Toux grasse : l’huile essentielle pour accélérer votre guérison

Les médecines douces pour soigner la trachéite

AU SOMMAIRE DE CET ARTICLE

Toux grasse : mécanisme et remèdes

Une infection ORL – rhume, laryngite, pharyngite, trachéite, bronchite – non prise en charge peut parfois perdurer et entraîner une toux persistante. Les symptômes disparaissent en général en quelques jours. Il n’en reste pas moins que tousser représente un inconfort important : douleurs à la gorge et sommeil perturbé impactent votre quotidien. Pour y remédier, vous pouvez donc envisager des traitements légers.

 

Attention : en cas de symptômes additionnels – vomissements, expectorations purulentes ou sanglantes – des conséquences graves sont à craindre. Rapprochez-vous rapidement de votre médecin.

 

Vous souffrez de toux grasse ? La toux grasse est un mécanisme défensif du corps, qui permet d’éliminer les sécrétions des bronches pour désencombrer les voies respiratoires. Il est important de respecter ce processus de guérison : vous empêcher de tousser n’est pas une bonne solution – évitez à cet effet les médicaments antitussifs. Vous pouvez néanmoins faire en sorte d’accélérer le processus de désencombrement des poumons, pour retrouver plus rapidement votre confort. En cas de toux grasse, l’huile essentielle permet notamment de favoriser l’expectoration : fluidifier les sécrétions des bronches pour faciliter leur expulsion.
 

Panorama des huiles essentielles efficaces contre la toux grasse

Pour favoriser une guérison rapide, il faut choisir des plantes aux propriétés expectorantes. De nombreuses huiles essentielles offrent ces vertus.

 

Attention : l’usage des huiles essentielles, quand bien même il s’agit de plantes, n’est pas sans risque. L’aromathérapie doit faire l’objet de précautions particulières chez l’enfant et la femme enceinte, ainsi que chez tout individu fragile. Veillez à prendre conseil auprès de votre pharmacien préalablement à la prise du traitement, et à toujours vous référer aux contre-indications mentionnées sur le flacon.

  • Le thym

Les principes actifs de l’huile essentielle de thym ont des vertus expectorantes : cette plante permet de dégager les voies respiratoires et d’apaiser la toux. 
A noter : des études cliniques ont démontré l’efficacité du sirop de thym pour diminuer l’intensité de la toux grasse. L’OMS confirme et reconnaît l’usage du thym dans le traitement de l’infection(1). 

 

Posologie :
- En infusion : 1 à 2 grammes de plante dans une tasse d’eau bouillante, plusieurs fois par jour.
- En sirop : se référer à la notice. La quantité et la fréquence d’absorption dépend de la concentration du sirop de thym en principes actifs.
- Par inhalation : une goutte d’huile essentielle de thym dans un bol d’eau chaude.

  • Le niaouli

L’huile essentielle de niaouli contre la toux grasse offre également des propriétés expectorantes efficaces. Au-delà de dégager les bronches, cette plante permet de booster votre système immunitaire. Un atout pour prévenir d’autres maux hivernaux fréquents…

 

Posologie :
- Par voie orale : versez 3 gouttes d’huile essentielle de niaouli sur un morceau de sucre, à laisser fondre sous la langue. Vous pouvez répéter le processus 4 fois par jour.
- En massage : mélangez quelques gouttes à de l’huile végétale – idéalement de l’huile de macadamia – et massez la poitrine et le haut du dos, 2 à 3 fois par jour.
- Par inhalation : vous pouvez utiliser un mélange de niaouli, d’eucalyptus radié et de cyprès comme décongestionnant respiratoire.

  • L’eucalyptus

En cas de toux grasse, l’huile essentielle d’eucalyptus globulus ou d’eucalyptus radié est également un remède naturel efficace. Les vertus décongestionnantes et expectorantes de la plante permettent d’éliminer plus rapidement les sécrétions des bronches.
A noter : l’eucalyptus radié permet non seulement de guérir, mais également de prévenir la contagion. Utile en cas d’épidémie virale, la plante constitue un traitement de fond efficace.

Posologie :
- Par voie orale : mélangez 2 gouttes à du miel, de l’huile d’olive ou sur un morceau de sucre, à placer sous la langue. Vous pouvez répéter le processus 3 fois par jour.
- En massage : mélangez 3 à 4 gouttes d’huile essentielle d’eucalyptus globulus ou radié à de l’huile végétale de noisette, puis massez votre thorax et votre dos, 3 fois par jour.
- Par inhalation : appliquez 2 gouttes d’huile essentielle d’eucalyptus sur un mouchoir ou sur vos poignets. A noter : l’eucalyptus globulus a une odeur forte, et se prête moins à un usage par inhalation.

  • La menthe poivrĂ©e

Soulager la toux grasse avec de l’huile essentielle de menthe poivrée offre de bons résultats. Ses propriétés décongestionnantes, encore une fois, aident à accélérer la guérison des affections respiratoires. L’Agence Européenne des Médicaments(2) considère d’ailleurs son usage par inhalation établi dans le traitement contre la toux. L’huile essentielle de menthe poivrée offre également des vertus tonifiantes, idéales pour lutter contre l’état de fatigue lié à la toux grasse persistante.

 

Posologie : Ă  cet effet, vous pouvez directement humer le flacon ou utiliser la plante dans un diffuseur.

  • Le ravintsara

La toux grasse peut être soulagée avec de l’huile essentielle de ravintsara. Ce remède naturel est en effet recommandé dans le traitement de la bronchite, de la rhinopharyngite, de la sinusite et du rhume. Les propriétés antivirales de la plante permettent de combattre rapidement les infections, en stimulant votre système immunitaire. 

Le ravintsara est également efficace contre les difficultés respiratoires liées à la toux grasse, lorsqu’il est associé à l’eucalyptus radié.

 

Posologie : mélangez 2 gouttes de chaque huile, et appliquez sur un mouchoir ou sur votre poignet à inhaler.

 

A noter : l’huile essentielle de ravintsara est également indiquée dans le traitement de la toux sèche.

  • Le tea tree

En cas de toux grasse, l’huile essentielle de tea tree – ou arbre à thé – est utile pour limiter les surinfections bactériennes. Ce remède naturel offre un large spectre : antibactérien et antiviral, il compte parmi les plantes les plus répandues en aromathérapie. Le tea tree est recommandé dans le traitement de la plupart des infections ORL à l’origine d’épisodes de toux grasse – sinusite, rhume, bronchite, laryngite, pharyngite.

 

Posologie : privilégiez une application par voie cutanée. Utilisez quelques gouttes d’huile essentielle d’arbre à thé en massage sur la peau, 3 fois par jour pendant 5 à 6 jours.

  • La lavande vraie

En cas de toux grasse, l’huile essentielle de lavande vraie est un excellent allié antifatigue et un décontractant efficace. Les spasmes de la toux intempestive fatiguent l’organisme sur le plan musculaire, et peuvent perturber votre sommeil. Dans ce contexte, la lavande permet de gagner en énergie. A la clé : vous êtes en meilleure forme, et votre système immunitaire fonctionne à plein régime.

 

Posologie :
- Par voie orale : mélangez 2 gouttes dans une cuillère de miel ou sur un sucre, 2 à 3 fois par jour.
- En massage : déposez quelques gouttes sur votre poignet ou sur le plexus solaire, et massez.

 

A noter : pour un sommeil réparateur, vous pouvez également appliquer l’huile essentielle de lavande directement sur votre oreiller.
 

Les contre-indications des huiles essentielles

En cas de toux grasse, le traitement par les huiles essentielles permet de soulager l’inconfort et d’accélérer la guérison, en facilitant l’expectoration. Très utile, il doit néanmoins être manié avec précaution. En effet, alors même que la plupart des remèdes d’aromathérapie sont disponibles en vente libre sur Internet et dans les commerces traditionnels, leur utilisation peut exposer à des risques pour la santé.
Sont notamment exposés les personnes fragiles de par leur âge ou leur condition physique. Femmes enceintes et enfants doivent faire l’objet d’une surveillance particulière, au même titre que les personnes sous traitement, les patients souffrant de maladies chroniques et les individus sujets aux allergies.

 

Dans un communiqué du 04 juin 2018, le Premier ministre rappelle que :

- L'usage des huiles essentielles est déconseillé chez l'enfant, la femme enceinte ou qui allaite, les personnes âgées et les personnes souffrant de pathologies chroniques.

- Les recommandations de votre pharmacien sont un préalable indispensable à l’usage des produits d’aromathérapie.
 

L’aromathérapie déconseillée chez les enfants en bas âge

L’huile essentielle contre la toux grasse de l’enfant doit être administrée eu égard à l’âge de l’enfant et à sa condition de santé. Sans précaution préalable, vous exposez votre enfant à des risques importants, et notamment des crises de convulsion, des réactions allergènes et des troubles d’ordre neurologique.

 

Veillez donc à respecter scrupuleusement les précautions suivantes :

- La toux grasse du bébé ne peut être soignée avec une huile essentielle. En-dessous de 2 ans (voire 3 ans) en effet, la plupart des produits sont contre-indiqués – eucalyptus et menthe poivrée notamment.

- Quel que soit son âge, l’enfant sujet aux convulsions ne peut se voir administrer un traitement d’aromathérapie.

- Chez un enfant de moins de 7 ans, il est vivement recommandé de prendre conseil auprès d’un professionnel de santé. Votre pharmacien vous indique les meilleurs produits à utiliser, ainsi que leur posologie en fonction de l’âge de votre enfant.

 

A noter : pour la sécurité de vos enfants, veillez à conserver les flacons d’huiles essentielles en dehors de leur portée. L’ingestion accidentelle ou le simple contact avec la peau peut causer des dégâts importants.

 

En cas de symptôme alarmant dans les heures qui suivent la prise du traitement d’aromathérapie, contactez immédiatement le 15 ou le centre antipoison le plus proche de chez vous.

Grossesse et aromathérapie : les précautions

La femme enceinte et la femme allaitante doivent également prendre des précautions, pour leur propre sécurité et celle de leur bébé. Certaines huiles essentielles sont formellement interdites, d’autres peuvent être utilisées dans le strict respect d’un dosage spécifique. Une fois encore, l’avis de votre pharmacien est précieux préalablement à la mise en œuvre du traitement d’aromathérapie.
 

Les autres remèdes naturels contre la toux grasse

Vous rentrez dans le champ des contre-indications de l’aromathérapie ? D’autres solutions naturelles peuvent vous aider à accélérer la guérison et à soulager l’inconfort de la toux grasse. La phytothérapie et l’homéopathie offrent de bons résultats.

 

Attention : bien que naturelles, ces solutions également doivent être maniées de manière précautionneuse. Renseignez-vous sur les contre-indications spécifiques auprès de votre pharmacien.

Phytothérapie : des tisanes contre la toux

Le lierre peut aider à soulager la toux grasse grâce à ses propriétés antispasmodiques et expectorantes.

Mode d’emploi : faites infuser les plantes pendant une dizaine de minutes, filtrez et buvez régulièrement tout au long de la journée. Vous pouvez agrémenter de miel pour adoucir le goût.

 

A noter : en cas de toux sèche, la phytothérapie est également efficace. La mauve, le bouillon blanc et le tilleul aident à calmer l’irritation de la gorge grâce à leur action adoucissante. Le tilleul aurait en outre des propriétés antispasmodiques qui lui permet de lutter contre les spasmes des bronches.

Homéopathie: quelles solutions contre la toux ?

En cas de toux grasse, utiliser Pulsatilla 5 CH, Ă  raison de 5 fois par jour.

 

En cas de toux sèche, vous pouvez apaiser l’irritation de la gorge grâce aux remèdes homéopathiques suivants :

- Bryonia Alba 4 CH (3 granules, 3 ou 4 fois par jour).

- Rumex Crispus 5 CH (3 granules, 3 fois par jour), si la toux est amplifiée par l’air froid.

- Corallium Rubrum 5 CH (3 granules 3 fois par jour) en cas de quintes de toux.

- Belladonna 4 CH (3 granules, 2 à 4 fois par jour) si la toux spasmodique s’accompagne de fièvre.

- Drosera Rotundifolia 7 CH (3 granules, 3 à 4 fois par jour) pour soulager la toux survenant la nuit en position allongée.

 

La toux grasse est un mécanisme utile pour vous débarrasser des sécrétions des bronches. Les huiles essentielles ne doivent dont pas empêcher le processus, mais l’accélérer. Ces remèdes naturels peuvent vous offrir en sus de nombreuses autres vertus : regain d’énergie, prévention des surinfections… Quoi qu’il en soit, demandez conseil à votre pharmacien. Et si les symptômes persistent, consultez rapidement votre médecin.

 

Sources

- Le guide des plantes qui soignent, Editions Vidal (2010)

- Ma bible des huiles essentielles, Danièle Festy, Editions Leduc (2008)

- Guide de poche d’aromathérapie, Danièle Festy et Isabelle Pacchioni, Editions Leduc (2007)

- Homéo guide, Dr M. Levat, C.-A. Pigeot, P. Sietiey, J.-M. Tétau, Editions Hachette (2009)

- Bien se soigner par l’homéopathie, Dr Jean-Claude Houdret, Editions Solar (2002)

(1) https://eurekasante.vidal.fr/parapharmacie/phytotherapie-plantes/thym-thymus-vulgaris.html

(2) https://eurekasante.vidal.fr/parapharmacie/phytotherapie-plantes/menthe-poivree-mentha-piperita.html

 


Ă€ lire aussi
Trachéite : une inflammation bénigne ?
La toux

Tisanes : mes alliées contre les maux de l’hiver
 

A PROPOS DE CET ARTICLE
Rédigé par : Aude Dion
Relu et approuvé par : Comité éditorial Giphar
Mis Ă  jour le : 26/10/2018

Haut de page

Cet article vous a plu ? Faites le savoir :
152 avis

Voir aussi

Les symptômes et les traitements de la trachéite
La trachĂ©ite est une inflammation des voies respiratoires gĂ©nĂ©ralement bĂ©nigne mais gĂŞnante et doulo…