SYNDROME ORELLANIEN

Les symptômes et les traitements du syndrome orellanien
4 avis

Principaux champignons responsables de cette intoxication :
Cortinaire couleur de Rocou (Cortinarius orellanus), Cortinaire spécieux (Cortinarius rubellus), Cortinaire resplendissant (Cortinarius splendens)


AU SOMMAIRE DE CET ARTICLE

Toxine(s) en cause dans le syndrome orellanien

L'orelline (produit de décomposition par la lumière du jour de l'orellanine).

 

Syndrome orellanien : signes cliniques

Les symptômes apparaissent en général un à cinq jours après l'ingestion, parfois jusqu'à trois semaines après d'où la difficulté de faire la relation entre ces symptômes et un repas ... La mise en évidence de cette intoxication date des années 50.

  • Nausées et vomissements (75% des cas) ;

  • Douleurs abdominales et lombaires (45% des cas) ;

  • Oligurie puis anurie ;

L'intoxication peut déboucher sur une atteinte rénale gravissime avec destruction du rein necessitant un rein artificiel à vie (dialyse) ou une greffe de rein. L'issue peut être fatale.

 

Traitement du syndrome orellanien

  • Avant l'apparition de l'oligoanurie (et le plus tôt possible) : hémodialyse, hémofiltration avec échange plasmatique;

  • Après : épuration extra-rénale.

A PROPOS DE CET ARTICLE
Rédigé par : Comité éditorial Giphar
Relu et approuvé par : Comité éditorial Giphar
Mis à jour le : 21/11/2012

Haut de page

Cet article vous a plu ? Faites le savoir :
4 avis

Voir aussi

Les symptômes et les traitements du syndrome phalloïdien
Le « trio d'enfer » responsable de cette intoxication : L'amanite phalloïde (Amanita phalloides), l'…
Les symptômes et les traitements du syndrome sudorien
Principaux champignons responsables de cette intoxication : Amanite tue-mouches (Amanita muscaria), …
Les symptômes et les traitements du syndrome pantherinien
Principaux champignons responsables de cette intoxication : Amanite panthère (Amanita pantherina), …