Obésité : où en est la France ?

Les personnes obèses en France

L'Organisation mondiale de la Santé estime que 600 millions de personnes sont obèses dans le monde. Qu'en est-il pour la France ? Quels sont les risques et comment enrayer le phénomène ?


AU SOMMAIRE DE CET ARTICLE

La proportion de personnes obèses

Si on a longtemps cru que l'épidémie d'obésité était cantonnée aux États-Unis, les chiffres nous montrent aujourd'hui le contraire… En France, on estime que 2 personnes sur 5 souffrent de surpoids ou d'obésité. Une proportion qui ne cesse d'augmenter partout en Europe depuis 33 ans, en particulier chez les enfants. Conscientes des risques qu'engendre cette tendance au surpoids, les autorités tirent la sonnette d'alarme et rappellent qu'il ne faut pourtant pas grand-chose pour enrayer le phénomène : en adoptant une bonne hygiène de vie, il est possible d'éviter l'accumulation excessive de kilos sur la balance. C'est-à-dire ?

 

Obésité : quels sont les risques ?

L'obésité augmente significativement le risque de :

 

Obésité : quelles causes ?

  • La sédentarité couplée à une mauvaise alimentation.

  • Des facteurs génétiques : plusieurs gènes ont été associés à un plus grand risque d'obésité.

  • D'autres facteurs de risques tels que la composition de la flore intestinale, le manque de sommeil et des facteurs environnementaux sont à l'étude. Ils pourraient eux-aussi augmenter le risque d'obésité.

 

Zoom sur votre IMC

C'est votre Indice de Masse Corporelle (IMC) qui vous permet de savoir où vous en êtes côté poids. Pour le calculer, il suffit de diviser son poids (en kg) par sa taille (en mètres) au carré.
Ensuite, référez-vous au tableau suivant :
IMC < à 18,5 → votre poids est inférieur à la normale,
IMC entre 18,5 et 24,9 → votre IMC est normal,
IMC entre 25 et 29,9 → vous êtes en surpoids,
IMS > à 30 → vous dépassez le seuil de l'obésité.

 

À lire aussi

Alimentation : quelques repères de consommation

Sans sport, impossible de retrouver la ligne ?

Maigrir : les idées reçues

L'alimentation en cas de surpoids et d'obésité


Source
OMS, Inserm et The Lancet.

A PROPOS DE CET ARTICLE
Rédigé par : Élise Dubuisson
Relu et approuvé par : Comité éditorial Giphar
Mis à jour le : 01/03/2016

Haut de page

Cet article vous a plu ? Faites le savoir :
0 avis

Voir aussi

Manger sain et léger : apéros poids plume pour garder la ligne en été
Avec les beaux jours, l’apéritif, ce moment privilégié et convivial à partager entre amis, est de re…
Limiter les graisses dans son alimentation
Le rôle des graisses alimentaires est prépondérant dans la prise de poids. Comment les reconnaitre e…
La phytothérapie comme aide minceur
À l’approche de l’été, la phytothérapie est un bon moyen de booster une cure minceur tout en débarra…