Les clefs d'un sommeil réussi !

Conseils pour bien dormir

Vous avez du mal à rejoindre les bras de Morphée ? Vous n'êtes pas seul. Un Français sur trois dit souffrir de troubles du sommeil ! Nos conseils pour mieux dormir sans passer par la case somnifères.


AU SOMMAIRE DE CET ARTICLE

Vous avez beau compter les moutons, pas moyen de dormir... Et le réveil qui sonne dans 4 heures... Que faire ? Se jeter sur la boite de somnifères qui traine sur la table de nuit ? Non non non, les somnifères ne doivent être utilisés que ponctuellement pendant 2 ou 3 jours et sur prescription médicale. Mais en aucun cas en continu, en vous servant dans la boite de votre voisine sans avis médical !

 

Comment mieux dormir ?

Quelques bonnes habitudes peuvent vous aider à retrouver le plaisir de vous blottir sous la couette.

  • Vous coucher et vous lever à des heures régulières

  • Pour dormir, il faut être fatigué ! Soyez donc actif pendant la journée et évitez les siestes en fin d'après-midi. 

  • Avant le coucher, optez pour une activité relaxante comme un bain chaud ou un peu de lecture, mais évitez les récits à suspense. A bannir : une activité sportive intense juste avant le coucher. 

  • Soupez tôt et évitez de manger ou boire de trop grandes quantités le soir. 

  • A bannir : café, thé, cola, cacao, alcool et cigarette.

  • Veillez à ce que votre chambre soit bien isolée du bruit et de la lumière.

  • Aérez votre chambre tous les jours et veillez à la maintenir à une température d'environ 18 degrés.

  • N'ayez pas d'attentes irréalistes sur votre durée de sommeil. Si vous allez vous coucher vers 18 heures, vous risquez de vous réveiller en cours de nuit !

 

Au lit depuis une demi-heure et toujours pas endormi ? Levez-vous et faites une activité calme dans une autre pièce. La chambre doit rester associée au sommeil.

 

Somnifères : gare à la dépendance !

Si vos problèmes persistent dans le temps, consultez votre médecin traitant ou un centre spécialisé dans les troubles du sommeil. Si votre insomnie est liée à un événement précis (décès, perte d'un travail...), votre médecin peut vous prescrire ponctuellement des somnifères.

Mais attention à ne pas continuer au delà de la prescription. Utilisés pendant plus de 2 semaines, les somnifères perdent de leur efficacité et peuvent entrainer un phénomène de dépendance. Si vous en consommez à peu près tous les soirs, n'arrêtez pas du jour au lendemain.

Vous pourriez ressentir les symptômes du sevrage : angoisse, problèmes de concentration... et insomnie ! Une situation qui renforce de nombreuses personnes dépendantes dans l'idée qu'elles ne savent pas dormir sans somnifères.

Parlez-en à votre médecin ou votre pharmacien : ils vous aideront à arrêter en douceur.

 

Complément alimentaire sommeil

 

À lire aussi

Bien dormir

Médicaments et conduite automobile

 

Sources

Résultats de l'enquête "Sommeil et rythme de vie" - INSV/BVA Healthcare - 2009

Article réalisé avec l'aide du Dr Aubert, neurologue spécialisée dans les troubles du sommeil.

A PROPOS DE CET ARTICLE
Rédigé par : Julie Luong
Relu et approuvé par : Comité éditorial Giphar
Mis à jour le : 11/03/2019

Haut de page

Cet article vous a plu ? Faites le savoir :
8 avis

Voir aussi

Les bonnes habitudes à prendre pour s'endormir facilement
Abandonner les mauvaises habitudes et adopter les bonnes peut suffire à améliorer la qualité de votr…
Ronflement : quelles causes ?
Ce n'est pas parce que le ronflement est un mal fréquent qu'il ne fait pas de mal… Ennemi juré des n…
Les troubles du sommeil chez les seniors
Avec l’âge, notre horloge biologique tend à se désynchroniser, entraînant souvent des troubles du so…