SYNDROME RESINOÏDIEN

Les symptômes et les traitements du syndrome résinoïdien

Principaux champignons responsables de cette intoxication :Tricholome tigré (Tricholoma pardinum), Entolome livide (Entoloma lividum), Clitocybe de l'olivier (Omphalotus olearius), Clitocybe illusoire(Omphalotus illudens), Bolet satan (Boletus satanas), Bolet blanchâtre (Boletus radicans), Agaric jaunissant (Agaricus xanthodermus), Russule émétique (Russula emetica)


AU SOMMAIRE DE CET ARTICLE

Toxine(s) en cause dans le syndrome résinoïdien

Inconnue à ce jour.

 

Syndrome résinoïdien : signes cliniques

Syndrome gastro-entérique sévère d'apparition rapide (quelques minutes à quelques heures après l'ingestion) :

  • Troubles gastro-intestinaux violents et douloureux;

  • Nausées, vomissements, diarrhées.

L'ingestion de certaines espèces comme l'entolome livide ou le clitocybe de l'olivier peut être fatale.

 

Traitement du syndrome résinoïdien

L'intoxication peut nécessiter l'hospitalisation.

  • Antispasmodiques (parfois insuffisants)

A PROPOS DE CET ARTICLE
Rédigé par : Comité éditorial Giphar
Relu et approuvé par : Comité éditorial Giphar
Mis à jour le : 21/11/2012

Haut de page

Cet article vous a plu ? Faites le savoir :
5 avis

Voir aussi

Les symptômes et les traitements du syndrome phalloïdien
Le « trio d'enfer » responsable de cette intoxication : L'amanite phalloïde (Amanita phalloides), l'…
Les symptômes et les traitements du syndrome sudorien
Principaux champignons responsables de cette intoxication : Amanite tue-mouches (Amanita muscaria), …
Les symptômes et les traitements du syndrome pantherinien
Principaux champignons responsables de cette intoxication : Amanite panthère (Amanita pantherina), …