.com/colocation-senior/

https://www.colocation-adulte.fr/ouvrir-logement-partage-retraite

https://www.pour-les-personnes-agees.gouv.fr/vivre-a-domicile/partager-son-logement/partager-son-logement-quelles-possibilites

 

 

A PROPOS DE CET ARTICLE
Rédigé par : Comité éditorial Giphar
Relu et approuvé par : Comité éditorial Giphar
Mis à jour le : 03/06/2022

Haut de page

Cet article vous a plu ? Faites le savoir :
1 avis

Voir aussi

La dépression des seniors
En France, on estime qu’entre 55 et 85 ans, près d’une personne sur 5 est en souffrance psychologiqu…
Préparation de la retraite
En France, les pensions des retraités sont financées par les cotisations des actifs. Il existe plusi…
Cohabitation génération
Si elle existe depuis plusieurs années en France, la « cohabitation intergénérationnelle solidaire »…