Allergies de l'automne : préparez votre maison

Lutter contre les acariens et les moisissures
0 avis

Outre la tombée des feuilles, l'automne signe le retour en force des allergies aux acariens et aux moisissures. Découvrez nos conseils pour les combattre et passer l'automne sans encombre.


AU SOMMAIRE DE CET ARTICLE

Prédilection des acariens : des maisons chaudes et humides

Face à la baisse des températures et l'arrivée de la pluie, nous avons tendance à fermer nos fenêtres, hausser le thermostat et nous blottir bien au chaud sous la couette ! Mais attention, vous risquez de ne pas y être seul... Il s’agit en effet de l’atmosphère préférée d'invités discrets mais indésirables : les acariens. Ces bestioles microscopiques se nourrissent des petits bouts de peau que nous perdons naturellement tous les jours et sont friands de chaleur et d'humidité. Mais surtout ils se révèlent être une source d'allergie pour nombre d'entre nous. A la clé, éternuements et nez qui coule (rhinite allergique), yeux qui pleurent (conjonctivite allergique) voire crise d'asthme ! Pour éviter ces désagréments, préparez votre maison !

 

Du balai pour les acariens

Pour limiter la prolifération des acariens, chaleur, humidité et poussière sont vos principales cibles.

En pratique :

  • Ne chauffez pas trop votre domicile. Essayez de garder votre chambre à une température inférieure à 25° ;

  • Aérez votre maison tous les jours pendant 10 minutes ;

  • Aérez votre couette ;

  • Changez régulièrement vos draps ;

  • Lavez la literie à 60 degrés ;

  • Passez régulièrement l'aspirateur dans les coins et recoins de votre maison avec des filtres spéciaux retenant les acariens.

  • Bannissez moquette, tapis et doubles rideaux, véritables nids à acariens.

 

Faites disparaître les moisissures

Autres fans de l'humidité et ennemis des allergiques : les moisissures. Ces taches vertes ou noirâtres apparaissent sur les murs, sols et plafonds des logements qui présentent un taux d'humidité excessif.

Que faire si des moisissures apparaissent ?

  • Nettoyez-les avec une éponge imbibée d'eau de javel et laissez agir 24h avant de rincer.

  • Recherchez la source d'humidité (dégât des eaux, infiltration, zones de fortes déperditions thermiques) et faites appel à un professionnel pour y remédier.

 

Certaines activités produisent beaucoup d'humidité : douche ou bain, cuisine, séchage du linge. Veillez donc à aérer largement les pièces concernées.

Par ailleurs :

  • mettez un couvercle sur les casseroles ou activez la hotte aspirante.

  • étendez le linge dans une pièce que vous pouvez aérer régulièrement ou à l'extérieur. Attention, cette pratique est déconseillée aux personnes allergiques aux pollens, qui pourraient se déposer sur le linge.

 

À lire aussi

La rhinite allergique

Allergie aux pollens : Comment faire pour les diminuer ?

Pollens, acariens, etc : à quoi suis-je allergique ?

 

Sources

Inpes, guide de la pollution de l'air intérieur

A PROPOS DE CET ARTICLE
Rédigé par : Barbara Delbrouck
Relu et approuvé par : Comité éditorial Giphar
Mis à jour le : 28/11/2011

Haut de page

Cet article vous a plu ? Faites le savoir :
0 avis

Voir aussi

Déterminer l'origine d'une allergie pour mieux la traiter
Les yeux qui pleurent, le nez qui chatouille, des démangeaisons insupportables..., les allergies fra…
Allergies aux pollens
Les beaux jours signent le retour des pollens, sources d'allergie pour beaucoup. Pour vous aider à d…
Peut-on se préserver des allergies ?
Une personne sur trois souffrira d’allergie au cours de sa vie. Un chiffre qui ne cesse d’augmenter,…