Comment mieux guérir les blessures avec les huiles essentielles ?

Soigner blessures et brûlures avec les huiles essentielles

Un couteau qui dérape sur le doigt, le poignet qui effleure la grille d’un four chaud, le coude qui ripe sur du gravier, le genoux qui cogne dans un coin de table… Au quotidien, vous êtes souvent amené(e) à soigner petites coupures, brûlures, plaies, bleus et bosses.

Mais saviez-vous que vous pouvez traiter ces petits bobos de tous les jours avec les huiles essentielles (HE) ?


AU SOMMAIRE DE CET ARTICLE

Extraites de plantes, les huiles essentielles peuvent vous aider à désinfecter vos blessures légères, les cicatriser et apaiser la douleur, naturellement. Seulement, à chaque huile essentielle sa vertue.

 

Pour y voir plus clair, voici un panorama des huiles essentielles indispensables pour guérir ces petits maux de la vie courante.

 

Quelle huile essentielle pour désinfecter une plaie ?

Même superficielle, une plaie est une porte d’entrée pour les microbes. C’est la raison pour laquelle il est nécessaire de bien la désinfecter.

 

Grâce à ses propriétés naturellement antiseptiques et anti-infectieuses, l’HE de Tea tree participe à éliminer ces germes potentiellement pathogènes. Douce pour la peau, elle aseptise sans irriter.

 

Le petit plus : l’HE de Tea tree a également des vertues antalgiques. Vous ressentirez donc moins la douleur au moment de l’application.


Comment utiliser l’HE de Tea Tree ?

Immédiatement après vous être blessé, placez 2 à 5 gouttes maximum d’HE pure sur la lésion. Espacez les applications toutes les 10 à 15 minutes, 2 à 3 fois de suite suivant l’importance de la blessure.

 

Durant les 5 à 7 jours suivants, faites couler 2 à 5 gouttes d’HE désinfectante directement sur la plaie. Une opération à répéter 3 fois par jours.

 

Quelle huile essentielle pour mieux cicatriser ?

Lorsque votre peau est lésée, elle cherche à se reconstruire : c’est la cicatrisation. Pour soutenir ce processus naturel, certaines HE sont toutes indiquées.


L’huile essentielle qui booste la régénération cellulaire

L’HE de Myrrhe est connue pour accélérer le processus de régénération des cellules de l’épiderme.

 

Pour ce faire, déposez 3 fois par jour, 2 à 5 gouttes maximum directement sur la plaie jusqu’à ce qu’elle soit parfaitement cicatrisée.

 

Le petit plus ? L’HE de Myrrhe possède également des molécules antalgiques et anti-inflammatoires. Elle agit donc comme un anti-douleur.


Soulager les démangeaisons pendant la cicatrisation

Vous avez pu constater qu’une blessure démange lorsqu’elle cicatrise. Si vous avez du mal à ne pas gratter la croûte qui s’est formée, ajoutez à votre HE cicatrisante une HE apaisante. Les HE d’Achillée millefeuille, de Lavande vraie ou de Camomille allemande sont parfaites pour calmer les irritations.


Bon à savoir : le soleil, un ennemi d’une bonne cicatrisation

Pour limiter les risques d'hyperpigmentation d’une cicatrice, il faut par ailleurs bien protéger votre peau du soleil. Pendant 12 à 18 mois - le temps qu’il faut à une cicatrice pour prendre son aspect définitif - appliquez-y de l'écran total, même l’hiver !

 

Quelles huiles essentielles pour limiter les effets d’une brûlure ?

Pour soigner une brûlure du 1er ou du 2nd degré, rien de mieux que les huiles essentielles de lavande. Elles apaisent la douleur, tout en accompagnant la réparation du tissu cutané.

Le must ? L’HE de Lavande aspic, dont la teneur en linalol et en camphre lui assure des qualités antalgiques puissantes.


Bon à savoir : les autres utilités des huiles essentielles de lavande

Les HE de lavande fine, lavande vraie, lavande aspic… peuvent également être utiles en cas de piqûres d'insecte !


Comment utiliser les huiles essentielles de lavande pour soigner une brûlure ?

Pour arrêter une brûlure et soulager la douleur, voici la marche à suivre :

  • laissez couler de l’eau fraîche sur votre brûlure pendant 10 minutes

  • appliquez l’HE de lavande aspic directement sur la plaie. Attention, elle doit être pure !

  • Renouvelez l’opération 5 à 6 fois de suite

Espacer les applications de 10 minutes, puis de 15 minutes en fonction de l’amélioration de votre brûlure.


Bon à savoir : la gravité d’une brûlure dépend de son degré et de sa superficie

Une brûlure est considérée comme superficielle si :

  • elle est du 1er ou du 2eme degré

ET

  • sa superficie est inférieure à 1% de celle du corps (soit la taille de la paume de la main)

ET

  • elle ne touche pas une zone fragile (visage, muqueuses, articulations)


Si l’un ou l’autre des critères n’est pas rempli, renoncez à l’automédication et consultez de toute urgence un professionnel de santé.

 

La petite astuce ? L’HE de lavande aspic peut également être utilisée sur un coup de soleil. Après avoir stoppé la brûlure sous la douche, appliquez sur la zone du gel d’aloé vera additionné d’HE de lavande aspic. Effet rafraîchissant et régénérant assuré !
 

 

Quelles huiles essentielles pour arrêter de saigner ?

Si votre blessure saigne faiblement, mais en continu, il est possible de stopper l’hémorragie grâce à l’HE de Ciste ladanifère ou à l’HE de Géranium. Contenant des molécules hémostatiques, elles permettent au sang de coaguler en surface. Pour cela, comprimez fermement la plaie à l’aide d’une compresse auparavant imbibée d’HE.
 

Attention, si votre blessure saigne abondamment, il est préférable de consulter un médecin.
 

Le petit plus ? Régénérante, l’HE de Ciste ladanifère est aussi cicatrisante.

 

Quelles huiles essentielles pour limiter les “bleus” ?

En cas de choc, votre épiderme réagit : se créent alors une bosse puis une ecchymose, autrement dit, un bleu.
 

Pour amoindrir la douleur, réparer les tissus traumatisés, et in fine réduire les bosses et estomper les bleus, les HE de menthe poivrée, de millepertuis et d’hélichryse italienne sont de bonnes alliées.
 

Grâce à son effet glaçon, la menthe poivrée anesthésie la zone et soulage la douleur. Les intenses propriétés anti-traumatiques du millepertuis et de hélichryse italienne aident quant à elles à restaurer l’intégrité des tissus lésés.


Réduire les bosses et ecchymoses avec les HE : mode d’emploi

Immédiatement après le choc, appliquez quelques gouttes de menthe poivrée, puis une à 5 gouttes maximum de millepertuis ou d’hélichryse italienne. Laissez agir 10 à 15 minutes, puis renouvelez l’opération, selon l’intensité de la douleur. Appliquez 5 à 6 fois de suite, jusqu’à disparition totale de la douleur.


Huile essentielle d’hélichryse italienne : les précautions d’usage

Attention, l’HE d’hélichryse italienne n’est pas recommandée en cas de plaie : elle aura tendance à piquer. L’usage de l’HE de millepertuis sera plus agréable.

 

Quelle huile essentielle pour un tout en un ?

Si vous ne deviez sélectionner qu’une seule huile essentielle pour soigner vos petites blessures et brûlures légères, ce serait l’HE de Géranium rosat Egypte.
 

Elle cumule des propriétés astringentes, régénérantes et cicatrisantes permettant d’assainir la peau, de la réparer et de retrouver un bon confort cutané.

 

Les bons gestes avant d’utiliser les huiles essentielles

Les HE peuvent être efficaces, à conditions de respecter quelques règles d’hygiènes élémentaires au préalable :

  • pensez à bien nettoyer vos mains à l’eau savonneuse ou à l’aide d’une solution désinfectante avant toute manipulation ;

  • nettoyez la blessure à l’eau savonneuse ou au sérum physiologique afin d’éliminer les corps étrangers (cailloux, sable ou autres...) ;

  • absorbez l’humidité avec une compresse stérile avant de procéder à la désinfection.

 

Les contre-indications des huiles essentielles

Si les HE sont naturelles, elles ne sont néanmoins pas compatibles avec tous les états de santé, tous les âges, et doivent donc être utilisées avec précaution.


Huiles essentielles et femmes enceintes et/ou allaitantes

Si vous êtes enceinte, et/ou que vous allaitez, demandez toujours son avis à un professionnel de santé avant d’utiliser un produit à visées médicales.

S’agissant des HE :

  • femmes enceintes de moins de 3 mois : utilisation des HE interdite

  • femmes enceintes de plus de 3 mois : utilisation de certaines HE possible. La liste des HE compatibles avec la grossesse est restreinte : ne prenez pas de risques, demandez conseil à votre pharmacien !

  • femmes allaitantes : utilisation de certaines HE possible sous conditions. Les molécules des HE passent en effet dans le lait maternel. Pour la santé de votre enfant, soyez prudente. Demander conseil à votre médecin ou votre pharmacien.


L’utilisation des huiles essentielles chez les enfants

Si vos enfants ont moins de 8 ans, vous devez vous abstenir d’utiliser les HE.

Au delà de cet âge, si vous souhaitez soigner les petites coupures et égratignures de vos enfants naturellement, maniez les HE uniquement sur avis médical.


Huiles essentielles et médicaments

Les huiles essentielles ne sont pas toujours compatibles avec la prise de médicaments. Si vous êtes sous traitement anticoagulant par exemple, vous ne pourrez pas utiliser certaines huiles essentielles.
 

De manière générale, signalez toujours à votre médecin ou pharmacien les traitements que vous prenez, ou que vous avez pris récemment, avant d’utiliser des huiles essentielles. A l’inverse, indiquez-leur l’usage d’HE avant toute prescription médicamenteuse.

 

Huiles essentielles : les précautions d’emploi

Les huiles essentielles sont des substances actives : il vous faudra les manier avec précaution.

Le risque allergique

Les risques d’allergies sont possibles avec les huiles essentielles.


Testez toujours une HE au préalable sur une petite parcelle de peau saine. Si votre peau réagit, rougit, gratte : suspendez immédiatement l’utilisation de l’HE en question.


La quantité à utiliser

La quantité d’HE à appliquer sur une plaie est bien souvent limitée. Si votre plaie s’étend sur une large surface, ne multipliez pas le nombre de gouttes : diluez-les dans de l’huile végétale (par exemple : huile de noyau d’abricot, huile d’amande douce).

 

En conclusion

Les huiles essentielles sont d’excellentes alliées si vous souhaitez désinfecter une plaie, accélérer la régénération des tissus cutanés abîmés, et aider à une belle cicatrisation.

 

Huile essentielle de Tea tree, de lavande aspic, de Myrrhe, de Géranium rosat Egypte, de Ciste ladanifère, de menthe poivrée, de millepertuis ou d’hélichryse italienne : chacune a ses propriétés et peuvent être complémentaires.

 

Demandez conseil à votre pharmacien pour les utiliser au mieux !

 

 

A PROPOS DE CET ARTICLE
Rédigé par : Comité éditorial Giphar
Relu et approuvé par : Comité éditorial Giphar
Mis à jour le : 22/06/2020

Haut de page

Cet article vous a plu ? Faites le savoir :
2 avis

Voir aussi

Les huiles essentielles pour mieux dormir
Un sommeil de qualité permet à notre organisme de récupérer des efforts de la journée et de rester e…
Boostez vos soins avec les huiles essentielles
Marre des cheveux ternes, du teint en berne et de la peau aussi sèche que celle d’un crocodile ? Et …
L'aromathérapie contre le rhume, la toux et le mal de gorge
Eternuements, nez qui coule, picotements, nez bouché… les symptômes du rhume se manifestent ? Bien q…