Acné chez les adultes : comment s’en débarrasser ?

Acné adultes

A quoi est due l’acné chez les adultes ? Comment la soigner pour retrouver une belle peau ? Quels traitements envisager ?


AU SOMMAIRE DE CET ARTICLE

Les problèmes de peau ne sont pas réservés aux adolescents. Les adultes aussi peuvent souffrir d’acné tardive : points noirs, boutons blancs douloureux, pustules, kystes…

 

Toutes ces imperfections deviennent vite une source de souffrance. Que ce soit sur le visage, sur le dos ou le décolleté, l’acné touche près de 40 % des femmes de 25 à 40 ans, contre seulement 10 % des hommes.

 

L’acné, qu’est-ce que c’est exactement ?

L’acné est une maladie inflammatoire des glandes sébacées. Ces glandes se situent à la racine des poils et s’occupent de fabriquer le sébum, un corps gras qui sert à protéger la peau. Mais lorsque ces glandes sébacées sont bouchées par du sébum et des impuretés, des boutons apparaissent.


Cet excès de sébum va en effet favoriser le développement d’une bactérie habituellement peu présente sur l’épiderme : la Propionibacterium acnes. C’est cette bactérie qui est responsable de l’acné, aussi bien chez l’adulte que chez les adolescents. Chez l’adulte, cette maladie de peau se manifeste différemment. En général, les boutons sont plutôt localisés sur le menton, les mâchoires ou le dos. On parle souvent d’acné microkystique de l’adulte.


L’intensité de l’acné n’est pas la même d’une personne à l’autre :

  • l’acné est mineure s’il n’y a que quelques comédons qui apparaissent de temps à autre sur le visage ;

  • l’acné est moyenne lorsque plusieurs lésions (pustules, papules, points noirs) envahissent le visage et d’autres zones comme les épaules, le dos ou le décolleté ;

  • l’acné est dite sévère si la peau est touchée par des nodules, des kystes et des boutons douloureux et profonds, qui laissent des cicatrices importantes.

 

Les causes de l’acné chez l’adulte

L’acné n’est pas liée uniquement à la puberté et à l'effervescence des hormones. Elle peut aussi survenir vers l’âge de 30 ans. Dans ce cas-là, plusieurs facteurs favorisent son apparition :

  • les variations hormonales : le cycle menstruel, la grossesse, la ménopause ou la prise de certains contraceptifs peuvent être responsables de l’acné chez l’adulte. Les hormones (et notamment la progestérone) stimulent les glandes sébacées qui sont à l’origine des imperfections ;

  • le stress : lorsque le corps produit du cortisol (l’hormone du stress) la production de sébum augmente ;

  • les antécédents familiaux : en fonction du terrain héréditaire, les glandes sébacées peuvent être plus ou moins sensibles aux changements hormonaux. En cas d’acné sévère, l’un des deux parents en a souvent souffert aussi ;

  • l’alimentation : le sucre, le gras et les aliments industriels transformés favorisent l’apparition des boutons. Les pics d’insuline stimulent la production de sébum et obstruent les pores de la peau ;

  • l’hygiène de vie : le tabac, l’alcool et la pollution sont à éviter en cas d’acné ;

  • les produits de beauté : un maquillage trop occlusif ou une crème non adaptée à votre type de peau peuvent entraîner des poussées d’acné.

 

 

Les traitements à mettre en place

Concrètement, comment peut-on se débarrasser de tous ces boutons ? Est-ce qu’une crème anti-acné pour adulte suffit à retrouver une belle peau ? Dans tous les cas, il est important de consulter un médecin ou un dermatologue. Certaines formes d’acné peuvent laisser de grosses cicatrices, tant d’un point de vue psychologique que physique. Le médecin pourra ainsi vous proposer un traitement adapté à votre situation : âge, sévérité de l’acné, impact psychologique, traitements déjà suivis… Tous ces critères sont importants pour bien traiter l’acné de l’adulte.


Les traitements locaux

La première solution pour guérir de l’acné, c’est de prendre soin de sa peau. Pour cela, plusieurs possibilités :

  • nettoyer son visage matin et soir avec un gel nettoyant purifiant, une lotion micellaire ou un pain sans savon ;

  • hydrater la peau avec une crème non comédogène pour peau mixte à grasse, ou avec un gel matifiant pour réguler la production de sébum et resserrer les pores ;

  • appliquer un traitement à base de peroxyde de benzoyle, de rétinoïdes locaux ou d’érythromycine. Ces traitements locaux sont à appliquer de préférence le soir et sont souvent prescrits par un dermatologue.

 

Il faudra patienter au moins 2 mois avant de pouvoir juger de l’efficacité d’une crème. Si vous constatez une amélioration, il est conseillé de poursuivre son application jusqu’à la disparition complète des boutons.

 

Les traitements oraux

En complément d’un traitement local, votre médecin pourra également vous proposer un traitement par voie orale. Voici les différentes solutions souvent envisagées :

  • le zinc, pour traiter une acné légère en premier recours ;

  • les antibiotiques (les cyclines) pour les acnés inflammatoires ou les personnes qui ne tolèrent pas les crèmes à base de peroxyde de benzoyle ;

  • l'hormonothérapie, puisque certaines pilules ont un effet positif sur l’acné hormonale ;

  • l’isotrétinoïne, un traitement qui demande un suivi rigoureux par un dermatologue et qui s’adresse surtout aux personnes souffrant d’une acné très sévère ou résistante aux antibiotiques.

 

Les traitements naturels

En parallèle des traitements classiques, il est tout à fait possible de profiter des bienfaits des plantes pour soulager les poussées d’acné ou réduire les cicatrices. La bardane est par exemple connue pour ses propriétés drainantes et anti microbiennes. Elle s’utilise aussi bien par voie orale (en gélules) que par application locale. Sous forme de teinture mère, il vous suffit de déposer une goutte sur un coton-tige et de l’appliquer sur le bouton. Certains compléments alimentaires pour peaux acnéiques associent également les bienfaits de la bardane à la pensée sauvage et à l’ortie.

 

De plus, les boutons d’acné de l’adulte redoutent certaines huiles essentielles. C’est notamment le cas de l’huile essentielle d’Arbre à thé (Tea Tree). Naturellement antibactérienne et anti-inflammatoire, elle est très efficace en application directe sur un bouton. Vous pouvez également ajouter une goutte à votre crème de jour habituelle. L’huile essentielle de lavande est aussi indiquée dans le traitement de l’acné. Son action cicatrisante et apaisante est idéale pour prévenir les cicatrices liées aux boutons d’acné. Pour une application localisée, il existe également des roll-ons anti-imperfections qui allient les actions de plusieurs huiles essentielles.

 

Mais attention, les huiles essentielles doivent être utilisées avec précaution. Certaines sont déconseillées chez la femme enceinte, alors pensez toujours à demander conseil à votre à votre pharmacien avant de les utiliser. L’homéopathie peut aussi être envisagée.


 

 

Les gestes à adopter pour réduire les poussées d’acné

 

Acné de l'adulte

 

Malheureusement, il n’y a pas de solution miracle pour guérir l’acné. Il faut surtout s’armer de patience et adopter les bons réflexes. En effet, certaines habitudes favorisent l’apparition des boutons.

 

Pour retrouver une belle peau, voici tout ce que vous pouvez mettre en place au quotidien :

  • se protéger du soleil en cas d’exposition prolongée. Le soleil peut donner l’impression de guérir l’acné, mais cet effet n’est que temporaire. Face aux rayons UV, la peau va s’épaissir et les boutons seront moins visibles. Mais dès que la peau retrouve son épaisseur habituelle, ils vont ressortir. En plus, des boutons exposés au soleil cicatrisent moins bien ;

  • éviter de toucher et de percer ses boutons. Sinon, vous risquez d’aggraver l’inflammation, d’étendre l’infection aux autres zones du visage et d’augmenter le risque de cicatrices. Il vaut mieux appliquer un gel anti-bactérien et attendre que le bouton disparaisse de lui-même ;

  • limiter le tabac, les sources de stress et l’alcool. En effet, l’alcool favorise la déshydratation de l’épiderme et entraîne une inflammation des tissus ;

  • nettoyer sa peau en douceur, avec des produits adaptés pour les peaux acnéiques. Certains nettoyants « kératolytique » sont plus efficaces pour unifier le teint et déboucher les pores qu’un nettoyant classique ;

  • éviter les gommages trop agressifs, les produits antiseptiques ou alcoolisés. Comme les crèmes anti-acné assèchent déjà énormément la peau, il vaut mieux éviter de décaper sa peau en permanence ;

  • choisir un maquillage non comédogène qui camoufle les boutons, sans pour autant boucher les pores de la peau. Il est tout à fait possible de se maquiller quand on a de l’acné, mais il faut à tout prix éviter de superposer les couches. Avec une crème trop grasse, un fond de teint épais et de la poudre, la peau risque de s’asphyxier ;

  • se démaquiller tous les soirs pour que la peau puisse se régénérer pendant la nuit ;

  • avoir les cheveux bien propres pour éviter que la frange stimule les glandes sébacées du front ;

  • prendre une douche directement après un effort sportif afin d’oxygéner la peau ;

  • privilégier une alimentation riche en fibres, en antioxydants, en vitamine A, B6, C, et zinc. Certains aliments pourraient également favoriser l’apparition de boutons. Par exemple, le lait animal stimule la production d’insuline et de testostérone, le pain blanc a un indice glycémique élevé et le sucre augmente la production de sébum. Pour éviter de se priver, l’idéal reste d’avoir une alimentation variée et équilibrée.

 

Le plus important, c’est de trouver la solution qui convient le mieux à votre peau : crème anti-acné, antibiotiques, huiles essentielles, compléments alimentaires, maquillage adapté… Avec les bons réflexes, l’acné de l’adulte se soigne très bien.

 

Sources :

https://www.syndicatdermatos.org/
https://www.has-sante.fr/ - Dossier "Acné : quand et comment la trainer ?"

 
À lire aussi

Acné : à chaque cas, un conseil adapté...

Acné : le soleil ami ou ennemi ?

 

A PROPOS DE CET ARTICLE
Rédigé par : Élise Dubuisson
Relu et approuvé par : Comité éditorial Giphar
Mis à jour le : 12/03/2021

Haut de page

Cet article vous a plu ? Faites le savoir :
2 avis

Voir aussi

Quiz sur l'acné
Maladie courante mais difficile à gérer, l’acné survient le plus souvent au début de l’adolescence. …
Acné de l’adulte
Votre peau vous rejoue une mauvaise scène de la puberté ? Non, l’acné n’est pas réservée aux adolesc…
Acné : effet rebond après-soleil
Ce n’est désormais plus un secret, si le hâle estival est maître en matière de camouflage des imperf…