Comment soigner une otite ?

Soigner une otite

Maladie très fréquente (notamment chez les jeunes enfants), l’otite est à l’origine de deux à trois millions de consultations par an. Souvent bénigne, elle disparaît en général d’elle-même au bout de quelques jours. Mais cette maladie peut provoquer des douleurs intenses et parfois entraîner certaines complications. Il est donc indispensable de la traiter.


AU SOMMAIRE DE CET ARTICLE

Comment soigner une otite ? Quand devient-il nécessaire de consulter ? Quels sont les traitements prescrits et comment soulager la douleur en attendant ?
 

Qu’est-ce qu’une otite ?

L'otite est une inflammation aiguë ou chronique de l’oreille, qui peut être d'origine bactérienne ou virale. Son traitement dépend de sa localisation et du type d’infection.

 

Les différents types d’otites

L’otite peut toucher différentes parties de l’oreille : l’oreille interne, l’oreille moyenne ou l’oreille externe. Le diagnostic est posé par le médecin, après observation du tympan avec un otoscope.


Il existe différents types d'otites suivant la localisation de l'infection :

  • les otites externes : cause la plus fréquente d'otalgie chez l’adulte, elles se manifestent par une inflammation du conduit auditif externe et sont particulièrement douloureuses ;

  • les otites moyennes aiguës : fréquentes chez les enfants de moins de 5 ans, elles sont provoquées par une infection bactérienne ou virale de l’oreille moyenne (au niveau du tympan ou de la caisse du tympan, une petite cavité osseuse qui contient les osselets). Ces otites font souvent suite à une rhino-sinusite ou à une rhino-pharyngite (l’infection se propage à l’oreille moyenne, via la trompe d’Eustache) ;

  • les otites séro-muqueuses : fréquentes chez l’enfant, elles peuvent être provoquées par une infection ou une inflammation du nez et des sinus, ou par une hypertrophie des végétations. La trompe d’Eustache est obstruée, ce qui entraîne une sécrétion de liquide dans la caisse du tympan (du pus stagne derrière le tympan). L’otite séreuse n’est en général pas douloureuse ; elle peut néanmoins s’infecter et se transformer en otite moyenne aiguë.

 

Quels symptômes ?

Les symptômes caractéristiques d’une otite sont les suivants :

  • des symptômes locaux : des douleurs pulsatiles dans l’oreille (sur le rythme des battements de cœur), une sensation d’oreille bouchée, une baisse de l'acuité auditive, des bourdonnements d’oreille, des acouphènes…

  • parfois associés à des symptômes généraux : de la fièvre, des maux de tête, une rhinopharyngite, des signes digestifs (diarrhée, vomissements…).


Chez le nourrisson, on peut suspecter une otite en cas de pleurs et d’irritabilité sans cause apparente.

 

Quand consulter ?

Si une otite peut se soigner toute seule, il est recommandé de consulter son médecin traitant lorsque les symptômes ne s’améliorent pas au bout de deux ou trois jours (notamment en cas de douleurs intenses dans l’une ou les deux oreilles). La consultation doit être programmée en urgence en présence d’autres symptômes (douleurs très intenses, écoulement purulent de l’oreille, vertiges ou perte d’audition).


Pour l’otite du bébé et du jeune enfant, il faut se rapprocher de son pédiatre (en urgence si le bébé a moins de 3 mois et de la fièvre, s’il a 40 °C ou plus de fièvre, ou encore en présence d’autres symptômes importants : difficultés respiratoires, taches violacées, diarrhées et vomissements, somnolence…).


Le diagnostic est posé après un simple examen clinique, avec observation des tympans à l’otoscope (ou parfois au microscope). Si elle n’est pas correctement soignée, une otite moyenne aigüe peut entraîner certaines complications : une perforation du tympan, une évolution en otite séreuse (ou sero-muqueuse) avec baisse de l’audition, ou encore d’autres pathologies plus graves, mais rares (labyrinthite, méningite, otite chronique, mastoïdite…).


À la fin du traitement, une surveillance et certains examens de contrôle peuvent être programmés (notamment chez le jeune enfant). En cas de doute, un audiogramme permet par exemple de vérifier la qualité de l’audition.

 

Comment soigner une otite ?

Plusieurs traitements existent pour soigner une otite (otite externe, otite moyenne aiguë ou otite séreuse, avec ou sans tympan perforé) chez l’adulte, l’enfant ou le bébé. Le diagnostic du médecin permet d’opter pour le traitement le plus adapté.

 

Les traitements médicamenteux

Une fois le diagnostic confirmé par le médecin (médecin traitant ou oto-rhino-laryngologiste - ORL), une antibiothérapie peut parfois être prescrite pour soigner l’otite (si l’otite est d’origine bactérienne).


Le traitement associe généralement :

  • un traitement local sous forme de gouttes auriculaires, à base d'antibiotiques, d'anesthésiants ou de corticoïdes : il est important que le médecin observe l'état du tympan car certaines gouttes sont contre-indiquées en cas de perforation tympanique. Les gouttes sont versées directement dans le conduit auditif. Un traitement à base de gouttes antibiotiques est toujours prescrit en cas d’otite externe ;

  • un traitement par voie générale : en cas d’infection bactérienne (otite purulente), un antibiotique est prescrit sous forme de comprimés ou de solutions buvables. En première intention, le médecin aura en général recours aux pénicillines (Amoxicilline + Acide clavulanique) ou aux céphalosporines (Cefpodoxime). Néanmoins, la plupart du temps, l’otite est d’origine virale (découlant d’un rhume ou d’une rhinopharyngite) : un traitement antibiotique est alors inutile ;

  • un antidouleur et un antipyrétique (pour la fièvre) : sauf contre-indications, le paracétamol est l’antalgique le plus souvent utilisé pour calmer les douleurs aux oreilles et soulager les symptômes d’une otite (qu’elle soit externe, interne ou moyenne).

 

Il est important de bien suivre le traitement, en respectant la prescription médicale (dose et durée de traitement). En cas de doutes, n’hésitez pas à interroger votre médecin ou votre pharmacien.


 

 

La paracentèse

Il est parfois nécessaire de pratiquer une paracentèse pour soigner une otite qui persiste (ou en cas d’otite séreuse chez l’adulte ou l’enfant). Consistant à inciser la membrane du tympan, cette intervention chirurgicale est réalisée par un médecin ORL sous microscope (et anesthésie locale). Pouvant être pratiquée à tout âge, elle permet d’évacuer les sécrétions accumulées au niveau du tympan.


Un aérateur trans-tympanique (court ou long) peut être posé à la suite de l’intervention. Inséré dans la membrane du tympan, ce petit tube libère le passage entre la caisse du tympan et le conduit auditif externe. Lorsqu’il s’agit d’un aérateur trans-tympanique court, le dispositif tombe tout seul au bout de plusieurs mois. Les modèles plus longs doivent quant à eux être retirés par le chirurgien.

 

Les traitements naturels

Comment soigner une otite naturellement chez un adulte ? Le premier traitement naturel de l’otite consiste à nettoyer régulièrement les fosses nasales. En effet, l’apparition d’une otite découle souvent d’une atteinte rhino-pharyngée (un rhume, une rhino-pharyngite, une grippe…). Le virus ou les microbes présents dans le nez ou la gorge remontent jusqu’à la trompe d’Eustache et infectent l’oreille.


Pour éviter ou limiter ce phénomène, il est donc important de se moucher et de nettoyer régulièrement les fosses nasales, à l’aide de sérum physiologique ou d’un spray à l’eau de mer par exemple. Ces produits sont disponibles en pharmacie, et vendus sans ordonnance. Un mouche-bébé peut également être utilisé pour nettoyer les fosses nasales du nourrisson ou du jeune enfant.


D’autres remèdes naturels permettent également de calmer une douleur à l’oreille :

  • les huiles essentielles : plusieurs huiles essentielles peuvent être utilisées pour soigner une otite naturellement. Elles ne doivent en revanche jamais être versées directement dans les oreilles, ni utilisées chez les enfants de moins de 36 mois. Pour en savoir plus, rapprochez-vous de votre pharmacien ;

  • les traitements homéopathiques : prescrits par des médecins homéopathes, ils permettent de soulager les symptômes de l’otite. Demandez toujours conseil à votre médecin ou à votre pharmacien avant de les utiliser.

 

Les conseils de votre pharmacien Giphar

Dans le cadre du traitement de l’otite, il est recommandé de :

  • bien observer le traitement prescrit : la durée du traitement et les doses doivent être respectées ;

  • s’hydrater un maximum : boire beaucoup d’eau (ou des bouillons, des soupes, des potages) permet de compenser la perte d’eau liée à la fièvre et à la transpiration. L’hydratation doit être particulièrement surveillée chez le nourrisson et le jeune enfant. Si ce dernier souffre de diarrhées, il est recommandé d’avoir recours à des solutions de réhydratation orales ;

  • ne pas mettre d’eau dans l’oreille et éviter d’utiliser des gouttes auriculaires sans avis médical : certaines sont en effet contre-indiquées en cas de perforation tympanique ;

  • respecter les règles d’utilisation des gouttes prescrites par le médecin : réchauffer le flacon entre les mains (pour éviter une sensation désagréable de froid lors de l’instillation), pencher la tête sur le côté, instiller le nombre de gouttes prescrites, attendre quelques minutes avant de se relever ;

  • se laver les mains régulièrement, éviter d’utiliser des produits pour l’hygiène auriculaire (coton-tiges notamment), ne pas se moucher trop fort, ne pas toucher l’oreille atteinte, fuir les environnements enfumés, les pièces surchauffées et les courants d’air ;

  • utiliser des bouchons d’oreille lors des bains et des douches, afin d’éviter que l’eau ne pénètre dans l’oreille.

 

Adoptés au quotidien, plusieurs habitudes et réflexes simples permettent également de prévenir ou de limiter le risque d’apparition d’une otite. Si une bonne hygiène nasale (et générale) permet de limiter les infections, il est également recommandé de rechercher et de traiter les éventuelles allergies qui pourraient les provoquer (allergies aux pollens, aux acariens ou aux poils d’animaux, allergies alimentaires…). Le logement doit enfin être aéré régulièrement et des bouchons d’oreille portés lors des baignades.

 

Lire aussi :

Otite externe : quel traitement ?

Otites chez le bébé : symptômes, causes et traitements
 

 

A PROPOS DE CET ARTICLE
Rédigé par : Comité éditorial Giphar
Relu et approuvé par : Comité éditorial Giphar
Mis à jour le : 15/03/2021

Haut de page

Cet article vous a plu ? Faites le savoir :
0 avis

Voir aussi

Douleur aux amygdales
Ensemble de ganglions lymphatiques situé dans la gorge, les amygdales participent au système immunit…
Comment soigner une amygdalite ?
Inflammation d’une ou des deux amygdales, l’amygdalite peut être causée par un virus ou une bactérie…
Nettoyage du cérumen
Vous avez l’impression d’avoir les oreilles bouchées ? Vous êtes pris d’une furieuse envie d’augment…