Vagues de chaleur : nos conseils pour vous protéger

Prévenir les coups de chaleur

Lors de vagues de chaleur, il est important de bien se protéger pour éviter les coups de soleil et l'insolation. Voici nos conseils pour prendre soin de vous et des personnes vulnérables qui vous entourent tels que les enfants et les personnes âgées.


AU SOMMAIRE DE CET ARTICLE

Canicule : les risques

Les risques sont sérieux : déshydratation, aggravation d'une maladie chronique ou un coup de chaleur.

Il faut donc être très vigilant en cas de symptômes anormaux tels que :

    Des crampes musculaires au niveau des bras, des jambes, du ventre...

    Un épuisement (faiblesse, vertige…)


La conduite à tenir face à une canicule

    Protégez vous de la chaleur :

        Restez le plus possible dans des endroits frais

        Réduisez les activités physiques aux heures les plus chaudes

        Buvez régulièrement de l’eau fraîche même sans soif (Eviter l’alcool)

        Mangez comme d’habitude en fractionnant les repas

    Demandez conseil à votre pharmacien ou à votre médecin si…

        Vous ressentez des symptômes inhabituels

        Vous prenez des médicaments qui peuvent entraîner des perturbations de votre état physique sous forte chaleur

        Faites vous aider si la chaleur vous met mal à l’aise

        Faites preuve de solidarité si vous connaissez des personnes isolées, fragiles ou dépendantes.

 

En cas de malaise, contactez le 15.


Pour plus d’information : https://solidarites-sante.gouv.fr/

 

 

Les symptômes du coup de chaleur

Une élévation significative de la température corporelle pouvant engendrer : malaise, maux de tête violents, oppression, palpitations cardiaques, mais aussi des nausées, une somnolence intense et des bourdonnements d'oreille.

 

Mieux vaut prévenir

L'utilisation de ventilateurs et de climatiseurs doit être favorisée. Ne pas couvrir les jeunes enfants, surtout lorsqu'ils ont une fièvre élevée.
Ne pas rester trop longtemps dans des endroits surchauffés. Il est nécessaire de boire très régulièrement, en particulier les tout petits.
Enfin le port de casquette ou l'utilisation de parasol doivent être favorisés durant les journées ensoleillées. La réduction de certains traitements peut être recommandée pendant les vagues de chaleur : demandez conseil à votre pharmacien ou votre médecin.

 

Comment réagir ?

Le traitement du coup de chaleur doit être le plus rapide possible. Il repose sur le refroidissement de la personne et sa réhydratation.La victime doit être déshabillée au maximum et bien sûr installée à l'ombre.
Appliquez sur le visage et le corps des compresses (draps ou linges) humidifiées avec de l'eau et créer un courant d'air si possible. Si elle est consciente, donnez lui des boissons fraîches. Attention, il ne faut pas baigner la victime dans une eau trop froide ou glacée (risque de choc thermique).
Appelé le plus vite possible un professionnel de santé, jugera si un traitement médical doit être associé : antipyrétique (contre la fièvre), réhydratation et repos...

En cas d'inconscience, mettez la victime sur le côté (position latérale de sécurité) et alertez le SAMU (15).

 

Urgence pour bébé

Suite à un coup de chaleur, un tout jeune enfant peut souffrir de déshydratation et en mourir.
Appelez immédiatement le 15 s'il présente l'un ou plusieurs des symptômes suivants : pleurs, fatigue et yeux cernés, troubles de conscience, sécheresse des muqueuses (la langue et les lèvres) ou observation d'un pli cutané (quand on pince la peau de l'enfant, elle reste plissée plus longtemps qu'à la normale).

Lors de l'appel téléphonique au SAMU (15), soyez précis en mentionnant le numéro, le nom de la rue, l'escalier, l'appartement, le digicode, etc.

A PROPOS DE CET ARTICLE
Rédigé par : Comité éditorial Giphar
Relu et approuvé par : Comité éditorial Giphar
Mis à jour le : 12/10/2012

Haut de page

Cet article vous a plu ? Faites le savoir :
1 avis

Voir aussi

Des médicaments avec bébé
Un bébé n’est pas un mini-adulte : son organisme est plus fragile. Quelles sont les précautions à pr…
Comment prévenir la mort subite du nourrisson ?
Cause de décès la plus fréquente chez les bébés de moins d’un an, la mort subite du nourrisson (MSN)…
Les symptômes et les traitements des cardiopathies congénitales
Environ 1 bébé sur 100 naît avec une malformation cardiaque. Heureusement, la plupart peuvent être a…