SYNDROME COPRINIEN

Les symptômes et les traitements du syndrome coprinien
1 avis

Quelles risques?


AU SOMMAIRE DE CET ARTICLE

Principaux champignons responsables de cette intoxication : Coprin noir d'encre (Coprinus atramentarius), Coprin micacé (Coprinus micaceus)

 

Toxine(s) en cause dans le syndrome coprinien

Dérivé cyclopropulglutamique

 

Syndrome coprinien : signes cliniques

Réaction spectaculaire lors de la consommation simultanée d'alcool et même 3 à 4 semaines après l'ingestion des champignons (identique à l'effet antabuse lié à certains traitements de desintoxication alcoolique).Syndrome cardio-vasculaire se traduisant par :

  • Rougeur faciale intense ;

  • Troubles cardiaques (forte accélération du rythme) ;

  • Malaises (suffocation, bouffées de chaleur) .Un effet spectaculaire donc mais généralement sans gravité sauf chez les personnes cardiaques.

 

Traitement du syndrome coprinien

Ne pas consommer d'alcool pendant quelques semaines.

A PROPOS DE CET ARTICLE
Rédigé par : Comité éditorial Giphar
Relu et approuvé par : Comité éditorial Giphar
Mis à jour le : 21/11/2012

Haut de page

Cet article vous a plu ? Faites le savoir :
1 avis

Voir aussi

Les symptômes et les traitements du syndrome phalloïdien
Le « trio d'enfer » responsable de cette intoxication : L'amanite phalloïde (Amanita phalloides), l'…
Les symptômes et les traitements du syndrome sudorien
Principaux champignons responsables de cette intoxication : Amanite tue-mouches (Amanita muscaria), …
Les symptômes et les traitements du syndrome pantherinien
Principaux champignons responsables de cette intoxication : Amanite panthère (Amanita pantherina), …