Non, le sida ne s’attrape pas aux toilettes !

Les idées reçues sur le SIDA

Le sida, voilà une maladie que tout le monde connaît… ou croit connaître. En effet, les idées reçues sur la contamination par le VIH sont légion et souvent erronées. Petit rappel !


AU SOMMAIRE DE CET ARTICLE

Savoir comment se transmet le sida est essentiel pour s’en protéger… mais pas seulement ! Nombreuses sont les personnes séropositives qui déclarent souffrir des idées reçues les concernant.

Conséquences : elles hésitent à révéler leur séropositivité et lorsqu’elles sautent le pas, le sentiment de solitude n’est pas rare. Une mise au ban absurde puisqu’il est possible de se protéger du sida sans pour autant éviter les séropositifs.

 

On peut attraper le sida en mangeant ?

Faux !
Partager ses couverts, son assiette ou un verre d’eau avec une personne séropositive n’est pas une situation à risque. Le virus d’immunodéficience humaine (VIH) ne se transmet ni par la salive ni par objet interposé, comme les poignées de porte.

Si elles sont un excellent vecteur du virus de la grippe, elles ne le sont pas du tout pour le VIH.

 

Embrasser à pleine bouche est risqué ?

Faux !
Adeptes des longs baisers, soyez rassurés : la salive contient une enzyme qui empêche le VIH de survivre dans la cavité buccale.

Et si vous souffrez de micro-coupures ? Le risque est extrêmement faible. Pour qu’une contamination se fasse par ce biais, il faudrait que la personne séropositive saigne abondamment lors du baiser.

 

Mieux vaut éviter les toilettes publiques ?

Faux !
Même si la planche des toilettes est souillée – y compris de sang -, vous ne pouvez y contracter le sida. Les virus, bactéries, champignons et autres parasites ne survivant que très peu de temps hors du corps humain.

 

Si je me fais piquer par un moustique en Afrique, je cours un risque ?

Faux !
Les moustiques, mouches Tsé-Tsé et autres insectes adeptes du sang humain ne transmettent pas le VIH.

 

La consommation de drogues dures est risquée ?

Vrai !
Ce n’est pas la consommation de drogue au sens strict du terme qui est risquée mais la manière dont elle est consommée.  Ainsi, le partage de seringues et du matériel nécessaire à la préparation d’une dose est risqué.
Même chose pour les pailles qui servent à sniffer : les muqueuses nasales sont plus fragiles chez les consommateurs de drogue réguliers et, par conséquent, le risque de blessures et de saignements augmente.

 

Le préservatif, votre meilleur allié ?

Vrai !
Pénétration, fellation et préliminaires avancés sont des situations à risque. Il suffit d’un seul contact entre une muqueuse et du liquide séminal ou vaginal pour que le VIH passe d’une personne à une autre.

Heureusement, le préservatif met à l’abri de tout risque de contamination. Notez que bien choisir la taille de ses préservatifs est essentiel : trop petit, il risque de se déchirer et, trop grand, il peut bouger. N’hésitez pas à demander conseil à votre pharmacien Giphar qui vous renseignera en toute discrétion.

 

Les voies de transmission du VIH

Le virus responsable du sida se transmet de 3 manières :

  • par voie sanguine,

  • par voie sexuelle,

  • de la mère à l’enfant.

 

Le conseil de votre pharmacien GIPHAR

  • En cas d’urgence

Malgré les précautions, il n’est pas impossible de se retrouver dans une situation à risque. En cas de rupture de préservatif, par exemple.

Rendez-vous dans un centre d’urgence qui pourra vous administrer un traitement limitant le risque de contamination. Il est vivement conseillé que les deux partenaires soient présents pour évaluer le risque.

Plus d’infos

Vous trouverez plus d’informations sur le sida sur www.sida-info-service.org.

Source
Merci au Dr Radia Djebbar, médecin et coordinatrice scientifique de Sida Info Service.

A PROPOS DE CET ARTICLE
Rédigé par : Elise Dubuisson
Relu et approuvé par : Comité éditorial Giphar
Mis à jour le : 01/11/2012

Haut de page

Cet article vous a plu ? Faites le savoir :
2 avis

Voir aussi

Eviter les MST pendant les amours de vacances
Soleil, chaleur, farniente, fiesta… Les vacances d’été sont une période propice aux aventures amoure…
Quels sont les traitements pour le Sida ?
S'il n'existe encore aucun traitement qui permette de guérir du sida, les traitements ont bien évolu…
Comment servir de l'autotest de dépistage du SIDA
Chaque semaine, près de 2.000 autotests de dépistage du virus du sida sont vendus en pharmacie. Comm…