Bronchite : quels traitements naturels ?

Bronchite traitement naturel


Inflammation des bronches, la bronchite est une maladie de l’appareil respiratoire fréquente. Survenant surtout à l’automne et en hiver, cette affection est souvent d’origine virale et disparaît spontanément en quelques jours (voire quelques semaines). Plusieurs types de traitements permettent d’apaiser ses symptômes.


AU SOMMAIRE DE CET ARTICLE

Comment se manifeste cette maladie exactement ? Quels sont les traitements naturels à envisager en cas de bronchite ? Et comment limiter sa transmission ?

 

Les différents types de bronchites

Une bronchite est une inflammation des bronches (canaux qui acheminent l’air extérieur de la trachée vers les poumons). En cas d’infection, une réaction immunitaire se déclenche : les muqueuses qui recouvrent leur paroi s’enflamment et enflent. Associée à une surproduction de mucus, cette inflammation complique le passage de l’air dans les bronches.


En fonction de la durée des symptômes et de leur cause, on distingue deux grands types de bronchites : aiguë et chronique.

 

Les bronchites aiguës (les plus fréquentes) sont la plupart du temps causées par un virus : elles disparaissent au bout de quelques jours ou de quelques semaines. Lorsque les symptômes durent ou reviennent fréquemment, on parle de bronchite chronique (dans certains cas, il s’agit d’une BPCO - broncho-pneumopathie chronique obstructive).


Lorsque la bronchite présente certains symptômes caractéristiques d’une crise d’asthme, on parle de bronchite asthmatique (il s’agit le plus souvent d’une bronchite aiguë, provoquée par un virus).

 

Symptômes et causes de la maladie

Certains symptômes caractéristiques permettent de reconnaître facilement une bronchite :

  • une toux : cette réaction de l’organisme est en fait le premier traitement naturel contre la bronchite. La toux est sèche au début de la maladie. Elle s’accompagne ensuite d’expectorations (jaunâtres ou verdâtres), qui permettent d’expulser le mucus en trop grande quantité. La toux peut durer jusqu’à deux ou trois semaines ;

  • des douleurs thoraciques, provoquées par les épisodes de toux (en général au niveau du sternum), une gêne respiratoire et une respiration sifflante ;

  • de la fatigue, des courbatures (douleurs musculaires) et une fièvre légère (température inférieure à 38,5 °C).


Lorsqu’elle est causée par un virus, la bronchite aiguë est souvent précédée d’un rhume ou d’une rhinopharyngite. En effet, le virus s’attaque d’abord aux voies aériennes supérieures. Les premiers symptômes à apparaître sont alors un écoulement nasal, un mal de gorge, une fatigue importante…


Dans des cas plus rares, la bronchite peut également être provoquée par une infection bactérienne. L’inflammation des bronches peut enfin découler de l’inhalation de substances irritantes (fumée, poussières, produits acides, solvants…).

 

Quels traitements pour une bronchite ?

En cas d’apparition de ces symptômes, il est recommandé de consulter son médecin traitant. Après avoir posé son diagnostic, ce dernier prescrit le traitement adapté.

 

Pourquoi consulter ?

Même si cette maladie est souvent bénigne et disparaît spontanément en quelques jours, ses complications peuvent être graves (insuffisance respiratoire aiguë, pneumonie). D’autre part, si les symptômes reviennent régulièrement, des examens plus poussés doivent être réalisés. Ils permettent d’écarter d’autres maladies (asthme, BPCO - broncho-pneumopathie chronique obstructive…), qui nécessiterait un autre type de traitement.


Après un interrogatoire précis et un examen clinique complet, le médecin confirme son diagnostic et prescrit un traitement adapté. Si la bronchite est d’origine virale, un traitement antibiotique est inutile. Mais d’autres alternatives peuvent être envisagées pour soulager les symptômes de la maladie. Certains peuvent en effet être particulièrement gênants au quotidien : une toux nocturne peut rendre le sommeil difficile, la fièvre peut générer une grande fatigue et des courbatures désagréables…

 

Les traitements naturels de la bronchite

Comment soigner les bronches naturellement ? Aromathérapie, phytothérapie, homéopathie… Plusieurs gestes simples et traitements naturels permettent de soulager les symptômes d’une bronchite aiguë. Ils peuvent également éviter l’apparition de complications. Pour en savoir plus, demandez toujours conseil à votre pharmacien.


 

Bien s’hydrater et se reposer

Adoptés au quotidien, plusieurs gestes simples permettent de soulager les symptômes d’une bronchite :

  • arrêter de fumer, éviter les endroits enfumés et les environnements malsains (avec de la poussière, des moisissures, des polluants atmosphériques…) ;

  • rester au chaud : cela permet d’éviter une éventuelle surinfection bactérienne ;

  • boire beaucoup (de l’eau, et des boissons chaudes comme des bouillons ou des tisanes) : une bonne hydratation permet de fluidifier les sécrétions des bronches, de booster son système immunitaire et de se réhydrater en cas de fièvre ;

  • manger sainement : certains aliments (fruits et légumes, féculents complets, amandes, ail…) permettent en effet de renforcer le système immunitaire et d’aider à soigner naturellement une bronchite ;

  • se reposer, dormir sur le côté (plutôt que sur le dos) et surélever sa tête la nuit : cela permet de calmer les épisodes de toux et de soulager un nez bouché ;

  • humidifier l’air de son intérieur : l’air sec a en effet tendance à favoriser les épisodes de toux. Traitement naturel de la bronchite, les inhalations de vapeur d’eau chaude aident également à dégager les bronches.
     

 

La phytothérapie et l’aromathérapie

Pour soigner une bronchite, plusieurs traitements naturels à base de plantes peuvent être envisagés. Parmi les plus connus, on retrouve :

  • le thym : en plus d’apaiser les quintes de toux, il a une action antivirale, antifongique et antibactérienne. Combiné à la racine de primevère officinale, il aide à lutter contre le virus et peut éviter la surinfection bactérienne. Pour lutter naturellement contre une bronchite, le thym à thymol peut être associé au romarin. Il peut être pris sous forme d’infusion, d’extrait fluide ou en teinture mère ;

  • l’eucalyptus : l’eucalyptol est connu pour ses vertus anti-inflammatoires, fluidifiantes et expectorantes. Il a également une action antivirale et antibactérienne. Il peut être pris en infusion, en teinture ou en inhalation. Pour cela, il suffit d’ajouter quelques gouttes d’huile essentielle à un volume d’eau très chaude (inhalation humide), ou de les déposer sur un mouchoir ou un oreiller (inhalation sèche). Vous pouvez y ajouter quelques gouttes d’huile essentielle de pin. Mélangée à une huile végétale, l’huile essentielle d’eucalyptus peut également être appliquée localement (frictions ou massage de la poitrine ou du dos) ou ajoutée dans l’eau du bain ;

  • le lierre grimpant : en plus d’aider à traiter les infections et les inflammations des voies respiratoires, ce traitement naturel peut aider à lutter contre les symptômes d’une bronchite chronique. Il a pour effet de réduire la toux et de faciliter l’apport d’air dans les poumons. Il peut être pris en infusion, en teinture ou en extrait fluide. Il est également disponible sous forme de capsules : elles renferment de la poudre de feuilles séchées.


D’autres plantes et remèdes naturels permettent de soulager les symptômes d’une bronchite : le plantain lancéolé, l’épinette noire, la réglisse, le ginseng ou encore le géranium du Cap. Avant d’utiliser des huiles essentielles, demandez toujours conseil à votre pharmacien. Choisissez des produits de qualité, informez-vous sur leurs effets secondaires et respectez leur posologie. N’utilisez jamais d’huile essentielle pour traiter la bronchite d’un jeune enfant.
 

 

L’homéopathie

Un traitement homéopathique peut également aider à soigner une bronchite naturellement, notamment en cas de bronchite chronique (ou BPCO). Les médicaments homéopathiques se présentent sous forme de granules, de sirops ou de solutions buvables. Ils doivent être pris à distance des repas.


Plusieurs souches homéopathiques peuvent être utilisées, en fonction du type de bronchite (aiguë ou chronique) et de son stade (pendant la phase de toux sèche ou à l’apparition d’une toux grasse). Ces traitements doux sont prescrits par un médecin homéopathe. Votre pharmacien peut aussi vous conseiller et vous renseigner sur leur utilisation et leur posologie.

 

Les autres traitements

Toujours pour soulager les symptômes de la maladie (notamment la fièvre, la douleur et la toux), le médecin généraliste peut prescrire certains traitements médicamenteux :

  • des antipyrétiques en cas de fièvre (de l’aspirine, du paracétamol ou de l’ibuprofène) : pour éviter l’apparition d'un syndrome de Reye, les enfants ne doivent pas prendre d’aspirine ;

  • des médicaments à base de mucolytiques : ils peuvent aider à fluidifier le mucus et les glaires qui encombrent les bronches, facilitant ainsi leur expulsion et soulageant les épisodes de toux. Ils ne font néanmoins l’objet d’aucune recommandation scientifique. En cas de toux productive (toux grasse), les sirops antitussifs sont contre-indiqués. Ils ont en effet tendance à favoriser l’encombrement des bronches ;

  • des bronchodilatateurs : ces médicaments permettent de soulager certains symptômes respiratoires (en cas de bronchite asthmatique, par exemple). Ils sont pris en aérosols ou en inhalation.
     

Dans certains cas (qui restent rares), le médecin peut prescrire des antibiotiques (notamment en cas de bronchite bactérienne).

 

Conseils pour limiter la contagion

Lorsqu’elle est d’origine virale, la bronchite est très contagieuse. Le virus se transmet par voie aérienne, par contact direct (sécrétions du nez, expectorations et salive) ou indirect (par les mains de personne à personne, ou par des objets souillés par la salive).


Plusieurs précautions permettent de lutter contre la transmission du virus. Si vous souffrez d’une bronchite, pensez à :

  • tousser, éternuer et vous moucher dans un mouchoir jetable, ou dans votre coude. Jetez le mouchoir immédiatement après usage ;

  • vous laver les mains régulièrement, avec du savon liquide et pendant au moins 30 secondes. Pensez-y surtout après vous être mouché, avoir toussé ou éternué, avant de rendre visite à quelqu’un ou de préparer un repas ;

  • ne pas partager vos effets personnels (brosse à dents, serviettes de toilette, couverts…) ;

  • éviter les contacts proches avec les personnes de votre entourage (bannissez les poignées de mains et les embrassades), porter un masque jetable en présence de personnes à risque (personnes âgées, jeunes enfants, personnes affaiblies ou malades…) ;

  • aérer votre logement au moins une fois par jour pendant plusieurs minutes, nettoyer tous les objets que vous manipulez chez vous, ne pas surchauffer votre logement et humidifier l’air ambiant.

 

Lire aussi :

La bronchite : symptômes, diagnostic et traitement

BPCO : symptômes de la maladie

BPCO : quel traitement ?

 

 

A PROPOS DE CET ARTICLE
Rédigé par : Comité éditorial Giphar
Relu et approuvé par : Comité éditorial Giphar
Mis à jour le : 16/02/2021

Haut de page

Cet article vous a plu ? Faites le savoir :
2 avis

Voir aussi

Les symptômes et les traitements de la bronchite
Vous toussez (une toux sèche au début, qui peut se transformer en toux grasse), vous ressentez une g…
Les bronchites asthmatiques
Également connue sous le terme de « bronchite asthmatiforme », la bronchite asthmatique est souvent …
Dans quels cas utiliser des antibiotiques pour soigner une bronchite ?
Fréquente en automne comme en hiver, la bronchite aiguë guérit généralement spontanément en l’espace…