Comment éviter le masque de grossesse ?

tâches grossessse

Le masque de grossesse fait partie des principaux problèmes de peau qui peuvent affecter la femme enceinte. Plus ou moins étendues mais sans gravité, ces taches brunes sur le visage disparaissent le plus souvent après l’accouchement. Mais elles peuvent parfois persister pendant quelque temps.

Alors à partir de quand et comment se forme le masque de grossesse ? Est-il possible de l’éviter ? Et comment s’en débarrasser ?


AU SOMMAIRE DE CET ARTICLE

Le masque de grossesse, qu’est-ce que c’est ?

Aussi connu sous les termes plus scientifiques de « chloasma » ou « mélasma », le masque de grossesse apparaît chez 50 à 75 % des femmes enceintes. Il s’agit en réalité d’une hyperpigmentation de la peau, qui provoque l’apparition de taches brunes sur le visage.

 

Une hyperpigmentation cutanée due aux hormones

Dès le début de sa grossesse et jusqu’à son accouchement, la femme subit d’importantes modifications hormonales et de nombreux changements. Son organisme doit en effet répondre aux besoins croissants du fœtus, et certaines hormones sont produites en plus grande quantité. Or, la modification du taux de ces hormones dans le sang peut engendrer l’apparition de certains symptômes : totalement normaux, ils disparaissent normalement après la grossesse.

 

L’aparition d’un masque de grossesse est due à la production d’une hormone qui stimule les mélanocytes. Responsables de la pigmentation brune de la peau (avec la mélanine), ces cellules spécialisées sont produites en plus grande quantité. À cause de cette surproduction de mélanine, les aréoles (la zone de peau qui entoure les mamelons) peuvent devenir plus foncées, et une ligne brune peut apparaître sur le ventre, entre le nombril et le pubis (la « linea negra »). En cas d’exposition à la lumière du soleil (même à travers une vitre), la peau de la femme enceinte a aussi tendance à brunir plus rapidement et de manière plus importante. Or, la peau du visage fait naturellement partie des zones les plus exposées : des plaques brunes peuvent alors se former sur les joues et le front. C’est ce que l’on appelle le masque de grossesse.

 

Bon à savoir : s’il concerne principalement les femmes enceintes, ce trouble cutané peut aussi se manifester chez les femmes qui prennent une contraception orale hautement dosée en œstrogènes (et plus rarement, chez les femmes sans contraception orale et chez les hommes). Les personnes qui s’exposent régulièrement et longtemps au soleil présentent aussi plus de risque de développer un mélasma, comme celles qui souffrent d’une maladie thyroïdienne auto-immune, et celles qui prennent des médicaments qui augmentent la photo-sensibilité.

 

Des taches sombres et irrégulières, en forme de « loup »

S’il peut se former dès le 1er trimestre de grossesse (parfois dès le 1er mois), le masque de grossesse a tendance à être plus marqué au deuxième trimestre (entre le 4ème et le 6ème mois de grossesse). Les femmes à la peau foncée (avec un teint mat et des cheveux bruns) sont plus souvent concernées par ce trouble cutané (il dure aussi plus longtemps).

 

Cette hyperpigmentation cutanée se traduit par la formation de plaques brunâtres et irrégulières sur les zones du visage les plus exposées aux rayons UV du soleil. Les taches sont généralement bien délimitées. Elles apparaissent sur les deux côtés du visage (rarement d’un seul côté), au niveau du nez et des pommettes, des joues, du front et parfois au-dessus de la lèvre supérieure. Plus ou moins étendues, elles forment une sorte de masque ou de « loup » sur le visage. Simple trouble esthétique, ces taches ne provoquent ni douleurs, ni démangeaisons.

 

Le mélasma peut parfois apparaître sur les avant-bras (une zone qui peut aussi être souvent exposée au soleil, notamment lorsque les températures extérieures sont agréables).

 

Comment réagir ?

Les taches sur le visage ont tendance à disparaître après l’accouchement. Mais elles peuvent parfois persister pendant plusieurs semaines ou plusieurs mois. Si la femme prend ou reprend la pilule après son accouchement, le mélasma peut aussi devenir permanent. Alors comment se débarrasser d’un masque de grossesse persistant ?

 

Éviter le soleil

Pour faire disparaître le mélasma plus rapidement, il est d’abord conseillé d’éviter d’exposer les taches au soleil.

 

En cas de sortie extérieure (même en cas de temps gris ou nuageux), il faut toujours appliquer une protection solaire adaptée, avec un indice de protection supérieur ou égal à 30. Particulièrement efficaces, les écrans solaires teintés permettent de faire obstacle à la lumière visible (ils contiennent de l’oxyde de zinc ou du dioxyde de titane). Il est aussi recommandé de porter des vêtements protecteurs, et des lunettes de soleil.

 

Ces mesures évitent que le mélasma ne s’aggrave. Elles peuvent aussi favoriser sa disparition.

 

Consulter un médecin

Si les taches persistent et ne disparaissent pas naturellement au bout de 6 mois, il est recommandé de consulter un dermatologue. Pour établir et confirmer son diagnostic, le médecin examine la peau et l’hyperpigmentation en question.

 

Pour écarter certains troubles cutanés (une infection, notamment), il peut également avoir recours à un examen en lumière de Wood : réalisé dans une pièce sombre, il consiste à éclairer la peau avec une lumière ultraviolette (ou « lumière noire »). La lumière ultraviolette permet de faire briller d’éventuels champignons ou bactéries. Elle accentue également le pigment de la peau, pour détecter d’éventuelles anomalies de la pigmentation.

 

Une fois le diagnostic de mélasma confirmé, le médecin peut prescrire le traitement adapté.

 

Suivre le bon traitement

En plus d’une protection solaire adaptée, le médecin peut prescrire des crèmes dépigmentantes pour faire disparaître les taches sur le visage. Elles contiennent des actifs qui permettent d’éclaircir les taches foncées. Appliquées directement sur la peau, elles ne sont efficaces qu’en cas d’atteinte des couches supérieures de la peau (épiderme).

 

Si l’hyperpigmentation touche des parties plus profondes de la peau, ou que les crèmes ne sont pas efficaces, le dermatologue peut proposer d’autres types de traitements :

  • des peelings chimiques, à l’acide glycolique ou à l’acide trichloracétique : ils permettent d’exfolier les couches superficielles de la peau, pour atténuer ou faire disparaître les taches du masque de grossesse ;

  • des traitements au laser ;

  • la prise d’un médicament par voie orale (acide tranexamique).

 

Ces traitements sensibilisent la peau et la rendent plus vulnérable aux coups de soleil. Ils nécessitent donc la mise en place d’une très haute protection solaire, pendant toute la durée du traitement et après.

 

Peut-on éviter l’apparition de ces taches ?

Pour éviter l’apparition de taches et d’un masque de grossesse sur le visage, il est recommandé de protéger sa peau du soleil. Pour cela, il faut :

  • ne jamais s’exposer entre 12 h et 16 h (en France, pendant l’été) : l’indice UV est en effet plus élevé pendant cette période de la journée et le rayonnement solaire plus intense, donc plus dangereux ;

  • toujours appliquer une protection solaire avant de sortir (très haute protection, avec un SPF supérieur à 30), et renouveler régulièrement l’application ;

  • porter des vêtements légers plus couvrants en cas d’exposition prolongée, porter un chapeau à bords larges et des lunettes de soleil à montures enveloppantes et filtre anti-UV (norme CE)

  • privilégier les zones d’ombre pour les activités en plein air, et prévoir un parasol à la plage.

 

De manière générale, il est aussi recommandé d’adopter une alimentation saine et équilibrée, adaptée aux besoins nutritionnels de la grossesse.

 

Les autres problèmes de peau liés à la grossesse

 

Sous l’influence d’importantes modifications hormonales, la femme peut rencontrer d’autres problèmes de peau pendant sa grossesse. Comme le masque de grossesse, ils restent généralement bénins et disparaissent le plus souvent après l’accouchement.

 

Parmi les troubles cutanés chez les plus fréquents chez la femme enceinte, on retrouve :

  • l’hyperpigmentation cutanée : en plus du masque de grossesse, la production augmentée de mélanine peut être rendre d’autres zones de la peau plus foncée. Cette hyperpigmentation est le plus souvent visible sur les aisselles et les aréoles, à l’intérieur des cuisses, sur la vulve et l’anus. Comme évoqué plus haut, c’est aussi elle qui est responsable de la ligne sombre qui se forme entre le pubis et le nombril (qui monte parfois plus haut)

  • les vergetures : très fréquentes chez les femmes enceintes, les vergetures prennent la forme de stries ou de lignes claires sur la peau. Favorisées par des prédispositions génétiques, elles apparaissent généralement sur les zones de peau qui s’étirent pendant la grossesse (les hanches et le ventre, les fesses, les cuisses et les seins). Elles ont tendance à s'atténuer au cours des mois qui suivent l’accouchement, mais peuvent parfois persister. Malheureusement, il n’existe aujourd’hui aucun traitement efficace pour effacer les vergetures. Une bonne hydratation de la peau peut néanmoins aider à prévenir ou à ralentir leur apparition

  • le prurit de grossesse : pendant la grossesse, la peau est souvent plus sèche. Elle tiraille, démange et gratte. Plus ou moins intenses et étendues, ces démangeaisons peuvent être particulièrement désagréables au quotidien (notamment lorsqu’elles surviennent pendant la nuit ou qu’elles sont responsables de lésions cutanées, ou lésions de grattage). Certains gestes simples suffisent généralement à soulager le prurit gestationnel. Mais il arrive que ces démangeaisons soient le signe d’une maladie hépatique plus grave : la cholestase gravidique. En cas de démangeaisons intenses (souvent accompagnées d’autres symptômes), il est donc recommandé de consulter rapidement son médecin ou sa sage-femme.

 

La femme enceinte peut aussi développer des lésions de kératose séborrhéique (petites lésions en forme de verrue, de couleur foncée), une couperose ou des petits angiomes.

 

Sources :

https://www.msdmanuals.com/fr/accueil/troubles-cutanés/troubles-pigmentaires/mélasma

https://www.msdmanuals.com/fr/accueil/problèmes-de-santé-de-la-femme/grossesse-normale/modifications-physiques-au-cours-de-la-grossesse?query=Physiologie%20de%20la%20grossesse#v809391_fr

https://www.vidal.fr/sante/grossesse/maladies-grossesse/problemes-peau-enceinte.html

https://www.parents.fr/grossesse/sante/maux-de-la-grossesse/problemes-de-peau/masque-de-grossesse-les-precautions-pour-leviter-78204

https://www.eucerin.fr/votre-peau/peaux-hyperpigmentees/masque-de-grossesse

 

 

A PROPOS DE CET ARTICLE
Rédigé par : Comité éditorial Giphar
Relu et approuvé par : Comité éditorial Giphar
Mis à jour le : 31/05/2023

Haut de page

Cet article vous a plu ? Faites le savoir :
1 avis

Voir aussi

Enceinte, diabète gestationnel
Le diabète gestationnel est caractérisé par un taux de sucre dans le sang anormalement élevé et dang…
Médicaments autorisés pendant la grossesse
Quels sont les médicaments autorisés pour les pathologies courantes de la grossesse ? Voici une list…
Les problèmes d’anémie pendant la grossesse
Plus ou moins graves et faciles à détecter, plusieurs pathologies et problèmes de santé peuvent surv…