Gastro-entérite : quels sont les symptômes ?

Symptômes de la gastro

Diarrhées, vomissements et douleurs abdominales… Le plus souvent d’origine virale ou bactérienne, la gastro-entérite provoque des symptômes caractéristiques. Plus ou moins graves, ces symptômes peuvent être soulagés à partir de certaines mesures hygiéno-diététiques. Mais dans certains cas, ils doivent amener à consulter. Alors comment se manifestent les symptômes de la gastro-entérite ? Comment savoir si l’on a un début de gastro ? Et comment réagir ?


AU SOMMAIRE DE CET ARTICLE

Qu’est-ce qu’une gastro-entérite ?

Aussi désignée sous le terme plus commun de « gastro », la gastro-entérite aiguë est une infection gastro-intestinale, qui dure moins de deux semaines. Elle provoque une inflammation des muqueuses qui tapissent la paroi du tube digestif (estomac et intestin).

 

Elle peut être provoquée par :

  • un virus (norovirus, rotavirus ou adénovirus) : très contagieuse, la gastro-entérite virale survient surtout pendant l’automne et l’hiver (sous forme d’épidémies) ;

  • une bactérie (Escherichia coli, Shigella dysenteriae ou Salmonella enterica) : aussi connue sous le terme de « tourista », la gastro-entérite bactérienne s’attrape le plus souvent lors d’un voyage dans un pays aux conditions d’hygiène moins élevées qu’en France ;

  • un parasite (comme des amibes, par exemple) : ce type de gastro-entérite se contracte le plus souvent lors d’un séjour à l’étranger.
     

Quels sont les symptômes de la gastro-entérite ?

Le premier symptôme de la gastro-entérite (chez l'adulte, l'enfant et le nourrisson) est l’apparition de diarrhées caractéristiques. Mais ces diarrhées peuvent être dues à d’autres causes (prise de certains médicaments, intolérance ou allergie alimentaire, épisode de stress, maladie de Crohn ou maladie cœliaque…). Alors comment reconnaître les symptômes de la gastro-entérite ? Comment savoir si on a une gastro ou une intoxication alimentaire ?

 

Les premiers symptômes de la gastro-entérite surviennent après une période d’incubation de 24 à 72 heures. Une diarrhée aiguë apparaît de manière soudaine. Elle se manifeste par une augmentation de la fréquence et de l'abondance des selles (plus de 3 en 24 heures) et une modification de leur consistance (selles molles ou liquides). Les selles présentent parfois des traces de sang rouge (rectorragies). Cette diarrhée peut s’accompagner de nausées et/ou de vomissements, et de douleurs abdominales (crampes). La gastro-entérite peut également être à l’origine d’une fièvre légère, de maux de tête et de douleurs musculaires.

 

S’ils peuvent parfois durer une dizaine de jours (notamment au retour d’un voyage à l’étranger), les symptômes de la gastro-entérite disparaissent en général au bout de 2 à 3 jours. Tant que la personne souffre des symptômes, elle reste contagieuse (elle le reste parfois jusqu’à plusieurs jours après leur disparition).

 

 

Comment réagir ?

Si la gastro-entérite virale ne dure que quelques jours et disparaît d’elle-même (sans traitement particulier), une gastro-entérite bactérienne ou parasitaire suppose la prise d’un traitement adapté. D’autre part, et quelle que soit sa cause, les symptômes de la gastro-entérite peuvent être à l’origine de complications graves chez certaines personnes (déshydratation sévère chez une personne âgée ou un enfant de moins de 2 ans, par exemple). En cas de diarrhées aiguës, il est donc important de savoir comment réagir et quelles mesures hygiéno-diététiques adopter.

 

Quand consulter ?

Lorsque la diarrhée et/ou les vomissements apparaissent, il est recommandé de boire régulièrement et abondamment. Si les symptômes de la gastro-entérite ne durent que depuis un jour ou deux, et qu’ils n’empêchent pas les activités quotidiennes, il suffit de surveiller son état et d’appliquer certains conseils alimentaires (boire beaucoup d’eau, consommer certains aliments et en éviter d’autres). En cas de doute, n’hésitez pas à vous rapprocher de votre pharmacien ou de votre médecin traitant.

 

Il est recommandé de consulter lorsque les symptômes surviennent au retour d’un pays tropical, lorsqu’ils durent depuis plus de deux jours, ou lorsque les selles contiennent du sang ou des glaires. Il faut également contacter son médecin si la diarrhée alterne avec des épisodes de constipation, ou si elle apparaît après la prise d’un nouveau traitement.

 

Les personnes âgées (plus de 75 ans), immunodéprimées ou souffrant d’une maladie chronique doivent consulter leur médecin dans la journée d’apparition des symptômes de la gastro-entérite. Il est également recommandé de consulter rapidement en cas de forte fièvre, de douleurs ou de fatigue, ou d’incapacité à se réhydrater.

 

En cas de signes de déshydratation (sensation de soif, faible quantité d’urines, bouche et langue sèches, peau sèche, épisodes de confusion ou de somnolence, manque de réaction, regard terne), il faut contacter immédiatement le service d’aide médicale d’urgence (15 ou 112).

 

Quels traitements ?

Un traitement peut parfois être mis en place pour faire disparaître les symptômes de la gastro-entérite. Après avoir procédé à un interrogatoire complet et réalisé un examen physique (et dans de rares cas, un examen bactériologique et parasitologique des selles), le médecin peut en effet prescrire :

  • des solutés de réhydratation : sous forme de poudre à diluer, ils permettent d’éviter la déshydratation ;

  • des ralentisseurs de transit (pour diminuer la fréquence des selles), des antisécrétoires intestinaux (pour diminuer la sécrétion excessive d’eau et de sels dans l’intestin), des absorbants et protecteurs intestinaux (pour tapisser la barrière intestinale et absorber les gaz), des antispasmodiques intestinaux (en cas de douleurs ou de crampes intestinales), et des probiotiques (pour reconstituer la flore intestinale). Ces médicaments sont en revanche déconseillés chez l’enfant qui souffre d’une gastro-entérite ;

  • un traitement antibiotique : il est prescrit uniquement en cas de gastro-entérite bactérienne (après examen des selles en laboratoire) ;

  • un traitement anti parasitaire : il est prescrit si la diarrhée est causée par la présence d’un parasite.

 

Mais en cas de gastro-entérite virale, le médecin recommande surtout à son patient d’adopter certaines mesures diététiques simples.

 

Comment s’hydrater et s’alimenter pendant une gastro ?

En cas de gastro-entérite chez l’adulte, il est recommandé d’adopter certaines mesures hygiéno-diététiques :

  • se réhydrater : boire plus d’eau que d’habitude, consommer des boissons contenant du sucre et du sel (eau sucrée et bouillons de légumes, par exemple) ;

  • bien s’alimenter : fractionner les repas (prendre des repas plus petits, mais de manière plus fréquente), privilégier les aliments salés et riches en glucose. Il est conseillé de consommer des bouillons salés, du riz, des pâtes, des pommes de terre, de la semoule, des carottes cuites, des viandes maigres, des bananes… ;

  • éviter les fruits, les légumes crus et les aliments riches en fibres, le lait, les produits laitiers, les repas trop copieux et les boissons glacées.

 

Comment prévenir et limiter la contagion ?

L’un des premiers réflexes à adopter en cas de gastro-entérite est de limiter la transmission du germe à l’entourage. En effet, s’il s’agit d’une gastro-entérite virale, le virus peut se propager facilement par contact direct ou par des objets contaminés (par des fines particules de selles des personnes malades).

 

Pour éviter de transmettre le germe responsable de la gastro-entérite, il est recommandé de :

  • bien se laver les mains, plusieurs fois par jour : avant et après la préparation des repas, avant et après les repas, après être allé aux toilettes ou dans la salle de bain… Les personnes qui ont une gastro-entérite ne doivent pas préparer les repas ;

  • éviter de se toucher la bouche et le nez (se laver les mains avant) ;

  • utiliser des mouchoirs en papier jetables, à usage unique ;

  • ne pas partager sa brosse à dents et la ranger dans un endroit séparé, ne pas partager ses effets de toilette, les verres et les couverts à table ;

  • désinfecter les toilettes avec un produit adapté, après chaque diarrhée ;

  • changer régulièrement les essuie-mains ;

  • désinfecter les surfaces fréquemment touchées dans le logement (les poignées de portes, les toilettes et les lavabos, le téléphone, les plans de travail et les ustensiles de cuisine, le réfrigérateur et les lieux de stockage des aliments…).
     

Et en voyage ?

Pour limiter le risque de développer une gastro-entérite bactérienne lors d’un voyage dans un pays aux conditions d’hygiène limitées (« tourista », ou diarrhée du voyageur), il est recommandé de :

  • anticiper le voyage : préparer une trousse à pharmacie adaptée et vérifier son carnet de vaccination (vaccin contre la fièvre typhoïde nécessaire dans certains pays) ;

  • se laver souvent les mains pendant le voyage (avec de l’eau et du savon, ou du gel hydro-alcoolique), notamment avant chaque repas et après chaque passage aux toilettes. Il est aussi important de bien se sécher les mains (à l’air libre, ou avec un tissu propre ou jetable) ;

  • éviter l’eau du robinet, même pour se laver les dents : il est recommandé de ne consommer que de l’eau en bouteille (avec une fermeture sécurisée, ouverte devant vous). En cas de doute, il est possible de faire bouillir de l’eau pour la rendre potable (ou d’y verser un produit de désinfection). D’autre part, il ne faut pas consommer d’eau en sachet, de glaçons ou de jus de fruits frais. Le lait doit être pasteurisé ou bouilli ;

  • éviter les sorbets, les glaces et les pâtisseries, privilégier les aliments cuits et chauds, ne consommer que les fruits et légumes qui peuvent être pelés (après lavage des mains), ne manger que de la viande, du poisson, des œufs et des crustacés bien cuits, éviter les plats préparés froids ou réchauffés, éviter les fruits de mer, éviter la nourriture vendue dans la rue (sauf si elle est bien cuite).
     

Sources :

https://www.ameli.fr/assure/sante/themes/gastro-enterite-adulte

https://www.vidal.fr/maladies/estomac-intestins/diarrhee-adulte.html

https://www.quebec.ca/sante/problemes-de-sante/grippe-rhume-et-gastro/gastro-enterite

 

 

A PROPOS DE CET ARTICLE
Rédigé par : Comité éditorial Giphar
Relu et approuvé par : Comité éditorial Giphar
Mis à jour le : 09/11/2021

Haut de page

Cet article vous a plu ? Faites le savoir :
0 avis

Voir aussi

Que manger en cas de gastro entérite ?
Provoquant des diarrhées et parfois des vomissements, la gastro-entérite guérit en général spontaném…
intoxication alimentaire
Nausées, vomissements et diarrhées, maux de ventre et fatigue… Même s’ils ne sont pas provoqués par …
Comment soigner une gastro-entérite
Le plus souvent d’origine virale, la gastro-entérite guérit en général spontanément en quelques jour…