Tennis Elbow ou Epicondylite

Le traitement de ll'épicondylite

L'épicondylite, également appelée "Tennis Elbow" est la douleur chronique du coude la plus fréquente. En dépit de cette appellation, l'épicondylite ne touche pas uniquement les joueurs de tennis...


AU SOMMAIRE DE CET ARTICLE

Définition de l'épicondylite

Pathologie douloureuse et fréquente du coude liée à la préhension (action de prendre et de saisir).

Plus précisément c'est une inflammation au niveau de la saillie osseuse de l'avant-bras : l'épicondyle où s'attachent plusieurs muscles de l'avant-bras souvent sollicités quotidiennement :

  • pour tourner la main vers l'extérieur
  • pour plier le poignet vers le haut
  • pour redresser les doigts
     

Tennis elbow : les causes

Cette pathologie survient souvent après des efforts et des gestes répétitifs tant ménagers (ex : après avoir taillé une haie) professionnels (ex : mouvement de vissage) ou sportifs (ex : joueurs de tennis).
Mais elle peut également être la cause de lésions cervicales après une diminution de la mobilité du rachis cervical dans son ensemble ou centrée sur la quatrième ou la cinquième vertèbre cervicale.

 

Les symptômes de l'épicondylite

Les symptômes peuvent êtres divers. Il peut s'agir d'une grande sensibilité au toucher de la face externe du coude (au creux du coude).
Cette sensibilité peut devenir douloureuse lors de certains mouvements. Cette douleur peut irradier la main, l'avant bras et parfois même l'épaule.
Il n'y a pas de signes extérieurs (ni gonflement, ni rougeur). Les douleurs augmentent généralement par des mouvements de rotation de l'avant-bras ou lorsque le bras est tendu.

Ces douleurs peuvent apparaître soit progressivement lors d'un travail ou de mouvements répétitifs ou brutalement après un effort violent ou important.

 

Le traitement du tennis elbow

Le traitement le plus simple et le plus rapide est :

  • le repos et surtout le changement d'habitude de travail. Il faut modifier voir éviter les mouvements à l'origine de la douleur et les remplacer par des mouvements autres quand on le peut.
  • la prise d'anti-inflammatoires peut soulager momentanément la douleur.
  • la physiothérapie et la Kinésithérapie (massages qui permettent d'activer la circulation locale) peuvent aussi être de bons remèdes
  • l'infiltration peut également être un traitement efficace pour les épicondylites traînantes.
  • les bracelets sont d'efficaces bloqueurs et sont donc conseillés mais ils doivent être utilisés longtemps et normalement ils ne permettent pas de continuer l'activité à l'origine de la douleur (on ne peut pas continuer à jouer au tennis par exemple.).
  • le froid peut également être conseillé comme antalgique, il permet de diminuer la douleur.

 

À lire aussi

Le syndrome du canal carpien

Les Entorses de Poignet

 

Sources

Article réalisé avec l'aimable collaboration de Erwan Lebars de la société EZY WRAP.

A PROPOS DE CET ARTICLE
Rédigé par : Comité éditorial Giphar
Relu et approuvé par : Comité éditorial Giphar
Mis à jour le : 10/06/2015

Haut de page

Cet article vous a plu ? Faites le savoir :
0 avis

Voir aussi

Les bons gestes suite à une blessure
Aïe ! Entorses, plaies légères, bleus ou bosses : pour limiter les douleurs et les gonflements après…
Atteintes musculaires et douleurs articulaires
Premières "victimes" en cas de chute ou d'accident, sur-sollicités par toutes sortes d'activités quo…
Les pathologies du genou
Le genou est une articulation importante et régulièrement sollicitée. Il peut donc subir différemmen…