Pourquoi protéger ses yeux du soleil ?

pourquoi protéger ses yeux

Rien de plus réjouissant qu’un ciel parfaitement bleu, accompagné d’un grand soleil ! Si les beaux jours sont particulièrement appréciables et propices aux activités en extérieur, il faut toujours s’assurer de protéger ses yeux du soleil. En effet, exposer ses yeux au soleil sans protection peut avoir de lourdes conséquences sur la vision. Voici tout ce qu’il faut savoir pour profiter du soleil en toute sérénité !


AU SOMMAIRE DE CET ARTICLE

Les effets du soleil sur les yeux

Le soleil, par ses rayonnements, peut avoir plusieurs effets sur nos yeux. Il peut avoir des effets positifs, pour faire le plein de vitamine D par exemple, mais aussi pour réguler notre horloge interne. La lumière du soleil est captée par la rétine, qui transmet l’information au cerveau, pour nous dire quand nous devons être éveillés, et quand il est temps de dormir. Nous savons aussi que le manque d’exposition à la lumière du jour peut être un facteur d’apparition et de progression de la myopie, surtout chez les enfants.


Mais si le soleil a bien des vertus pour notre organisme, il peut aussi représenter un danger pour nos yeux. En cause ? Les rayonnements ultraviolets du soleil. Quand vous vous baladez dehors, sans lunettes de soleil, les rayons UV atteignent la surface oculaire. La grande majorité des rayons sont alors absorbés par la cornée et par le cristallin. Cependant, 1 à 2 % des rayons peuvent tout de même atteindre la rétine.
 

Les yeux des enfants, particulièrement sensibles

Chez les enfants, les risques d’une exposition des yeux au soleil sont beaucoup plus importants. En effet, jusqu’à l’âge de 10 – 12 ans, le cristallin ne filtre que partiellement les UV. Les rayons ultraviolets atteignent donc très facilement la rétine. Chez les bébés de moins d’un an, 90 % des UVA et 50 % des UVB atteignent directement la rétine. Il ne faut donc jamais exposer les bébés directement au soleil : ils doivent toujours être à l’ombre, avec des lunettes de soleil et un chapeau. Les enfants avec les yeux clairs (bleus, verts, etc.) doivent faire l’objet d’une vigilance accrue.
 

Quels sont les risques lorsqu’on les expose au soleil ?

Rassurez-vous, si vous sortez simplement chercher votre courrier ou sortir vos poubelles sans lunettes de soleil, vous ne risquez pas grand-chose. En revanche, une exposition longue, ou particulièrement intense (regarder le soleil directement, même à travers un voile nuageux ; assister à une éclipse solaire sans protection) peut provoquer des dommages considérables aux yeux :
·       Favoriser la DMLA : si les rayons UV atteignent la rétine (photo rétinite), ils peuvent augmenter le risque de développer une DMLA (dégénérescence maculaire liée à l’âge) ;
·       Accroître les risques de cataracte : la cornée et le cristallin absorbent une grande partie des UV auxquels l’œil est exposé. Pour autant, le cristallin évolue avec l’âge et tend à s’opacifier : c’est ce qu’on appelle la cataracte. Une exposition prolongée aux ultraviolets peut accroître les risques de développer une cataracte, et ce, de manière prématurée ;
·       Favoriser le ptérygion : la conjonctive est la membrane qui recouvre la surface blanche de l’œil, le protégeant des agressions. Lors d’une exposition au soleil, elle subit de plein fouet les rayonnements du soleil. Si cette exposition est longue ou répétée, elle peut favoriser le ptérygion : un épaississement du tissu, qui se traduit par la pousse d’une peau au coin interne de l’œil, qui se développe ensuite sur le reste de l’œil.
·       Attraper un « coup de soleil oculaire » : il peut toucher la conjonctive (photoconjonctivite), la cornée (photokératite), ou les deux (kératoconjonctivite). Cette brûlure de la cornée, de la conjonctive, ou des deux, est particulièrement douloureuse. Elle peut provoquer une invalidité visuelle pendant 6 à 24 h. La douleur dure quelques jours, et les yeux sont rouges et gonflés.

Si une de ces maladies se déclare, certains traitements sont envisageables : le ptérygion s’opère, mais le risque de récidive atteint les 50 % ; la cataracte s’opère très bien de nos jours, mais elle peut laisser l’œil fragilisé ; la DMLA sèche n’a pas encore de traitement, quand la DMLA humide se traite, mais sans possibilité de guérison.

 

 

Comment réagir en cas de coup de soleil oculaire ?

En cas de coup de soleil oculaire, vous ne sentirez pas de brûlure sur le coup, mais dans les deux à trois heures après l’exposition. Pour les coups de soleil légers, une guérison spontanée en 48 h est possible, malgré des symptômes désagréables et parfois impressionnants comme la sensation d’avoir les yeux brûlés par le soleil. Si vous avez les yeux sensibles, si vous avez déjà subi une atteinte au niveau de la cornée par le passé, ou si les symptômes persistent au-delà de 48 h, rendez-vous en urgence chez l’ophtalmologiste.


Pour traiter le coup de soleil et apaiser la douleur, le professionnel de santé peut vous prescrire du collyre, des gels et pommades ophtalmiques, et éventuellement, des anti-douleurs et des antibiotiques.

 

Comment les protéger ?

Pour éviter tous les désagréments cités ci-dessus et préserver votre capital vision, il faut bien protéger vos yeux. Cela passe bien sûr par le port systématique des lunettes de soleil par beau temps, mais aussi, par quelques bons réflexes, et par le choix de lunettes adaptées à vos besoins.


Surveillez l’index UV

L’index UV est annoncé quotidiennement par les prévisions météo. C’est lui qui indique la puissance de rayonnement du soleil. Sachez que c’est en bord de mer et à la montagne que l’index UV est le plus fort, il faut donc toujours vous protéger lorsque vous vous y rendez. En France, le rayonnement est particulièrement fort entre les mois de mai et d’août. Durant cette période, vos lunettes de soleil doivent toujours être à portée de main ! Surtout, elles doivent être de bonne qualité pour protéger vos yeux efficacement.


Optez pour des lunettes de soleil enveloppante

Parmi les critères pour choisir de bonnes lunettes de soleil, le type de monture est important. Privilégiez des montures enveloppantes, qui épousent bien la forme de votre visage. N’hésitez pas à vous diriger vers des modèles assez larges, avec un retour sur les côtés, pour protéger vos yeux des rayonnements qui passent sur les côtés des verres. Rassurez-vous, une monture imposante peut être très agréable à porter. Par exemple, on trouve aujourd’hui des montures en titanes très légères. Vous pouvez également trouver des modèles spécifiquement conçus pour les activités en extérieur, et notamment des modèles pour sportifs.


Misez sur des verres catégories 3 ou 4

Autre critère de choix crucial : des verres de qualité ! Faites donc attention aux lunettes fantaisies, les lunettes de soleil doivent avoir des verres suffisamment protecteurs. Pour choisir vos verres, assurez-vous qu’ils comportent bien le marquage CE, qui atteste de leur qualité et de leur conformité aux normes en vigueur. Vous pouvez aussi choisir des verres avec le marquage UV400, qui indique que les rayons UVA et UVB sont filtrés à 100 %.
Ensuite, renseignez-vous sur la catégorie de verre. Les catégories 1 et 2 n’offrent qu’une protection très légère, adaptée aux yeux sensibles qui veulent se protéger de la lumière en intérieur, ou pour les jours très nuageux. Pour s’exposer au soleil, il vous faut des verres de catégorie 3 minimum. Si vous êtes sensible au soleil, ou si vous allez dans des lieux très lumineux (montagne, mer, zone enneigée), optez plutôt pour des verres de catégorie 4.

 

Portez un chapeau et privilégiez l’ombre

Si vous avez prévu de passer du temps au soleil, le port d’un chapeau ou d’une casquette est tout à fait indiqué. En plus de limiter les risques d’insolation, le port du chapeau permet d’apporter de l’ombre sur le haut du visage et de limiter la quantité de rayons UV qui atteignent les yeux. Faute de chapeau, privilégiez l’ombre : parasols, stores, voiles d’ombrage… Tous ces dispositifs peuvent vous permettre de profiter du soleil sans risques.


Les verres polarisants pour soulager les yeux sensibles à la lumière

Vous avez une forte sensibilité des yeux au soleil ? Les verres polarisants peuvent être une bonne solution pour vous protéger du soleil. Dans un environnement très lumineux, les verres polarisants limitent la réflexion de la lumière sur les différentes surfaces. Ils permettent ainsi une meilleure vision, plus nette et sans pollution lumineuse, idéale pour les activités en plein air, mais aussi pour conduire en toute sécurité. Pour les yeux sensibles, c’est un excellent moyen de limiter la fatigue oculaire, qui peut survenir après une journée très ensoleillée.

 

 

A PROPOS DE CET ARTICLE
Rédigé par : Comité éditorial Giphar
Relu et approuvé par : Comité éditorial Giphar
Mis à jour le : 08/07/2020

Haut de page

Cet article vous a plu ? Faites le savoir :
0 avis

Voir aussi