Apprivoisez le soleil

Préserver son capital soleil en fonction de son phototype
1 avis

Plus les expositions solaires sont intenses et répétées, plus le capital soleil s’épuise rapidement et plus la capacité d’adaptation au soleil devient difficile. Chacun doit apprendre à gérer son capital soleil en fonction de son phototype et à l’économiser le plus possible.


AU SOMMAIRE DE CET ARTICLE

Capital soleil : un permis à points

Teint d'épice ou peau de lait, dès la naissance chacun d'entre nous possède un capital soleil comparable à un permis à points. Il s'agit de l'ensemble des mécaniques de défense de la peau face aux agressions solaires, légué à la naissance pour protéger la peau du soleil tout au long de la vie.Alors que certains individus développent un bronzage pain d'épice, d'autres se transforment en écrevisse au moindre rayon solaire.

Chacun réagit en fonction de son phototype qui est programmé génétiquement et qui définit la couleur de la peau et des cheveux ainsi que l'aptitude au bronzage.

Le phototype classe les peaux en six catégories, des peaux claires et laiteuses aux peaux les plus foncées.
 

Phototype 1

  • Peau : très claire de type roux
  • Cheveux : blond-roux
  • Yeux : clairs
  • Bronzage : inexistant
  • Coup de soleil : constant

 

Phototype 2

  • Peau : claire
  • Cheveux : clairs ou châtains
  • Yeux : clairs
  • Bronzage : très peu, hâle léger
  • Coup de soleil : constant

 

Phototype 3

  • Peau : légèrement mate
  • Cheveux : bruns
  • Yeux : bruns ou clairs
  • Bronzage : hâle clair ou foncé
  • Coup de soleil : occasionnel

 

Phototype 4

  • Peau : très mate
  • Cheveux : bruns foncés ou noirs
  • Yeux : bruns
  • Bronzage : hâle foncé
  • Coup de soleil : exceptionnel

 

Phototype 5

  • Peau : foncée
  • Cheveux : noirs
  • Yeux : foncés
  • Bronzage : hâle très foncé
  • Coup de soleil : rare

 

Phototype 6

  • Peau : noire
  • Cheveux : noirs
  • Yeux : noirs
  • Bronzage : fortement pigmenté
  • Coup de soleil : presque jamais

 

Plus les expositions sont intense et répétées, plus ce patrimoine s'épuise rapidement et plus la capacité d'adaptation au soleil devient difficile. Nous ne sommes pas tous égaux devant le soleil et chacun doit apprendre à gérer son capital soleil en fonction de son phototype et à l'économiser le plus possible. Par exemple une femme rousse à peau laiteuse ne peut choisir la même protection que son mari, brun à peau mate.

 

Bien se protéger : choisir ses indices de protection (IP)

Indices IP, SPF, UVA ? Déchiffrer les étiquettes peut ressembler à un casse-tête.

Voici quelques définitions :

  • L'indice de protection contre les UVB est appelé SPF (sun protect factor) ou en français IP (indice de protection). Son intérêt est de traduire l'efficacité d'un produit pour prévenir l'érythème solaire (coup de soleil). Par exemple, si un coup de soleil survient après dix minutes sans protection, il surviendra théoriquement en 150 minutes après application d'une protection IP15.

  • L'indice UVA mesure la capacité d'un produit à protéger des UVA seuls. Le choix du SPF et de l'indice UVA se fait en fonction du phototype, de l'ensoleillement et de la durée de l'exposition.

 

Selon l'AFFSAPS (Agence française de sécurité sanitaire des produits de santé), il existe 4 catégories d'indice de protection solaire :

Catégorie indiquée - Facteurs de protection solaire indiqués

  • Protection faible - 6 et 10

  • Protection moyenne - 15, 20 et 25

  • Haute protection - 30  et 50

  • Très haute protection - 50+

 

Pour bien profiter du soleil

Les deux mots clés de l'exposition solaire sont la prévention et la protection.

  • N'oubliez pas la protection vestimentaire (T-shirt, chapeau ou casquette qui protège la nuque et le visage) ainsi que les lunettes de soleil surtout chez l'enfant.  Evitez d'exposer les enfants de moins de 3 ans et leur mettre quand même une crème avec un filtre minimal (réverbération).

  • Évitez de vous exposer aux heures les plus chaudes entre 12 et 16 heures et commencez par des expositions progressives en limitant le temps de votre bain de soleil à deux heures. Réduisez au maximum l'exposition des enfants, même protégés par un parasol.

  • Lors des premières expositions, choisissez des indices de protection UVB élevés 30, ou plus selon votre phototype. Par la suite vous pouvez utiliser des indices plus bas car votre peau aura activé ses défenses.

  • Donnez aux enfants suffisamment à boire, si possible de l'eau, des boissons non sucrées ou des jus de fruits. Les petits se déshydratent très vite lorsqu'il fait chaud.

  • Renouvelez l'application des produits solaires toutes les deux heures et après chaque baignade. Appliquez le produit en quantité suffisante.

  • Pensez à préparer votre peau grâce à des compléments alimentaires spécifiques. Ils préviennent le vieillissement (action anti-radicalaire) et la déshydratation cutanée dus au soleil.

  • Appliquez après toute exposition des produits apaisants et hydratants sur le corps et le visage.

  • Evitez l'utilisation de produits photosensibilisants : parfums, certains médicaments (demandez conseil à votre pharmacien Giphar), solutions alcoolisées.

  • Protégez votre peau même sous un parasol ou par temps couvert car les nuages n'arrêtent pas les UVB.

  • Enceinte, évitez le soleil qui peut provoquer un masque de grossesse. Pendant l'été, pensez aux écrans extrêmes.

 

Le saviez-vous ?

Contrairement aux idées reçues, l'intensité des rayons ultraviolets du soleil n'est pas lié à la sensation de chaleur les rayons peuvent être très forts lorsqu'il y a des nuages, du vent ou de la neige.

La réverbération due aux surfaces claires (neige, sable, eau) augmente leur intensité.

En pratiquant un sport de plein air ou tout simplement en marchant au soleil, ou en jardinant, vous êtes également soumis au rayonnement des UV.
Les conseils de votre Pharmacien Giphar : Pour profiter du soleil en toute sécurité, votre Pharmacien Giphar vous conseille sa Gamme Solaire Dermactive qui se décline en soins protecteur, réparateur pour toute la famille et ses capsules solaire pour préparer et prolonger votre bronzage.

 

À lire aussi

Allergies au soleil
Les 4 grands risques du soleil
Cheveux et Soleil

 

Source

* Agence française de sécurité sanitaire des produits de santé. Retrouvez ce thème sur le site d’information santé

A PROPOS DE CET ARTICLE
Rédigé par : Comité éditorial Giphar
Relu et approuvé par : Comité éditorial Giphar
Mis à jour le : 28/05/2015

Haut de page

Cet article vous a plu ? Faites le savoir :
1 avis

Voir aussi

Déterminer l'origine d'une allergie pour mieux la traiter
Les yeux qui pleurent, le nez qui chatouille, des démangeaisons insupportables..., les allergies fra…
Peut-on se préserver des allergies ?
Une personne sur trois souffrira d’allergie au cours de sa vie. Un chiffre qui ne cesse d’augmenter,…
Se protéger du soleil à la montagne
Que l'on soit en haut des cimes, aux terrasses dans la vallée...les rayons nous frôlent. On ne le r…