SYNDROME GYROMITRIEN

Les symptômes et les traitements du syndrome gyromitrien

Principaux champignons responsables de cette intoxication : Gyromitre comestible (Gyromitra esculenta), Gyromitre géant (Gyromitra gigas), Gyromitre en turban (Gyromitra infula), Spathulaire jaune (Spathularia flavida), Cudonie (Cudonia circinans).


AU SOMMAIRE DE CET ARTICLE

Toxine(s) en cause dans le syndrome gyromitrien

Dérivés hydraziniques.

 

Syndrome gyromitrien : sgnes cliniques

Période d'incubation de 5 à 48 heures.

Première phase : gastro-intestinale

  • Nausées, vomissements, asthénie, parfois fièvre (rare dans les intoxications par des champignons);

(Récupération possible sans séquelles en 2 à 6 jours) 

Deuxième phase : hépato-rénale et nerveuse

  • Atteinte hépatique s'accompagnant éventuellement d'une hémolyse;

  • Atteinte rénale;

  • Troubles neurologiques;

  • Crampes, hypertonie musculaire.

(Récupération également possible mais l'atteinte hépatique peut être mortelle.)

 

Traitement du syndrome gyromitrien

Il est essentiellement symptômatique :

  • Evacuation gastrique;

  • Hémodialyse (si nécessaire);

  • Calmants.

A PROPOS DE CET ARTICLE
Rédigé par : Comité éditorial Giphar
Relu et approuvé par : Comité éditorial Giphar
Mis à jour le : 21/11/2012

Haut de page

Cet article vous a plu ? Faites le savoir :
4 avis

Voir aussi

Les symptômes et les traitements du syndrome phalloïdien
Le « trio d'enfer » responsable de cette intoxication : L'amanite phalloïde (Amanita phalloides), l'…
Les symptômes et les traitements du syndrome sudorien
Principaux champignons responsables de cette intoxication : Amanite tue-mouches (Amanita muscaria), …
Les symptômes et les traitements du syndrome pantherinien
Principaux champignons responsables de cette intoxication : Amanite panthère (Amanita pantherina), …