Mycose de la bouche : symptômes, causes et traitements

Comment soigner la mycose de la bouche ?

Maladies bénignes, fréquentes et sans gravité, les mycoses de la bouche peuvent néanmoins être assez désagréables et parfois douloureuses. Provoquées par la présence excessive de champignons microscopiques (de type Candida) dans la bouche, elles se traduisent par l’apparition de différents symptômes.


AU SOMMAIRE DE CET ARTICLE

Comment reconnaître une mycose buccale ? Comment soigner une mycose de la bouche ? Et comment prévenir l’apparition de cette maladie ?

 

Qu’est-ce qu’une mycose de la bouche ?

Une mycose est une maladie de la peau très fréquente, qui peut affecter différentes zones du corps. Ses symptômes varient en fonction du type de champignon en cause (Candida, Malassezia, Dermatophytes) et de la région atteinte. Lorsqu’elle apparaît au niveau de la bouche, on parle de mycose buccale.

 

Par quoi est-elle provoquée ?

La mycose de la bouche est causée par le Candida albicans, un champignon microscopique naturellement présent sur la peau, dans la bouche et le tube digestif. En temps normal, il cohabite avec les bactéries protectrices présentes dans la bouche. Mais ce champignon peut parfois proliférer de façon anormale, et entraîner des infections de la peau ou des muqueuses : c’est l’apparition d’une candidose. Lorsque cette infection se manifeste au niveau de la bouche, on parle de mycose buccale (ou candidose buccale).


Ce type de mycose apparait souvent chez les bébés, les jeunes enfants et les personnes âgées. Mais elle peut également toucher les adultes.


L’apparition d’une mycose de la bouche peut être liée à :

  • une sécheresse buccale (xérostomie) ;

  • une mauvaise hygiène, des appareils ou des prothèses dentaires mal nettoyés ;

  • certains médicaments (antibiotiques à spectre large, corticoïdes, neuroleptiques…) et traitements (traitements immunosuppresseurs, radiothérapie, chimiothérapie…) ;

  • certaines maladies, entraînant une faiblesse immunitaire (diabète, VIH…).

 

Les symptômes des mycoses buccales

Il existe différents types de mycoses de la bouche, qui provoquent différents symptômes :

  • le muguet : un enduit blanchâtre et des taches blanches apparaissent dans la bouche, sur l’intérieur des joues, le palais ou la langue. Le muguet se manifeste d’abord par l’apparition de petits boutons, qui se transforment ensuite en plaques. Des brûlures ou une sensation de coton dans la bouche peuvent aussi survenir. Fréquent chez les bébés, le muguet ne doit pas être confondu avec de simples dépôts de lait (si les résidus blanchâtres disparaissent au frottement, il s’agit bien de dépôts de lait) ;

  • la perlèche : des lésions cutanées inflammatoires (zones rouges suintantes) apparaissent au niveau des commissures des lèvres (d’un seul côté ou des deux côtés). Les lésions débordent des coins de la bouche et peuvent se transformer en fissures. Ce type de mycose se développe souvent dans un environnement humide (lorsque le patient bave ou se lèche les lèvres fréquemment, par exemple) ;

  • la langue noire : la langue prend un aspect brun verdâtre (ce symptôme peut également être provoqué par le tabagisme ou la prise de certains médicaments).


La mycose buccale peut aussi déclencher :

  • des démangeaisons, des douleurs (brûlures) et des inflammations au niveau de la bouche, pouvant aller jusqu’à une perte d’appétit ;

  • une glossite : la langue est enflammée et elle grossit. Elle devient rouge, lisse et douloureuse. Cette inflammation peut s'accompagner d’une sensation de bouche sèche et de goût métallique dans la bouche.

  • Isolés ou associés, ces symptômes sont différents d’une personne à une autre. Lorsqu’elle touche l’appareil digestif, la mycose se manifeste différemment. Alors quels sont les symptômes d’une mycose digestive ? Parmi les signes les plus fréquents, on retrouve des troubles digestifs chroniques (maux de ventre, gaz, ballonnements, aigreurs d’estomac…), des constipations ou des diarrhées, des démangeaisons au niveau de la région anale…

 

Comment soigner ce type de mycose ?

Il est recommandé de consulter son médecin traitant dès l’apparition des premiers symptômes d’une mycose buccale. Après avoir confirmé son diagnostic, ce dernier peut prescrire un traitement adapté.

 

Pourquoi consulter ?

Contrairement à d’autres types de mycoses, les mycoses de la bouche ne sont pas contagieuses. Elles peuvent néanmoins être particulièrement gênantes pour l’alimentation (pouvant aller jusqu’à provoquer une perte de poids). D’autre part, en l’absence de traitement, elles peuvent s’étendre à d’autres organes (larynx, œsophage) et entrainer d’autres symptômes douloureux et invalidants.


Chez le bébé, le muguet disparaît généralement de manière spontanée. Mais cette mycose peut parfois persister et être à l’origine de sensations douloureuses pour l’enfant : il se met alors à pleurer au moment de la mise au sein ou de son biberon. Elle peut également provoquer des diarrhées et un érythème fessier.

 

Comment le diagnostic est-il posé ?

Le diagnostic repose la plupart du temps sur un simple examen clinique (observation des symptômes et des lésions au niveau de la bouche).


Dans certains cas (en cas de doutes, de récidives fréquentes ou de résistance au traitement), le médecin réalise un prélèvement à l’aide d’un écouvillon. Une mise en culture est ensuite effectuée dans un laboratoire spécialisé. Cela lui permet d’identifier précisément le micro-organisme responsable de l’infection, et de prescrire le traitement le plus adapté.

 

Vers quels traitements se tourner ?

Plusieurs types de traitements peuvent être envisagés. Alors quels sont les médicaments à privilégier ? Et comment soigner naturellement une mycose dans la bouche ?
 

 

Les traitements médicamenteux


Pris seuls ou combinés, plusieurs traitements locaux antifongiques peuvent être prescrits par le médecin pour soigner une mycose buccale :

  • un gel antifongique à appliquer localement ;

  • une solution à conserver plusieurs minutes dans la bouche, au plus près des lésions ;

  • des comprimés à sucer plusieurs fois par jour, pendant plusieurs minutes ;

  • des bains de bouche antiseptiques.


Si ces traitements locaux ne sont pas efficaces (la mycose disparait normalement en quelques jours), le médecin prescrit alors un traitement général oral (sous forme de comprimés à avaler).


Certains traitements présentent des contre-indications (chez la femme enceinte notamment). Avant d’utiliser ce type de médicament, demandez toujours conseil à votre médecin ou à votre pharmacien.


 

 

Les traitements naturels

 

Certains traitements naturels peuvent aider à diminuer le développement d’une mycose buccale. Néanmoins, ils ne garantissent aucune guérison et ne dispensent pas d’aller consulter un médecin en cas d’apparition des symptômes.


Pour lutter naturellement contre les mycoses buccales, il est par exemple conseillé de :

  • réaliser des bains de bouche de manière régulière, en mélangeant simplement une cuillère de bicarbonate de soude à un grand verre d’eau ;

  • se laver les dents plusieurs fois par jour (entre deux et trois fois) ;

  • nettoyer soigneusement les appareils ou prothèses dentaires amovibles ;

  • éviter les aliments trop sucrés ou riches en glucides raffinés (le sucre favorise en effet la croissance et le développement des champignons) ;

  • éviter les aliments fermentés ou qui contiennent des levures (les fromages fermentés, le pain, les boissons alcoolisées…) ;

  • éviter le lactose et les produits laitiers (les yaourts par exemple) ;

  • éviter les aliments acides ;

  • consommer certains aliments : persil, citron, gingembre, thym, ail, origan, fruits peu sucrés et agrumes… ;

  • limiter les excitants (le café, le thé, l’alcool et la cigarette) ;

  • avoir recours à des huiles essentielles (comme l’huile essentielle de tea tree, de clou de girofle, de cannelle de Chine ou de menthe poivrée), à des tisanes ou à un traitement homéopathique. Avant d’utiliser ce type de traitement naturel, demandez toujours conseil à votre pharmacien.

 

Comment prévenir l’apparition d’une candidose buccale ?

Pour prévenir l’apparition d’une mycose de la bouche, ou éviter la récidive, certaines mesures d’hygiène (général et buccale) doivent être mise en place.


Il est ainsi recommandé de :

  • se laver les dents avec une brosse à dents adaptée (de préférence souple) et un dentifrice fluoré ;

  • utiliser des petites brosses interdentaires et du fil dentaire (pour savoir comment et quand les utiliser, n’hésitez pas à interroger votre dentiste ou votre pharmacien) ;

  • remplacer fréquemment la tétine d’un bébé, nettoyer ses biberons et ses jouets ;

  • se rendre régulièrement chez son dentiste pour procéder à un examen de contrôle : si vous êtes en bonne santé, un examen dentaire est recommandé tous les 6 mois environ (cela permet à votre dentiste de vérifier l'absence de caries et autres infections, et de procéder à un détartrage si nécessaire). Si vous êtes diabétique ou que vous portez un appareil ou une prothèse dentaire, les examens dentaires doivent être encore plus réguliers ;

  • ne pas utiliser trop souvent des bains de bouche antibactériens : une utilisation abusive risquerait de perturber l’équilibre naturel des bactéries présentes dans la bouche. N’hésitez pas à vous rapprocher de votre pharmacien pour en savoir plus ;

  • nettoyer les inhalateurs après leur utilisation : cela permet d’éviter que des germes ne se développent sur ces dispositifs (utilisés en cas d’asthme ou de maladie pulmonaire obstructive chronique) ;

  • traiter les éventuels problèmes de santé chroniques : certaines maladies (le VIH ou le diabète par exemple) peuvent perturber l’équilibre de la flore buccale et favoriser l’apparition de muguet. Pour prévenir ce phénomène, il est recommandé de suivre le traitement prescrit (bon dosage et bonne fréquence de prise des médicaments) ;

  • limiter les aliments trop sucrés et contenant de la levure : ces aliments ont tendance à accélérer la croissance des champignons naturellement présents dans la bouche ;

  • arrêter de fumer : n’hésitez pas à vous rapprocher de votre médecin ou de votre pharmacien pour obtenir de l’aide.

 

Lire aussi :

Le traitement des mycoses

Mycose vaginale : comment reconnaître les symptômes ?
 

A PROPOS DE CET ARTICLE
Rédigé par : Comité éditorial Giphar
Relu et approuvé par : Comité éditorial Giphar
Mis à jour le : 22/02/2021

Haut de page

Cet article vous a plu ? Faites le savoir :
0 avis

Voir aussi

Le traitement des mycoses
Provoquées par de microscopiques champignons, les mycoses sont des maladies de peau fréquentes et bé…
Les symptômes et traitements d'une mycose vaginale
De nombreuses femmes souffrent au moins une fois dans leur vie d’une mycose vaginale.  Cette infecti…
Soigner les mycoses des pieds avec les médecines douces
La mycose du pied, aussi appelée « pied d’athlète », est une infection provoquée par des champignons…