Quand le soleil démange

Prévenir les allergies au soleil

Parfois, plutôt que de donner un beau teint hâlé, le soleil provoque d’atroces petites plaques qui gratouillent… Coup de soleil ou allergie ? Le point avec le Pr Guillet, dermatologue allergologue au CHU de Poitiers.


AU SOMMAIRE DE CET ARTICLE

Quelle est la différence entre coup de soleil et allergie au soleil ?

Le coup de soleil actionne un mécanisme toxique : les cellules meurent à la suite d’un surdosage de soleil.

Tandis que dans le cas d’une allergie, la réaction est due à l’intervention d’une substance extérieure à laquelle un individu est sensibilisé, par exemple crèmes solaires,  produits de rasage ou encore certains antibiotiques.
En présence du soleil, cet allergène déclenche une réaction du système immunitaire. Il faut également différencier l’allergie de la phototoxicité, une sensibilité anormale de la peau aux ultraviolets, déclenchée par certaines substances chez tous les individus. (Certains médicaments
contre l’acné par exemple)
. Cette réaction n’est pas immunitaire, la peau est simplement plus fragile face au soleil.

 

Comment les différencier ?

  • Dans le cas d’un coup de soleil, la rougeur ne s’étend pas au-delà des surfaces exposées et est accompagnée d’une sensation de brûlure.

  • Même chose pour la phototoxicité, qui ressemble à un coup de soleil mais disproportionné par rapport à l’exposition.

  • Dans le cas d’une allergie, la rougeur ressemble plus à de l’eczéma. Elle s’accompagne de démangeaisons et peut s’étendre à des zones couvertes lors de l’exposition. Elle survient généralement 24 à 72 heures après celle-ci.

 

Comment prévenir les allergies au soleil ?

Il faut tout simplement en éviter la cause, c’est-à-dire non pas le soleil mais le mélange soleil – substance allergisante. Si vous l’évitez, vous ne présenterez plus de réaction au soleil.

C’est pourquoi il est primordial de réaliser des tests pour repérer l’allergène responsable.

 

En cas d’allergie, que faire ?

Pour bloquer le mécanisme immunologique en cours, il convient de prendre des antihistaminiques qui soulagent les démangeaisons.

Parallèlement, une crème corticoïde appliquée sur la peau calmera l’inflammation locale.

 

Allergie ou maladie ?

Certaines maladies sont déclenchées par le soleil et considérées à tort comme des allergies. Elles ne font en effet pas intervenir d’allergène.

La plus fréquente ? La lucite estivale bénigne. Au premier soleil, même en hiver, des boutons qui démangent apparaissent sur le dos des mains et le décolleté.

Plusieurs substances peuvent aider à la prévenir, notamment les carotènes, photoprotecteurs naturels présents dans plusieurs légumes.
→ Autre option : des séances de photothérapie avant l’exposition ou des capsules solaires préventives

 

Crème solaire : faites le bon choix !

Allergie, phototoxicité ou maladie : dans tous les cas, une bonne protection permet de limiter les dégâts.

Voici trois caractéristiques à rechercher quand vous choisissez votre crème solaire :

  • crème minérale, sur lesquelles les UV vont « ricocher » ;

  • UVA et UVB, deux types de rayons délétères pour votre peau ;

  • indice de protection suffisant : + 50 pour les peaux sensibles et en cas de maladie déclenchée par le soleil.

 

À lire aussi

Immunité : halte aux allergies
Allergies au soleil
Comment soigner les allergies au soleil par l'homéopathie ?

A PROPOS DE CET ARTICLE
Rédigé par : Barbara Delbrouck
Relu et approuvé par : Comité éditorial Giphar
Mis à jour le : 03/06/2016

Haut de page

Cet article vous a plu ? Faites le savoir :
2 avis

Voir aussi

Bronzer sans risque
Dès la naissance chacun d'entre nous possède un capital soleil. Plus les expositions sont intenses e…
Les risques des rayons UV
Vieillissement prématuré, cancers de la peau…, les rayons UV peuvent être redoutables ! Entretien av…
Protéger sa peau du soleil
Si vous laissez en douceur les ultraviolets apprivoiser votre peau, vous profiterez des bienfaits du…