Comment se débarrasser de la couperose sur le visage ?

Tout savoir sur la couperose visage

La couperose affecte la peau du visage et se manifeste par l’apparition de rougeurs au niveau des joues. Particulièrement visible et pouvant survenir de manière assez fréquente, cette maladie peut être particulièrement inesthétique et gênante au quotidien. Il arrive même que ces rougeurs deviennent permanentes.


AU SOMMAIRE DE CET ARTICLE

Qu’est-ce qui déclenche l’apparition de couperose ? Quelles sont les causes de cette affection ? Et peut-on soigner la couperose sur le visage naturellement ?

 

Qu’est-ce que la couperose ?

La couperose est une forme de rosacée, une maladie de peau chronique et fréquente qui affecte de nombreuses personnes en France. Elle touche les petits vaisseaux sanguins du visage.
 

La couperose, un sous-type de rosacée

La rosacée est une dermatose (affection de la peau) qui peut prendre différentes formes : une forme vasculaire, une forme papulo-pustuleuse et une forme hypertrophique (avec le rhinophyma pour stade ultime). Ces différents types de rosacée n’ont pas de lien entre eux (l’un n’est pas nécessairement la conséquence de l’autre).


La couperose est la forme de rosacée la plus fréquente (la forme vasculaire).

 

Comment se manifeste la couperose sur le visage ?

Affection cutanée, la couperose se caractérise par :

  • l’apparition de rougeurs diffuses, prenant la forme de plaques rosées : ces rougeurs apparaissent au centre du visage, sur les joues, les pommettes, le menton, le nez ou le front. Les contours des yeux et de la bouche sont épargnés. Dans certains cas, les rougeurs peuvent apparaître sur la partie sans cheveu du cuir chevelu (chez l’homme chauve ou dégarni) ;

  • une sensibilité exacerbée de la peau : la peau du visage est facilement irritée, des picotements et des douleurs apparaissent. Il est difficile d’appliquer des crèmes et des cosmétiques sur la peau (parfois simplement de l’eau) ;

  • des rougeurs qui s’installent de manière permanente (érythrose) : à force de se dilater fréquemment, les vaisseaux sanguins peuvent devenir apparents sous la surface de la peau. De fines lignes rouges et violacées apparaissent alors sur le visage (télangiectasies), sur les joues, les ailes du nez et les pommettes ;

  • parfois, un gonflement au niveau du centre du visage (œdème), une peau sèche et desquamée ;

  • parfois, des brûlures au niveau des yeux avec une sensation de sable dans l’œil : on parle alors de rosacée oculaire.

 

Par quoi ces rougeurs sont-elles provoquées ?

Les rougeurs caractéristiques de la couperose sur le visage surviennent en même temps que des épisodes de bouffées de chaleur intenses. Ce sont en effet ces bouffées « vasomotrices » (ou « flushes » en anglais) qui dilatent les vaisseaux sanguins du visage et du cou. Les petits muscles qui leur permettent de s’ouvrir et de se fermer finissent par s’épuiser. Les vaisseaux sanguins restent constamment ouverts (dilatés). Les rougeurs sont permanentes et les vaisseaux sanguins restent apparents.


La survenance de ces bouffées vasomotrices est favorisée par plusieurs facteurs ou éléments extérieurs :

  • les changements brutaux et importants de température (brusque passage d’un environnement très chaud à un environnement très froid), l’humidité excessive, l’exposition au vent ou au soleil ;

  • la consommation excessive et régulière d’alcool, la consommation d’aliments ou de boissons très chaudes, de plats épicés : ces substances favorisent en effet la survenance de bouffées vasomotrices ;

  • certaines émotions intenses, le stress ;

  • les efforts physiques intenses (avec échauffement du corps), les bains très chauds, les saunas et les hammams ;

  • les poussées d’hypertension, les épisodes de fièvre, la prise de certains médicaments (corticoïdes ou hypertenseurs), certains cosmétiques contenant de l’alcool.

 

Quelles sont les causes de l’apparition de cette maladie ?

La maladie se déclare en général entre 40 et 50 ans (elle peut survenir plus jeune, mais rarement avant 30 ans). La couperose touche surtout les femmes à la peau claire. En général, les hommes souffrent quant à eux de formes plus sévères de rosacée (à plus de 50 ans).


Si les causes de la couperose sont encore mal connues, le développement de ce type de rosacée pourrait être lié à :

  • un mauvais fonctionnement des vaisseaux sanguins au niveau du visage : porteurs d’une anomalie de fonctionnement, les vaisseaux sanguins pourraient souffrir d’une hyper-réactivité. Le sang aurait tendance à stagner dans les vaisseaux du visage, provoquant leur dilatation ;

  • une prédisposition génétique : cette anomalie de fonctionnement se retrouve surtout chez les personnes à la peau, aux yeux et aux cheveux clairs ;

  • la présence de certaines bactéries sur le visage (Demodex), qui aurait tendance à favoriser l’inflammation de la peau

  • et l’apparition de la rosacée.


On attribue souvent les rougeurs provoquées par la couperose sur le visage à l’alcoolisme, à tort. Cet amalgame fréquent rend la maladie particulièrement difficile à vivre.
 

Comment réagir ?

La couperose sur le visage peut être particulièrement inesthétique et parfois douloureuse. Handicapante au quotidien, cette maladie doit être rapidement prise en charge.

 

Diagnostic de la couperose

Dès l’apparition des symptômes (et particulièrement en cas de persistance ou de récidive), il est recommandé de consulter son médecin traitant ou un dermatologue (médecin spécialiste des maladies de la peau). Si elle n’est pas traitée, cette maladie peut en effet évoluer et entrainer certaines complications, comme une atteinte de la cornée (kératite rosacée), ou encore un mal-être général.


Le diagnostic de rosacée (et plus particulièrement de couperose) est posé après un interrogatoire précis et un examen clinique des symptômes. Dans certains cas (qui restent rares), le médecin demande une biopsie cutanée. Une consultation chez un ophtalmologue peut également être nécessaire en cas d’atteinte aux yeux.


S’il n’existe aujourd’hui aucun traitement pour guérir définitivement la couperose sur le visage, plusieurs solutions permettent de réduire les symptômes et de diminuer la fréquence d’apparition des poussées.

 

Traiter la couperose

Le traitement de la couperose consiste à atténuer les rougeurs sur le visage et à réduire la dilatation des petits vaisseaux sanguins. Il repose sur :

  • un traitement local : appliqués sur le visage, certaines crèmes et gels permettent de traiter les érythèmes modérés à sévères. Ces traitements n’ont pas d’effet sur les vaisseaux sanguins dilatés et visibles. Néanmoins, leur effet vasoconstricteur permet de diminuer les rougeurs de manière significative, pendant plusieurs heures. L’application peut être renouvelée toutes les 24 heures. Plusieurs effets indésirables fréquents peuvent survenir (sensations de brûlures, prurit, bouffées de chaleur…). Avant d’utiliser ce type de traitement, demandez toujours conseil à votre médecin ou à votre pharmacien ;

  • un traitement général : une antibiothérapie par voie orale peut également être prescrite.

 

Pour effacer les rougeurs irréversibles et éliminer les vaisseaux apparents, le dermatologue peut avoir recours à un traitement par laser. Le laser brûle les vaisseaux sanguins dilatés (en deux à trois séances) et redonne à la peau un aspect unifié. Il existe plusieurs types de lasers aujourd’hui : les lasers à colorants pulsés (efficaces mais provoquant des bleus éphémères sur le visage), les lasers Nd : Yag (qui agissent par thermo-coagulation, pour resserrer les parois des vaisseaux sanguins) et les lasers KTP. En général, plusieurs séances d’entretien doivent être programmées.


Certains traitements naturels peuvent également être envisagés en cas de couperose sur le visage (cures thermales, infusions, huiles végétales et baumes, huiles essentielles). Ils doivent être suivis en complément des traitements traditionnels.

 

Adopter de bons réflexes au quotidien

La couperose sur le visage est la plupart du temps provoquée ou aggravée par des bouffées vasomotrices. Il est donc primordial de réduire au maximum ces bouffées de chaleur.


Pour cela, il est recommandé de :

  • adopter une bonne hygiène de vie, limiter au maximum la consommation d’alcool, d’aliments ou de boissons chaudes, éviter les aliments épicés, privilégier les aliments à tendance anti-inflammatoire (fruits rouges, légumes, poissons gras…) ;

  • éviter les douches et les bains chauds, les saunas et les hammams, l’eau chaude sur le visage, l’exposition au soleil, l’utilisation trop fréquente d’un sèche-cheveux ;

  • limiter les activités physiques trop intenses, apprendre à mieux gérer son stress ;

  • stopper rapidement les bouffées vasomotrices, par exemple en suçant un glaçon.


Les irritations du visage doivent également être limitées au maximum, en adoptant des gestes simples. Au quotidien, il est recommandé d’utiliser des produits doux pour la peau et des soins haute tolérance. Il faut privilégier les laits et les eaux micellaires (qui ne nécessitent pas de rinçage), limiter l’usage du coton sur le visage (et utiliser plutôt les doigts), utiliser de préférence des soins apaisants et vasoconstricteurs. Il est également recommandé de bannir tous les produits cosmétiques contenant de l’alcool et de toujours appliquer une crème solaire avant toute exposition au soleil.
 

Masquer les rougeurs

Plusieurs crèmes adaptées et du maquillage correcteur permettent de masquer les rougeurs provoquées par la couperose sur le visage.


Il est par exemple recommandé d’opter pour des gammes de fonds de teint dermatologiques, développées spécifiquement pour les peaux souffrant de couperose. Appliqués au pinceau ou à l’aide d’une éponge, ces fonds de teints couvrent les rougeurs sans obturer les pores. Fluides, en crème ou compacts, ils permettent en même temps d’hydrater la peau, qui en a besoin.


Certains produits contiennent en outre des flavonoïdes. Ces substances favorisent la tonicité veineuse et contribuent ainsi à renforcer la résistance des muscles qui travaillent trop. Pour en savoir plus sur ces produits, demandez conseil à votre pharmacien.


 

Lire aussi :

Tout savoir sur l'eczéma du visage

Zona du visage : symptômes, causes et traitements

Acné chez les adultes : comment s’en débarrasser ?

 

 

A PROPOS DE CET ARTICLE
Rédigé par : Comité éditorial Giphar
Relu et approuvé par : Comité éditorial Giphar
Mis à jour le : 08/03/2021

Haut de page

Cet article vous a plu ? Faites le savoir :
0 avis

Voir aussi

Les symptômes et les traitements de la rosacée oculaire
La rosacée (couperose) est parfois associée à des symptômes oculaires. Ceux-ci doivent faire l’objet…
Comment se débarrasser de ces rougeurs aux joues ?
Marre de ces rougeurs qui apparaissent sur vos joues à la moindre occasion ? La couperose peut être …