Toux grasse chez le bébé : comment réagir ?

Toux chez le bébé

Réaction naturelle de l’organisme, la toux grasse est aussi connue sous le terme de « toux productive ». Particulièrement utile, elle provoque des expectorations de glaires ou des crachats, qui permettent d’évacuer les sécrétions qui encombrent les bronches et la trachée. Fréquente chez les bébés et les jeunes enfants, elle est en général le symptôme d’une infection d’origine virale.


Alors comment soigner la toux grasse d’un bébé ? Comment faire sortir les glaires ? Et quand consulter en cas de toux grasse chez le bébé ou le jeune enfant ?


AU SOMMAIRE DE CET ARTICLE

La toux grasse, une toux productive et utile

La toux est un réflexe de l’organisme qu’il faut respecter, chez l’adulte comme chez l’enfant. Sèche ou grasse, elle permet en effet d’évacuer les agents irritants et les mucosités qui encombrent les voies respiratoires (la gorge, la trachée ou les bronches).

 

Un réflexe de défense, qui permet d’évacuer les mucosités

Symptôme d’une maladie, la toux chez le bébé ou le jeune enfant est une toux sèche ou grasse. La toux sèche est une toux irritative, alors que la toux grasse est une toux qui produit des glaires. Plus ou moins épaisses, ces glaires sont en général translucides, et parfois jaunâtres ou verdâtres (sans que cela ne signifie nécessairement qu’il existe une infection).

 

La toux grasse est particulièrement utile et bénéfique. Elle permet en effet à l’enfant de faire sortir les mucosités qui l’empêchent de bien respirer, et contribue à sa guérison.

 

Chez l’enfant, la toux grasse est souvent aiguë (elle dure moins de 3 semaines). Elle peut s’accompagner d’autres symptômes : de la fièvre, une fatigue intense (les contractions musculaires peuvent en effet être assez éprouvantes), des vomissements (souvent après une quinte de toux, ou en cas d’expectorations importantes), un nez qui coule, des difficultés à s’endormir ou à dormir toute la nuit…

 

Un symptôme fréquent chez les enfants

Les épisodes de toux grasse sont particulièrement fréquents chez les bébés et les jeunes enfants. En pleine construction et consolidation de leur système immunitaire, ces derniers sont en effet plus sensibles aux infections des voies respiratoires. Or, dans la plupart des cas, une toux grasse aiguë chez l’enfant est le symptôme d’une infection virale des voies aériennes.

 

Il peut s’agir de :

  • une rhinopharyngite (ou rhume) : très contagieuse, cette infection virale est particulièrement fréquente chez le bébé et l'enfant. Elle reste en général bénigne et guérit spontanément, en moins de 10 jours. Une consultation médicale est parfois nécessaire (notamment chez les bébés de moins de 3 mois) ;

  • une laryngite : infection oto-rhino-laryngologique (ORL) courante chez l’enfant, elle fait souvent suite à un épisode de rhinopharyngite. Elle provoque une toux plutôt rauque, avec parfois des difficultés respiratoires. Même si elle guérit rapidement (en moins d’une semaine), la laryngite de l’enfant nécessite une consultation médicale ;

  • une bronchite : inflammation des bronches d’origine virale, cette maladie touche fréquemment les bébés et les enfants. Elle est souvent précédée d’un rhume ou d’une rhinopharyngite, et disparaît naturellement, en une dizaine de jours.

 

Même si cela reste plus rare, la toux grasse peut aussi être le signe d’une infection bactérienne des voies respiratoires. La coqueluche et la pneumonie peuvent être graves lorsqu’elles surviennent chez le jeune enfant (ou les autres personnes fragiles). En cas de doutes, il est donc toujours recommandé de consulter son médecin traitant ou son pédiatre.

 

Consultation et diagnostic

La toux grasse chez le bébé et l’enfant est en général le symptôme d’une infection virale bénigne. Si elle disparaît naturellement en quelques jours, elle peut parfois être difficile à supporter pour le jeune enfant, et parfois engendrer certaines complications. Alors quand s’inquiéter et consulter en cas de toux grasse chez un bébé ?

 

Quand consulter pour une toux grasse ?

Il est indispensable de contacter les services d’urgences si l’enfant tousse et a du mal à respirer ou à avaler (ou en cas de suspicion d’inhalation d’un corps étranger).

 

Il faut aussi appeler le 15 ou le 112 si son état général se détériore, si la toux est rauque, si l’enfant crache du sang ou si sa voix a tendance à s’éteindre.

 

Le médecin traitant ou le pédiatre doit être consulté dans la journée lorsque la toux s’accompagne d’autres symptômes chez le bébé (forte fièvre, mal de gorge, respiration sifflante, diarrhées, vomissements, éruption cutanée…), ou si elle n’a pas évolué malgré la prise du traitement prescrit.

 

Il est également conseillé de consulter son médecin si la toux persiste (plus de 10 jours) et provoque des symptômes gênants pour l’enfant (les quintes de toux l’empêchent de dormir ou provoquent des vomissements fréquents).

 

Si la toux reste supportable et qu’elle s’accompagne des symptômes ordinaires d’un rhume, il n’est pas nécessaire de consulter immédiatement.

 

Comment se déroule la consultation ?

Le médecin commence par interroger le parent sur les symptômes de l’enfant. Il lui demande de décrire les circonstances d’apparition de la toux (à quel moment de la journée ?) et les autres symptômes qui l’accompagnent. Il l’interroge également sur l’intensité des épisodes de toux, sur l’aspect des éventuelles expectorations et sur les antécédents médicaux de l’enfant (infections respiratoires récentes, épisodes de pneumonie, allergies, asthme…).

 

Il procède ensuite à un examen clinique complet : il observe l’état général du bébé, vérifie sa respiration et son rythme cardiaque, et ausculte ses ganglions lymphatiques, son ventre, ses oreilles et sa gorge.

 

Dans certains cas, le médecin peut avoir recours à des examens complémentaires (une toux grasse chronique chez le bébé, une toux qui s’aggrave…). Il peut par exemple mesurer la concentration d’oxygène dans le sang (avec un simple capteur à pince). Le médecin peut aussi prescrire une analyse de sang, une radiographie des poumons ou un scanner du thorax.

 

Une fois la cause de la toux grasse du bébé déterminée, le médecin peut prescrire le traitement adapté.

 

Comment soigner la toux grasse d'un bébé ?

Si elle est bien supportée par l’enfant, la toux grasse ne nécessite pas de traitement particulier. Lorsqu’elle est provoquée par une infection d’origine virale, elle disparaît en effet spontanément, au bout de quelques jours. Mais la toux peut être particulièrement gênante et éprouvante pour l’enfant. Plusieurs mesures simples peuvent alors l’aider à évacuer les glaires et à mieux respirer.

 

Repos, hydratation et évacuation des glaires

Pour soulager le jeune enfant et l’aider à mieux respirer en cas de toux grasse, il est recommandé de :

  • lui proposer régulièrement à boire ;

  • aérer sa chambre et la maintenir à une température comprise entre 19 et 20 °C, éviter de l’exposer au tabac, à la fumée et aux autres substances irritantes, humidifier l’air ambiant ;

  • s’assurer qu’il se repose suffisamment, le mettre en position semi-assise ou assise pendant la journée, surélever le matelas au niveau de sa tête (en plaçant un coussin entre le matelas et le sommier, par exemple) ;

  • le moucher régulièrement, pour l’aider à éliminer les sécrétions (notamment avant les repas et le coucher). Pour bien moucher un bébé, il est recommandé d’utiliser du sérum physiologique et de respecter plusieurs étapes. Il faut d’abord se laver les mains à l’eau et au savon, puis installer bébé sur le dos. Sa tête doit être tournée et maintenue sur le côté, et l’embout de la dosette de sérum physiologique placé à l’entrée de la narine du haut. Il faut ensuite maintenir la bouche de l’enfant fermée, puis appuyer fermement sur la dosette pour libérer son contenu dans la narine : les sécrétions nasales sont alors évacuées par l’autre narine. La même opération doit ensuite être réalisée de l’autre côté (après avoir tourné la tête de l’enfant de l’autre côté).

 

Et les médicaments ?

La toux grasse du bébé est souvent le symptôme d’une infection due à un virus. La prise d’antibiotiques est donc inutile.

 

En plus d’être réservés aux toux sèches et irritatives (ils risqueraient de provoquer l’accumulation des sécrétions dans les bronches), les médicaments antitussifs sont également contre-indiqués chez les enfants de moins de deux ans.

 

S’ils permettent de fluidifier les glaires pour ensuite faciliter leur élimination (en diminuant la viscosité des sécrétions), les fluidifiants bronchiques (ou expectorants) sont aussi contre-indiqués avant l’âge de deux ans. D’autre part, ils ne font l’objet d’aucune recommandation scientifique et ne sont pas systématiquement prescrits en cas de toux grasse.

 

En cas de doutes sur l’usage de ces médicaments, demandez toujours conseil à votre médecin ou à votre pharmacien.


 

 

Comment limiter la contagion ?

Les infections virales des voies respiratoires sont très contagieuses. Elles se transmettent par voie aérienne, en pénétrant dans l’organisme via la bouche ou le nez (suite à des expectorations ou à l’émission de gouttelettes de salive d’une personne contaminée).

 

Pour éviter que l’enfant ne souffre d’une toux grasse et des symptômes qui peuvent l’accompagner (nez qui coule, fièvre, fatigue, vomissements…), ou pour éviter qu’il ne transmette le virus, il est donc recommandé de l’isoler au maximum et de ne pas le mettre en contact avec des personnes fragiles.

 

Ses sécrétions nasales doivent être essuyées avec un mouchoir jetable à usage unique (jeté à la poubelle après usage). La personne qui s’occupe du bébé malade doit veiller à se laver les mains régulièrement (notamment après avoir mouché l’enfant), et les effets personnels de l’enfant ne doivent pas être partagés (tétines et biberons, jouets portés à la bouche, doudou…).

 

Sources :

https://www.ameli.fr/assure/sante/themes/toux

https://www.vidal.fr/maladies/chez-les-enfants/toux-enfant.html

https://www.msdmanuals.com/fr/accueil/problèmes-de-santé-infantiles/symptômes-chez-les-nourrissons-et-les-enfants/la-toux-chez-l-enfant?query=toux%20enfant

https://naitreetgrandir.com/fr/sante/naitre-grandir-sante-enfant-toux/

 

 

A PROPOS DE CET ARTICLE
Rédigé par : Comité éditorial Giphar
Relu et approuvé par : Comité éditorial Giphar
Mis à jour le : 29/06/2022

Haut de page

Cet article vous a plu ? Faites le savoir :
0 avis

Voir aussi

Toux grasse : que faire
Aussi désignée sous le terme de « toux productive », la toux grasse est un réflexe naturel de défens…
Les traitements de la toux
La toux est un réflexe naturel de défense de l'organisme provoqué par une irritation des voies respi…
Toux sèche
Aussi connue sous le nom de toux non productive (il n’y a pas d’évacuation des mucosités), la toux s…