Comment bien vieillir chez soi ?

Bien vieillir chez soi

La majorité des personnes âgées souhaite rester chez elle en vieillissant. En plus de pouvoir continuer à profiter du confort de son logement, cela permet au senior de conserver ses habitudes de vie. Il continue à côtoyer ses voisins et à fréquenter les mêmes commerces, il vit au milieu de ses souvenirs et ses proches continuent à lui rendre visite facilement. Tous ces repères contribuent à le sécuriser.


AU SOMMAIRE DE CET ARTICLE

Comment s'assurer de pouvoir bien vieillir chez soi ? Comment adapter son logement pour rester vivre à son domicile ? Et existe-t-il des aides spécifiques ?
 

Comment bien vieillir ?

Un esprit sain dans un corps sain. Pour bien vieillir chez soi et rester le plus indépendant et autonome possible, il faut d’abord se maintenir en bonne santé. Il est également indispensable d’entretenir ses capacités intellectuelles et de conserver une vie sociale.

 

Prendre soin de son corps

Pour rester en bonne santé et bien vieillir, il est recommandé de :

  • bien s’hydrater : si elle est dangereuse à tout âge, la déshydratation l’est particulièrement après 70 ans. Favorisée par les canicules et les épisodes de fortes chaleur, elle doit être évitée à tout prix. Les besoins en eau sont plus élevés chez le senior que chez l’adulte : il est ainsi conseillé de fournir à son organisme entre 2 à 2,5 litres d’eau par jour (au lieu d’1,5 litres). Le mieux est de boire de petites quantités d’eau, tout au long de la journée ;

  • adopter une alimentation saine : encore une fois, il est recommandé de suivre un régime alimentaire varié et équilibré quel que soit son âge. Mais lorsque les années passent, les besoins nutritionnels ne sont pas les mêmes. Les aliments doivent apporter suffisamment de vitamines, de sels minéraux et d’oligo-éléments pour prévenir certaines pathologies, fortifier les os et maintenir une masse musculaire suffisante ;

  • bien dormir : un sommeil de qualité est indispensable pour se maintenir en bonne santé (tant sur le plan physique qu’intellectuel). Pour bien vieillir, il est important de dormir suffisamment et de profiter d’un sommeil vraiment réparateur. La literie doit être adaptée et certaines règles de bon sens respectées (ne pas consommer d’excitants ou faire de sport juste avant de se coucher). En cas de troubles du sommeil, il est recommandé de consulter son médecin traitant. Ce dernier recherchera la cause du problème et proposera un traitement adapté (par exemple, la prise en charge des apnées du sommeil) ;

  • pratiquer une activité physique régulière : courir, faire du vélo, nager, danser ou même marcher… Pratiquer une activité sportive plusieurs fois par semaine est indispensable pour bien vieillir. En effet, en plus d’agir sur le moral et de renforcer le système immunitaire, le sport permet d’entretenir son système musculaire et osseux. Cela facilite toutes les tâches de la vie quotidienne, aide à conserver un bon équilibre et à prévenir le risque de chutes.


À partir d’un certain âge, des examens de santé réguliers doivent également être programmés (mammographie pour les femmes à partir de 50 ans, ostéodensitométrie après la ménopause, hémoculture…).

 

Prendre soin de son cerveau

Pour bien vieillir et pouvoir continuer à vivre chez soi, il faut également faire travailler et entretenir ses capacités intellectuelles. En effet, plus le cerveau est stimulé, plus il reste vif et réactif.


Plusieurs activités pour personnes âgées permettent de développer ses capacités intellectuelles et cognitives :

  • les jeux de mémoire (sudokus, mots croisés, memory…), les jeux de société, les puzzles, les jeux de cartes, la réalisation d’un album photo ou la rédaction de ses mémoires… ;

  • les activités manuelles (dessin, poterie, peinture, couture, tricot…) ;

  • la lecture, le visionnage de films, de reportages et de documentaires, la prise de renseignements sur Internet…


Pour lutter contre l’isolement des personnes âgées, il est également recommandé de maintenir des relations avec son entourage, et de programmer certaines activités sociales et culturelles (lorsque c'est possible, aller au cinéma, visiter un lieu historique, se rendre dans un musée ou une exposition, à un spectacle…).

 

Comment adapter son logement pour rester chez soi ?

Pour pouvoir bien vieillir chez soi, il est ensuite indispensable d’adapter certains aspects de son logement. Les chutes sont fréquentes chez les personnes âgées, et tout doit être mis en œuvre pour les éviter.


L’espace au sol doit être dégagé de tout élément superflu, pour éviter que le senior ne trébuche (il est par exemple conseillé de remplacer les tapis par de la moquette ou d’autres revêtements antidérapants). Toutes les pièces doivent profiter d’un éclairage suffisant, et les prises et les interrupteurs doivent être faciles d’accès. Une main courante peut également être installée dans l’escalier, et des poignées et rampes d’appui prévues dans certains endroits de la maison (près du lit, le long d’un couloir…). Tous les outils dangereux doivent enfin être éloignés (echelle ou escabeau, outils très tranchants etc.).


Pour plus de sécurité et un meilleur confort d’utilisation, la salle de bain doit également être repensée. La baignoire peut être remplacée par une douche à l’italienne (douche de plain-pied ou receveur extra-plat). Les WC peuvent être rehaussés et les sols recouverts d’un revêtement anti-dérapant. Un mitigeur thermostatique permet de maîtriser plus facilement la température de l’eau et de prévenir tout risque de brûlure. Plusieurs barres de maintenir ou poignées peuvent aussi être installées (près des WC, de la douche ou du lavabo).

 

Demandez conseils à votre pharmacien qui peut vous guider dans l'aménagement de votre domicile.

 

 

Quelles aides pour les personnes âgées qui restent vivre chez elles ?

Il existe plusieurs types d’aides pour bien vieillir chez soi. La personne âgée peut par exemple faire appel à une auxiliaire de vie (aide à domicile, assistante de vie ou aide-ménagère). Elle peut l’aider dans les différentes tâches de sa vie quotidienne (s’habiller, faire ses courses, se faire à manger, l’accompagner à des rendez-vous ou lors de sorties culturelles…). Plusieurs aides financières sont également proposées aux personnes âgées, pour leur permettre de bien vieillir chez elles.

 

Le dispositif « Bien vieillir chez soi »

Le dispositif « Bien vieillir chez soi » de la Carsat (Caisse d'assurance retraite et de la santé au travail) est une aide financière destinée aux personnes âgées retraitées du régime général ou du régime des fonctionnaires d’État. Elle contribue à assurer le maintien à domicile des seniors. Pour pouvoir en bénéficier, il faut d’abord être retraité et dépendre de l’Assurance retraite (il n’y a pas de condition d’âge). Il faut également être autonome, mais avoir besoin d’une aide pour rester à domicile.

 

  • Elle permet de prendre en charge une partie des travaux d’amélioration et d’adaptation du logement aux besoins du senior, pour améliorer son confort et sa sécurité. Après examen de la situation et des besoins de la personne âgée (conditions de vie, âge, ressources, état de santé), la caisse régionale peut prendre en charge plusieurs types de travaux, comme :

  • des travaux de gros œuvre, pour rendre le logement accessible ou créer un espace de vie au rez-de-chaussée ;

  • l’adaptation des salles de bain, salles d’eau et WC (remplacement de la baignoire par une douche, pose de barres de maintien…) ;

  • la rénovation de l’isolation thermique, la pose d’une porte de garage ou de volets motorisés…

 

Cette aide peut également être utilisée pour financer un accompagnement personnalisé au domicile par un professionnel. Elle prévoit par exemple la prise en charge de :

  • services à domicile : ménage, lessive et entretien du logement, courses et préparation des repas, bricolage, jardinage… ;

  • services dans la vie quotidienne : portage de repas, transport accompagné, aide au retour à domicile après une hospitalisation…


Le montant de l’aide allouée dépend des ressources du senior et de sa situation personnelle (s’il vit en couple ou seul). Elle ne peut pas être accordée à une personne âgée qui bénéficie déjà de l’APA (Allocation personnalisée d’autonomie), de la PSD (Prestation spécifique dépendance) ou encore de la PCH (Prestation de compensation du handicap).

 

Les autres aides financières pour continuer à vivre à domicile

Sous certaines conditions, le senior peut profiter d’autres aides pour aménager son logement et faire appel à une aide à domicile :

  • l’APA (allocation personnalisée d’autonomie) : l’APA à domicile est versée par le conseil départemental. Elle est attribuée aux personnes âgées dépendantes, de plus de 60 ans. Le montant alloué dépend des revenus du demandeur et de son niveau de perte d’autonomie (GIR) ;

  • un crédit d’impôt pour l’emploi d’une aide à domicile (50 % du montant des dépenses annuelles d’aide à domicile) ;

  • un crédit d’impôt pour les travaux d’équipement qui assurent le maintien à domicile (25 % du montant des dépenses) ;

  • l’aide financière de l’Anah (Agence nationale de l’habitat) : l’aide « Habiter facile » permet de financer jusqu’à la moitié des travaux destinés à faciliter la vie quotidienne de la personne âgée. Le montant de l’aide dépend des ressources du senior : 50 % du montant total des travaux peut être pris en charge s’il entre dans la catégorie « ressources très modestes », pour un montant maximum de 10.000 euros. Si les travaux permettent également de faire baisser la consommation énergétique du logement (au moins 25 %), il est possible de cumuler la prime « Habiter mieux » ;

  • l’Aspa (Allocation de solidarité aux personnes âgées) : cette prestation mensuelle est accordée aux retraités aux faibles ressources. Versée par la caisse de retraite, son montant dépend des ressources et de la situation familiale du senior.

 

 

Lire aussi :

Bien vieillir avec les antioxydants

Bien vieillir : rencontre avec trois séniors actifs

Quels sports pour les personnes âgées ?

 

A PROPOS DE CET ARTICLE
Rédigé par : Comité éditorial Giphar
Relu et approuvé par : Comité éditorial Giphar
Mis à jour le : 22/03/2021

Haut de page

Cet article vous a plu ? Faites le savoir :
0 avis

Voir aussi

Le sport, un plus pour les seniors.
Le plus vieux marathonien du monde est âgé de 101 ans ! C’est la preuve qu’il n’y a pas d’âge pour s…
L'hydratation de la peau lutte contre les rides
Pour se protéger des rides, votre crème hydratante est votre meilleure alliée !
Comment bien vieillir ?
Les personnes âgées représentent une partie importante de la population. Aujourd’hui, la préoccupati…