Future maman, quels sont les médicaments autorisés ?

Médicaments autorisés pendant la grossesse

Quels sont les médicaments autorisés pour les pathologies courantes de la grossesse ? Voici une liste de médicaments autorisés pour les petites pathologies rencontrées fréquemment pendant la grossesse. Pour les autres maladies, la consultation s'impose.


AU SOMMAIRE DE CET ARTICLE

Médicaments et grossesse font rarement bon ménage. Faites le point sur vos traitements avec votre médecin avant et pendant cette période.

 

Pas d’automédication

Médicaments courants, huiles essentielles… Durant la grossesse, rien n’est anodin. Demandez toujours conseil à un professionnel de santé.

 

Traitement prescrit : ne jamais l’arrêter seule

Le suspendre ou en modifier les doses ne peut être envisagé qu’avec l’avis du médecin, du pharmacien ou de la sage-femme.

 

Informez-les

Dentiste, radiologue, kiné…, indiquez toujours votre état aux professionnels de santé que vous consultez. Ils en tiendront compte dans votre prise en charge.

 

  • Les douleurs et la fièvre

Le paracétamol (Doliprane®, Efferalgan®..) est la seule possibilité.
Les antalgiques type Aspirine ou Ibuprofène (Nurofen®, Advil®...) sont déconseillés.

 

  • La constipation

La constipation est fréquente pendant la grossesse, certains laxatifs sont adaptés :

  • Laxatif à base de fibres ou mucilages (Mucipulgite®, Normacol®, Spagulax®). Ces produits sont à prendre avec beaucoup d'eau.
  • Laxatif osmotique : Lactulose, Sorbitol, Macrogol (Movicol®).
  • Laxatif par voie rectale : Minilavement (Microlax®), suppositoires à la glycérine.

 

  • Les nausées et vomissement

En homéopathie, le remède Nux Vomica ou sur consultation médicale.

 

  • Les brûlures d'estomac

Les brûlures d'estomac sont très courantes chez la future maman, elle peuvent être traitées par les alginates (Gaviscon®).

 

  • La mauvaise digestion

La grossesse, en entraînant une pression sur les organes digestifs, génère souvent une mauvaise digestion (Spasfon®)

 

  • Le rhume

Sérum physiologique ou eau de mer.
 

  • Le mal de gorge

Homéopathie (Mercurius Solubilis ...)

 

  • La toux sèche

Une seule molécule (Hélicidine®)
 

  • Les crampes

Vitamine B6 + Magnésium (MagnéB6®) ou en Homéopathie (Cuprum)

 

  • L'allergie

Cétirizine uniquement si nécessaire.

 

  • Les jambes lourdes

Contention veineuse (bas)

 

  • L'insomnie

Doxylamine (Donormyl®), mais essayez également de l'éviter au maximum en fin de grossesse.
Si malgré la prise de médicaments, les symptômes persistent, il est important de consulter son médecin.

 

  • L'homéopathie

L'homéopathie est autorisée dans les dilutions supérieures à D1, et peut être une alternative intéressante dans les petits maux de la femme enceinte.

 

  • L'aromathérapie

Les huiles essentielles sont déconseillées chez la femme enceinte.

 

En cas de doute, n'hésitez-pas à demander conseil à votre pharmacien.


 

 

A PROPOS DE CET ARTICLE
Rédigé par : Comité éditorial Giphar
Relu et approuvé par : Comité éditorial Giphar
Mis à jour le : 16/10/2021

Haut de page

Cet article vous a plu ? Faites le savoir :
167 avis

Voir aussi

Qu'est-ce que l'allopathie ?
L’allopathie désigne la médecine conventionnelle : elle utilise des substances actives qui luttent c…
Pharmacien correspondant
Le décret du 28 mai 2021* rend désormais possible la désignation d'un pharmacien correspondant par l…
Automédication
L’automédication est une pratique courante mais il est important de respecter certaines précautions …