Comment soigner une angine naturellement ?

Soigner une angine naturellement

L’angine est une inflammation aiguë des amygdales, d’origine virale ou bactérienne. Particulièrement intenses et douloureux, ses symptômes peuvent vite devenir handicapants au quotidien. Or, plusieurs types de traitements permettent de soigner l’angine et de soulager les douleurs provoquées par l’inflammation.


AU SOMMAIRE DE CET ARTICLE

Comment soigner une angine naturellement ? Quels sont les traitements naturels à privilégier ? Et comment soulager rapidement la douleur ?

 

Qu’est-ce qui provoque l’angine ?

Il existe deux types d’angines :

  • l’angine bactérienne (à streptocoques bêta-hémolytique du groupe A) : les symptômes apparaissent de manière brutale (picotements et douleurs dans la gorge, amygdales enflées et rouges ou recouvertes d’un dépôt blanchâtre, difficultés à déglutir) ;

  • l’angine virale (la très grande majorité des angines) : elle présente les symptômes classiques de l’angine (mal de gorge intense et difficultés à avaler), mais peut également être associée à d’autres symptômes (fièvre, toux, rhume, troubles digestifs, ganglions lymphatiques enflés…).


Si un traitement peut être mis en place pour soulager ses symptômes, l’angine d’origine virale guérit en général spontanément. En revanche, le traitement d’une angine d’origine bactérienne passe nécessairement par la prise d’antibiotiques. C’est pourquoi il est recommandé de consulter son médecin lorsque les symptômes persistent ou s’accompagnent d’autres signes. Comme expliqué plus bas, il détermine d’abord la cause de l’angine, pour pouvoir ensuite prescrire le traitement le plus adapté.

 

Comment soigner une angine naturellement ?

En attendant la consultation médicale, plusieurs traitements permettent de soigner une angine naturellement. Ils aident à soulager les symptômes, qu’il s’agisse d’une angine rouge ou blanche, virale ou à streptocoques. En plus d’atténuer la douleur, ils aident à faire passer plus rapidement le mal de gorge.

 

Comment soulager la douleur ?

Faciles à adopter, plusieurs gestes simples permettent d’atténuer les douleurs provoquées par l’inflammation, et aident à soigner une angine naturellement. Il est notamment recommandé de :

  • ne pas consommer d’aliments chauds, épicés ou acides : il est conseillé de privilégier des aliments froids ou tièdes, pour éviter d’aggraver l’inflammation et la douleur ;

  • éviter les aliments irritants pour la gorge : pour ne pas agresser les parois de la gorge au moment de la déglutition, il est préférable d’opter pour une alimentation mixée ou semi-liquide ;

  • ne pas boire d’alcool, boire de l’eau régulièrement et sucer des glaçons : le froid aide à soulager la douleur ;

  • ne pas surchauffer son logement (régler la température des pièces de vie autour de 19 °C et abaisser celle des chambres à 17 °C), humidifier l’air ambiant de la chambre (avec un humidificateur d’air), adapter la climatisation (au maximum 5 degrés d’écart avec la température extérieure) : cela permet d’atténuer la sensation de sécheresse dans la gorge ;

  • arrêter de fumer et éviter au maximum les endroits enfumés : la fumée a en effet tendance à aggraver l’irritation de la gorge ;

  • se reposer.

 

La phytothérapie et l’aromathérapie

De nombreuses plantes sont également efficaces pour soigner une angine naturellement. Grâce à leurs propriétés adoucissantes, anti-inflammatoires et astringentes, elles permettent de soulager les douleurs et favorisent le processus de guérison.


Elles peuvent être utilisées sous forme de tisanes ou d’huiles essentielles :

  • en phytothérapie : le bouillon-blanc peut être pris pour ses propriétés calmantes (présence de mucilages dans ses fleurs). Consommée en sirop ou en collutoire, la racine de guimauve permet également de calmer les inflammations de la gorge. Les feuilles séchées de sauge officinale ont quant à elles des vertus anti-inflammatoires et antiseptiques (après avoir été infusées, elles sont utilisées en gargarismes). Des bains de bouche ou des gargarismes à base de thym permettent aussi de calmer les inflammations de la gorge. D’autres plantes peuvent enfin être utilisées en tisanes pour soigner une angine naturellement (calendula, sureau noir, ronce, fraisier, noyer…) ;

  • l’aromathérapie : grâce à leurs propriétés antibactériennes et antivirales, les huiles essentielles aident à soigner naturellement une angine. Leurs vertus immunostimulantes permettent aussi de renforcer les défenses immunitaires de l’organisme. Il est possible d’utiliser de l’huile essentielle de tea tree (arbre à thé), de ravintsara, de niaouli, de thym à thujanol (en massage sur le cou et la nuque notamment), de menthe poivrée, de pin sylvestre ou d’origan. Les huiles essentielles sont ingérées, inhalées ou diffusées dans l’air.

 

N’oubliez pas que les huiles essentielles peuvent être contre-indiquées dans certains cas, par exemple pendant la grossesse et chez les jeunes enfants. En outre, les modes d’utilisation conseillés (et sans danger) varient fortement d’une huile à l’autre. Par sécurité, demandez toujours conseil à votre pharmacien avant d’utiliser une nouvelle huile essentielle.


 

Les autres traitements naturels

Pour bien soigner une angine naturellement, il est également possible de :

  • suivre un traitement homéopathique : en association avec d’autres traitements, l’homéopathie peut aider à soigner une angine naturellement. Il est par exemple possible de prendre Belladonna 5CH et Mercurius solubilis 5CH (3 à 4 granules de chaque toutes les 2 heures) ;

  • faire des gargarismes d’eau salée : l’eau additionnée de sel marin a une action désinfectante et astringente. Le sel aide à évacuer les liquides des tissus enflammés. Ce traitement naturel doit être évité chez le jeune enfant, pour éviter tout risque de fausse route ;

  • boire des thés (ou des tisanes) au miel et au citron : grâce à ses propriétés anti-bactériennes, le citron permet de lutter efficacement contre les microbes. Il contient également de la vitamine C, parfaite pour aider l’organisme à retrouver du tonus et à combattre les infections. Le miel possède quant à lui des vertus anti-bactériennes et cicatrisantes : il permet d’apaiser la gorge irritée et de soulager l’inflammation ;

  • consommer de la propolis : fabriquée par les abeilles, cette substance naturelle permet d’isoler et d’aseptiser la ruche. Grâce à ses nombreux agents anti-microbiens et à ses vertus anti-infectieuses, elle aide à lutter contre l’infection et à soulager les maux de gorge. Un produit naturel parfait pour soigner une angine naturellement.

 

De nouveaux réflexes pour limiter la contagion

L’angine est contagieuse, qu’il s’agisse d’une angine virale ou bactérienne. Pour limiter la contagion, plusieurs mesures d’hygiène simples doivent donc être adoptées en attendant la guérison :

  • se laver les mains régulièrement, avec de l’eau tiède et du savon : avant de préparer ou de consommer les repas, après s’être mouché ou avoir éternué, après les sorties à l’extérieur ou l’utilisation des transports en commun, après être allé aux toilettes ;

  • utiliser des solutions hydro-alcooliques (SHA), pour éliminer certains microbes transmissibles. Elles sont à privilégier uniquement en cas d'impossibilité d’utiliser de l’eau et du savon ;

  • se moucher, tousser et éternuer dans un mouchoir à usage unique, et le jeter juste après ;

  • tousser dans le pli de son coude lorsque l’on n’a pas de mouchoir ;

  • éviter les contacts avec les personnes fragiles (ou porter un masque en leur présence) : les nourrissons et les bébés, les personnes malades ou à l’immunité diminuée, les personnes âgées ;

  • éviter les contacts directs (embrassades, poignées de main…) pendant toute la durée de la maladie ;

  • ne pas partager ses effets personnels avec l’entourage (linge de toilette, brosse à dent, verres et couverts…) ;

  • nettoyer régulièrement les surfaces des objets pouvant être contaminés (claviers d’ordinateur, poignées de portes, jouets des enfants, téléphones…) ;

  • aérer l’appartement ou la maison au moins une fois par jour, pendant 20 minutes, et maintenir la température autour de 19 °C.

 

Dans quels cas consulter ?

Comme expliqué précédemment, l’angine virale guérit spontanément en quelques jours. Mais si l’infection est provoquée par une bactérie, l’angine peut évoluer et se compliquer.

 

Pour éviter certaines complications

Les principales complications de l’angine bactérienne sont les suivantes :

  • une otite ou une sinusite (lorsque l’infection touche les oreilles ou les sinus) ;

  • un abcès ou un phlegmon amygdalien : très douloureuse, cette infection locale peut gêner l’alimentation, voire la respiration ;

  • un rhumatisme articulaire aigu (de type polyarthrite) : ce désordre inflammatoire peut affecter les articulations, le système nerveux et la peau. Il est parfois associé à une atteinte cardiaque (endocardite) ;

  • une inflammation des reins (glomérulonéphrite aiguë), qui peut évoluer vers une insuffisance rénale.


Pour éviter ces complications, l’angine bactérienne doit donc être traitée. En effet, un simple traitement naturel ne suffit pas à éradiquer la bactérie de l’organisme.

 

Quand consulter ?

Il est recommandé de consulter son médecin traitant lorsque :

  • la fièvre (supérieure à 38 °C) dure depuis plus de deux jours (plus de 24 heures chez l’enfant de moins de trois ans) ;

  • les symptômes apparaissent de manière brutale (cela évoque en général la présence d’une angine bactérienne) ;

  • des ganglions volumineux et douloureux apparaissent au niveau du cou ;

  • les symptômes ne s’améliorent pas au bout de 48 h, alors même qu’un traitement a été mis en place ;

  • une éruption cutanée apparaît ;

  • le patient souffre d’une fatigue généralisée.

 

Diagnostic et traitement

Après avoir interrogé le patient sur ses symptômes, le médecin procède à un examen clinique. En cas d’angine rouge, les amygdales apparaissent enflées et rouges. S’il s’agit d’une angine blanche, elles sont recouvertes d’un dépôt blanchâtre.


Si le médecin suspecte une angine bactérienne à streptocoques, il peut confirmer son diagnostic à l’aide d’un test rapide d'orientation diagnostique (TROD). Pouvant également être réalisé chez votre pharmacien, le TROD angine permet de définir l'origine de l'angine en quelques minutes (virale ou bactérienne).


Une fois son diagnostic confirmé, le médecin peut prescrire le traitement le plus adapté pour soigner l’angine.

 

 

A PROPOS DE CET ARTICLE
Rédigé par : Comité éditorial Giphar
Relu et approuvé par : Comité éditorial Giphar
Mis à jour le : 18/05/2021

Haut de page

Cet article vous a plu ? Faites le savoir :
0 avis

Voir aussi

Comment soigner une angine à streptocoque
Votre gorge est douloureuse et vous avez du mal à déglutir ? Vous souffrez certainement d’une angine…
Angine_image
Une angine est une inflammation aiguë de la gorge et des amygdales. Quels sont les symptômes et comm…
Dépistage de l'angine en pharmacie
Votre gorge est douloureuse ? Déglutir vous fait très mal ? Tout porte à croire que vous souffrez d'…