Toux sèche : comment la reconnaître et la traiter ?

Toux sèche

Aussi connue sous le nom de toux non productive (il n’y a pas d’évacuation des mucosités), la toux sèche est une toux irritative. Accompagnée ou non d’autres symptômes, elle peut être particulièrement gênante et très fatigante au quotidien. Il s’agit d’un motif fréquent de consultation médicale.
Alors reconnaître une toux sèche ? Par quoi ce type de toux peut-il être provoqué ? Et comment calmer et soigner une toux sèche ?


AU SOMMAIRE DE CET ARTICLE

Qu’est-ce qu’une toux sèche ?

Réaction naturelle, la toux est un réflexe de défense mis en place par l’organisme en cas d’irritation des voies respiratoires. Elle permet d’expulser des voies respiratoires les éventuels agents irritants ou mucosités qui s’y trouvent. Situés dans la muqueuse de la trachée et des bronches, des récepteurs réagissent en cas d’irritation : les muscles se contractent et l’air contenu dans les poumons est expiré de manière brutale et sonore. Les voies aériennes sont alors dégagées.


Selon sa cause, la toux peut être grasse (productive) ou sèche. Une toux sèche est une toux irritative, qui apparaît parfois sous forme de quintes de toux. Non productive, elle ne s’accompagne d’aucune expectoration, sécrétion, ou glaire (contrairement à une toux grasse). Si elle n’apparaît que sur une courte période, on parle d’un épisode de toux sèche aiguë. En revanche, lorsqu’elle s’installe sur plusieurs semaines ou plusieurs mois, il s’agit d’une toux sèche chronique.


Souvent signe d’une infection ORL, la toux sèche peut prendre différentes formes. Elle peut notamment être :

  • douloureuse, accompagnée de brûlures (souvent en présence d’une bronchite aiguë) ;

  • rauque (souvent en cas de laryngite) ;

  • très sèche, sous forme de quintes de toux (souvent en cas de trachéite) ;

  • sous forme de quintes de toux et pouvant entraîner des vomissements (souvent en cas de coqueluche) ;

  • nocturne (souvent en cas de RGO - reflux gastro-œsophagiens).

 

Par quoi peut-elle être provoquée ?

La toux sèche est un symptôme, qui peut être provoqué par différents facteurs.

 

La toux irritative aiguë

Une toux sèche aiguë est en général la conséquence d’une infection virale des voies respiratoires (une rhinite, une rhinopharyngite, une laryngite, une trachéite, une bronchite ou une sinusite). Elle peut alors être accompagnée d’autres symptômes (écoulement nasal, gorge qui gratte, fièvre, douleurs au niveau du thorax…). Dans certains cas (en présence d’une bronchite par exemple), la toux peut ensuite devenir grasse. Lorsqu’elle est provoquée par un virus, la toux disparaît spontanément au bout de quelques jours ou quelques semaines.


Ce type de toux peut également être l’un des symptômes d’une infection à coronavirus (ou Covid-19). D’autres symptômes apparaissent ensuite rapidement : des frissons, des courbatures et de la fièvre, des maux de tête, une diarrhée, des difficultés à respirer ou une sensation d’oppression dans la poitrine… En cas d’apparition de ces symptômes, il est recommandé de consulter rapidement votre médecin traitant.

 

La toux irritative chronique

Une toux sèche chronique peut quant à elle être provoquée par :

  • un écoulement nasal postérieur : accompagnée d’une gêne au niveau de la gorge et d’un écoulement nasal, ce type de toux survient le plus souvent le matin. Elle peut être due à une rhinite allergique ou à une sinusite chronique ;

  • un reflux gastro-œsophagien : une partie du contenu de l’estomac remonte dans l’œsophage. Ces remontées acides peuvent provoquer des irritations, des brûlures et des lésions ;

  • de l’asthme : c’est en général l’effort physique qui déclenche l’épisode de toux, qui peut s’accompagner d’une respiration sifflante ;

  • une allergie ou une irritation : la toux est provoquée par la présence d’un corps étranger dans les voies respiratoires, en cas d’exposition à des substances irritantes (tabac, pollution, solvants, chlore…) ou en cas d’allergie (aux pollens, aux acariens, aux poils d’animaux…) ;

  • d’autres maladies plus graves : pneumonie, insuffisance cardiaque, cancer, coqueluche… ;

  • la prise de certains médicaments (toux médicamenteuse) : bêta-bloquants, anti-inflammatoires non stéroïdiens, inhibiteurs de l’enzyme de conversion…

 

Quand consulter ?

La toux n’est parfois qu’une simple réaction de l’organisme face à des substances irritantes, ou le symptôme d’une infection virale bénigne. Mais elle peut aussi s’installer dans le temps ou être le signe d’une maladie plus grave. Lorsqu’elle est chronique, elle est particulièrement gênante au quotidien (notamment lorsqu’il s’agit d’une toux nocturne), et parfois même douloureuse. Il est recommandé de consulter son médecin traitant lorsque la toux perturbe les activités quotidiennes, lorsqu’elle dure plus de trois semaines ou qu’elle s’aggrave. Il est également conseillé de consulter son médecin traitant si la maladie persiste chez l’enfant (depuis plus de 8 jours), ou l’adulte.


Dans certains cas, le médecin doit être consulté dans la journée :

  • toux chez le bébé de moins de trois mois ;

  • autres symptômes, comportement inhabituel ou fièvre chez le bébé de plus de trois mois ou le jeune enfant ;

  • altération de l’état général ;

  • essoufflement, difficultés à respirer, douleurs, sensation d’oppression dans la poitrine ;

  • d’appétit, vomissements, diarrhées ;

  • âge avancé, maladie chronique et fièvre supérieure à 38 °C ;

  • apparition ou modification de la toux chez le fumeur.


Le SAMU (service d’aide médicale d’urgence) doit être contacté en urgence en cas de douleurs thoraciques, de suffocation ou de détresse respiratoire, ou encore si l’épisode de toux a pu être provoqué par l’inhalation d’un corps étranger.

 

Comment la traiter ?

Si elle est gênante et désagréable, la toux permet à l’organisme de protéger les voies respiratoires. Il n’est ainsi pas forcément nécessaire de la calmer. Néanmoins, si elle dure plusieurs jours et devient particulièrement inconfortable (provoquant notamment des insomnies), plusieurs traitements permettent de la soulager. Le traitement de leur cause permet également de limiter l’apparition des épisodes de toux.

 

Modifier certaines habitudes

Adoptés au quotidien, certains gestes simples permettent de soulager naturellement les épisodes de toux sèche, notamment pendant la nuit :

  • boire beaucoup, tout au long de la journée : les boissons chaudes peuvent aider à diminuer les irritations provoquées par les épisodes de toux ;

  • éviter les atmosphères enfumées, arrêter de fumer ou diminuer au maximum sa consommation de tabac ;

  • éviter les irritants et les substances qui peuvent déclencher le réflexe de toux (parfums, solvants, aérosols…) ;

  • rester au chaud et se reposer au maximum ;

  • surélever la tête de son lit ou dormir sur deux oreillers, dormir sur le côté (plutôt que sur le dos) ;

  • aérer plusieurs minutes par jour toutes les pièces du logement, ne pas surchauffer l’intérieur et humidifier l’air ambiant.

 

Calmer les épisodes de toux

Dans certains cas (notamment en cas d’infection ORL virale), la toux ne peut pas être soignée. Néanmoins, elle peut être soulagée ou calmée grâce à différents types de traitements :

  • des traitements naturels : les huiles essentielles et l’homéopathie permettent de soulager la toux. Avant d’utiliser des huiles essentielles, demandez toujours conseil à votre pharmacien ;

  • des médicaments antitussifs : ils se présentent sous forme de sirops, de gouttes ou de comprimés. Pris pendant quelques jours, ils bloquent le réflexe de la toux. Ils sont à base de codéine, de pholcodine, de dextrométhorphane. Il peut également s’agir de médicaments antihistaminiques, anti H1 (alimémazine, chlorphéniramine…). Lorsque la toux se transforme en toux grasse, il est essentiel de revoir le traitement et d’arrêter la prise des médicaments antitussifs.


Certains médicaments contiennent de l’alcool : il est donc recommandé d’éviter la consommation d’alcool pendant le traitement.

 

D’autres sont sédatifs : faites attention en cas de conduite automobile. D’autres sont enfin contre-indiqués chez l’enfant, l'adolescent, la femme enceinte et certains adultes. Pour en savoir plus sur l’utilisation de ces médicaments, demandez toujours conseil à votre pharmacien.


 

 

Traiter la cause de la toux

Si la toux est provoquée par une maladie chronique, une allergie ou un asthme, le médecin peut prescrire :

  • un traitement contre l’asthme (traitement de fond et traitements à prendre en cas de crise) ;

  • un traitement contre l’allergie en cause (éloignement des substances allergisantes, prise de certains médicaments, traitement de désensibilisation…) ;

  • un traitement contre le RGO (pansements gastriques, IPP - inhibiteurs de la pompe à protons…) ;

  • l’arrêt des médicaments à l’origine de la toux.

 

Précautions pour limiter la contagion

La toux peut être le symptôme d’une infection virale des voies respiratoires. Le virus se transmet alors facilement, notamment pendant les épisodes de toux (dans les sécrétions bronchiques et les gouttelettes de salive projetées).


Pour limiter la transmission du virus et éviter de contaminer votre entourage, veillez à :

  • couvrir votre bouche et votre nez avec un mouchoir jetable, lorsque vous toussez : pensez à jeter le mouchoir immédiatement après usage. Si vous n’avez pas de mouchoir, toussez dans votre coude ;

  • vous laver les mains régulièrement, avec du savon liquide et pendant 30 secondes : pensez notamment à vous laver les mains après avoir toussé ou éternué, avant de rendre visite à quelqu’un ou de préparer un repas. Séchez-les à l’air libre ou avec une serviette propre ;

  • ne pas partager vos effets personnels (brosse à dents, couverts, serviettes de toilette…) ;

  • éviter le contact trop proche avec les personnes de votre entourage (poignées de mains et embrassades), porter un masque jetable en présence de personnes à risque (jeunes enfants, personnes âgées, personnes fragiles ou malades…) ;

  • aérer votre logement quelques minutes par jour, nettoyer tous les objets que vous touchez ou manipulez à l’intérieur (téléphone, poignées de portes, télécommandes…), ne pas surchauffer et humidifier l’air ambiant.

 

Lire aussi :

La toux

La toux sèche et ses traitements

 

 

A PROPOS DE CET ARTICLE
Rédigé par : Comité éditorial Giphar
Relu et approuvé par : Comité éditorial Giphar
Mis à jour le : 20/01/2021

Haut de page

Cet article vous a plu ? Faites le savoir :
0 avis

Voir aussi

Les traitements de la toux
La toux est un réflexe naturel de défense de l'organisme provoqué par une irritation des voies respi…
Soigner une toux sèche
La toux sèche également appelée toux non productive est une toux irritative. Contrairement à la toux…
Les remèdes homéopathiques pour le mal de gorge
Vous avez la gorge irritée, des difficultés à déglutir... Ces remèdes homéopathiques peuvent soigner…