Tout savoir sur le syndrome pied-main-bouche

Le syndrome pied-main-bouche

Touchant principalement les bébés et les jeunes enfants, le syndrome pied-main-bouche est une maladie banale et sans gravité. Si le traitement de cette infection virale consiste simplement à soulager certains de ses symptômes (douleurs et fièvre), il est parfois nécessaire de consulter un médecin.


Alors quels sont les principaux symptômes du syndrome pied-main-bouche ? Est-ce qu'un adulte peut attraper cette maladie ? Et dans quels cas consulter ?


AU SOMMAIRE DE CET ARTICLE

Qu’est-ce que le syndrome pieds-mains-bouche ?

Infection virale bénigne, la maladie pied-main-bouche affecte essentiellement les enfants de moins de 5 ans. Contagieuse, elle se transmet par contact direct et provoque des symptômes caractéristiques (principalement de la fièvre, des aphtes et une éruption cutanée).

 

Une infection bénigne, fréquente chez les jeunes enfants

La maladie pied-main-bouche est une infection virale. En France métropolitaine, elle est provoquée la plupart du temps par le virus Coxsackie A16, de la famille des entérovirus (qui compte plus de 90 virus, responsables de maladies fréquentes chez les jeunes enfants). Elle survient sous forme d’épidémies, le plus souvent au printemps, en été ou au début de l’automne.

 

Bénigne, cette infection touche principalement les jeunes enfants, âgés de 6 mois à 4 ans. Mais la maladie peut aussi se développer chez des enfants plus âgés, et même chez des adultes.

 

Dans les régions tropicales (notamment en Asie et dans la région du Pacifique), les épidémies peuvent survenir tout au long de l’année, et le syndrome peut prendre une forme plus sévère. Due à l’entérovirus 17, la maladie pied-main-bouche peut en effet être à l’origine de graves complications, parfois mortelles (encéphalites, méningites, complications cardiaques ou respiratoires…).

 

Comment attrape-t-on le pied-main-bouche ?

C’est pendant la première semaine de la phase aiguë de la maladie que la personne infectée est la plus contagieuse. Elle peut aussi transmettre la maladie deux  jours avant l’apparition des boutons, et reste contagieuse tant que le virus est présent dans l’organisme (et les selles).

 

Le virus en cause est en général transmis par contact direct. La personne porteuse du virus contamine une personne saine, via l’émission de gouttelettes de salive (lorsqu’elle parle, tousse ou éternue). Mais la transmission du virus peut aussi se faire par contact indirect, via du matériel ou des surfaces contaminés. L’enfant touche un objet contaminé, puis met ses mains dans sa bouche ou se touche le nez. Le virus peut enfin se trouver dans les selles de l’enfant infecté : il suffit alors qu’une personne saine change sa couche et se touche la bouche ou le nez juste après, pour être contaminée.

 

Le virus pénètre dans l’organisme via la bouche ou le nez, puis passe dans le tube digestif. Il se diffuse ensuite dans le système sanguin et les ganglions lymphatiques. Pour éviter qu’il n’atteigne certains organes vitaux (cœur, poumons, cerveau…), le système immunitaire réagit : c’est là qu’apparaissent les principaux symptômes. Le virus est ensuite évacué dans les selles (pendant 4 semaines environ, et parfois jusqu’à 8 à 12 semaines après l’infection).

 

Quels symptômes ?

Les premiers signes de la maladie apparaissent entre 3 et 7 jours après la contamination. Les principaux symptômes du syndrome pied-main-bouche sont les suivants :

  • des symptômes généraux : de la fièvre, une perte d’appétit, des maux de tête et de gorge, de la toux, un écoulement nasal, parfois des douleurs abdominales et une diarrhée ;

  • des boutons dans la bouche : un érythème pharyngé commence à apparaître. La bouche et la gorge deviennent rouges. Des papules (petits points rouges) se forment ensuite sur la langue, les gencives et l’intérieur des joues. Elles se transforment en vésicules, des petites cloques remplies de liquide. Ces vésicules éclatent et laissent place à des petits ulcères (qui font penser à des aphtes). Ces ulcérations douloureuses peuvent alors empêcher l’enfant de boire et de se nourrir ;

  • des boutons sur les extrémités des membres : en même temps ou juste après, des petites papules apparaissent sur les doigts (notamment autour des ongles), sur le dos ou les paumes des mains et sur les plantes des pieds. Ces petites taches rouges peuvent se transformer en papulovésicules. Gris clair et ovales, ces vésicules sont à l’origine de démangeaisons, qui peuvent donner lieu à une surinfection cutanée (en cas de grattage). Elles peuvent parfois attendre d’autres parties du corps (bras et jambes, cuisses, fesses, ventre et dos), mais disparaissent en général en une dizaine de jours.

 

Dans certains cas, la maladie reste asymptomatique.

 

Comment soigner la maladie pieds-mains-bouche ?

Plusieurs mesures simples permettent de soulager les symptômes du pied-main-bouche chez l’enfant. Mais dans certains cas, il est recommandé de consulter son médecin.

 

Comment soulager les symptômes ?

Si les symptômes du pied-main-bouche disparaissent spontanément en quelques jours, ils peuvent néanmoins être particulièrement gênants (et douloureux). Pour aider la guérison de l’enfant, il est recommandé de :

  • veiller à sa bonne hydratation et alimentation : les lésions dans la bouche peuvent parfois empêcher l’enfant de boire et de manger. Pour l’aider à s’alimenter et à s’hydrater, proposez-lui des aliments froids (des glaces par exemple), évitez les aliments acides, salés et durs (privilégiez les purées et les soupes) et proposez-lui régulièrement à boire. S’il vomit ou souffre de diarrhées, les pertes en eau et sels minéraux doivent être compensées à l’aide de solutions de réhydratation orales ;

  • faire baisser la fièvre : il est conseillé de ne pas trop couvrir l’enfant et de le faire boire régulièrement (par petites gorgées). Sa chambre doit être régulièrement aérée et maintenue à 19 °C. La prise de paracétamol permet également de traiter la fièvre. Il est évidemment indispensable de respecter la dose maximum et la posologie du médicament. D’autre part, il ne faut jamais donner d’aspirine aux enfants (pour éviter le syndrome de Reye), ni d’ibuprofène en présence de boutons (ce médicament est en effet contre-indiqué en cas de varicelle) ;

  • prendre soin de sa peau : il faut éviter la surinfection des lésions (et les éventuelles cicatrices), en adoptant les bons gestes d’hygiène. Pour cela, il faut utiliser un savon doux pour laver l’enfant, ne pas frotter sa peau pour la sécher, lui laver régulièrement les mains, lui couper les ongles courts et les brosser… Seul un antiseptique local peut être appliqué sur les lésions. Pour en savoir plus, demandez conseil à votre pharmacien.

 

Si l’enfant souffre d’un syndrome pied-main-bouche avec d’importantes lésions, il est conseillé de le garder à domicile pendant quelques jours, et de consulter son médecin traitant. Prévenir la structure d’accueil (crèche ou assistante maternelle) ou l’école de l’enfant permet également de limiter les éventuelles contagions.

 

Pourquoi et quand consulter ?

Si elle reste en général bénigne, la maladie pied-main-bouche peut être à l’origine de certaines complications. Ayant du mal à s’alimenter et à s’hydrater, le jeune enfant peut par exemple souffrir de déshydratation. L’infection peut aussi être à l’origine de complications pulmonaires ou neurologiques (en Asie et dans la région du Pacifique).

 

Il est recommandé de se rapprocher de son médecin traitant lorsque les lésions sont particulièrement nombreuses, ou si les symptômes ne s’améliorent pas au bout d’une semaine. Le médecin doit être consulté dans la journée lorsque :

  • l’enfant a moins de 6 mois ;

  • il présente des symptômes de déshydratation (apathie, comportement inhabituel, yeux cernés, pâleur, perte de poids, respiration rapide…) ;

  • il souffre d’une maladie de peau (eczéma, par exemple) et présente de nombreuses vésicules ;

  • les vésicules se creusent et se remplissent de pus ;

  • l’enfant tousse et a du mal à respirer ;

  • il a de la fièvre, des maux de tête et vomit ;

  • il est immunodéprimé, son entourage proche présente un déficit immunitaire ou suit un traitement corticoïde au long cours.

 

La femme enceinte qui souffre du syndrome pied-main-bouche doit également consulter rapidement (elle peut le transmettre au fœtus, pendant la grossesse ou au moment de l’accouchement).

 

Quels sont les traitements prescrits par le médecin ?

Il n’existe pas de traitement ou de vaccin contre le syndrome pied-main-bouche. Après avoir examiné les ulcérations et confirmé son diagnostic, le médecin prescrit simplement un traitement pour soulager les symptômes de la maladie. Si le nourrisson souffre de déshydratation, une hospitalisation peut être envisagée.

 

La maladie est provoquée par un virus : un traitement antibiotique est donc inutile. Le médecin peut prescrire un médicament pour soulager les douleurs et faire baisser la fièvre (paracétamol), une solution antiseptique à appliquer sur les vésicules et des solutions de réhydratation orales.

 

Tous ces traitements sont disponibles en pharmacie, sans ordonnance. Pour en savoir plus, demandez conseil à votre pharmacien.


 

 

Comment éviter d’attraper cette maladie ?

Pour prévenir le syndrome pied-main-bouche, il faut simplement éviter d’être contaminé.

 

Pour cela, il est recommandé d’adopter une bonne hygiène au quotidien :

  • se laver les mains régulièrement, avec de l’eau tiède et du savon (après avoir changé la couche d’un nourrisson ou d’un jeune enfant, après lui avoir essuyé le nez, avant la préparation des repas…) ;

  • nettoyer les surfaces et les objets fréquemment touchés par les enfants, laver et sécher les biberons et les tétines, aérer régulièrement le logement et maintenir une température intérieure à 19 °C ;

  • éviter tout contact proche avec la personne infectée (embrassades, baisers, partage d’objets personnels, de couverts, de verres…), éviter d’emmener la personne infectée dans un lieu public… ;

  • apprendre aux enfants à se laver correctement les mains, et à éternuer dans un mouchoir ou dans leur coude.

 

Sources :

https://www.ameli.fr/assure/sante/themes/syndrome-pieds-mains-bouche

https://www.pasteur.fr/fr/institut-pasteur/institut-pasteur-monde/programmes-internationaux/syndrome-pied-main-bouche

https://www.hopitalpourenfants.com/infos-sante/pathologies-et-maladies/comprendre-la-maladie-pieds-mains-bouche-0

https://www.msdmanuals.com/fr/accueil/infections/entérovirus/syndrome-pieds-mains-bouche

 

 

A PROPOS DE CET ARTICLE
Rédigé par : Comité éditorial Giphar
Relu et approuvé par : Comité éditorial Giphar
Mis à jour le : 01/06/2022

Haut de page

Cet article vous a plu ? Faites le savoir :
3 avis

Voir aussi

La varicelle et les cicatrices
Infection virale très contagieuse, la varicelle est une maladie courante et bénigne chez l’enfant. E…
La transmission des MST
Comme leur nom l’indique, les MST (maladies sexuellement transmissibles) sont des infections qui se …
Pied-main-bouche adulte
Si elle touche principalement les bébés et les jeunes enfants, la maladie pied-main-bouche peut égal…