Quels sont les traitements anti-poux les plus efficaces ?

traitements anti-poux les plus efficaces

Très fréquents chez les enfants, les poux se transmettent par contact direct (en général à l’école, au centre aéré ou lors d’activités sportives en collectivité). Même s’ils restent inoffensifs, ils provoquent des démangeaisons gênantes au niveau du cuir chevelu. Il est donc important de s’en débarrasser le plus rapidement possible.


AU SOMMAIRE DE CET ARTICLE

Alors comment attrape-t-on des poux exactement ? Quel est le traitement le plus efficace contre les poux ? Et comment se débarrasser une bonne fois pour toutes des poux ? Conseils et explications.

traitement contre les poux

Comment attrape-t-on des poux ?

 

Insectes hématophages (qui se nourrissent de sang), les poux de tête se transmettent par contact direct. L’infestation d’une personne par des poux porte également le nom de pédiculose.

 

Qu’est-ce qu’un pou et comment le reconnaître ?

Les poux sont des insectes parasites de l’homme, qui se nourrissent de sang (hématophages). S’il existe plusieurs types de poux (poux de tête, de corps ou de pubis, plus communément appelés « morpions »), les poux de tête sont les plus fréquents. On les retrouve le plus souvent sur la tête des enfants, entre 6 et 8 ans.
 

Le pou est constitué d’une tête et d’un corps allongé, qui comporte trois paires de pattes. Chaque patte est terminée par une pince, qui permet à l’insecte de s’accrocher aux cheveux (ou aux poils, dans le cas de poux de corps ou de pubis). C’est également à cause de ces pinces que le pou peut rester accroché à des vêtements ou à des tissus (des taies d’oreiller, par exemple).
 

Le pou adulte mesure entre 2 et 4 millimètres de long. Sa couleur varie en fonction de son stade de développement : mobiles, les poux adultes sont gris ou bruns.
Les lentes vivantes sont plutôt jaunâtres à grisâtres (et brillantes). Les lentes vides, qui ne contiennent pas d’embryon vivant affichent quant à elles un aspect blanchâtre.

 

Quels symptômes ?

Bénigne, la pédiculose du cuir chevelu (en cas de poux de tête) ne provoque pas forcément de symptômes. En effet, dans près de la moitié des cas, l’enfant ne se plaint d’aucune démangeaison particulière.
 

Lorsqu’ils provoquent des symptômes, les poux sont à l’origine de démangeaisons importantes (prurit) au niveau du cuir chevelu. L’enfant se gratte la tête régulièrement, sans pouvoir s’en empêcher.
 

Les démangeaisons et le grattage peuvent alors provoquer l’apparition de petites traces rouges sur le cuir chevelu. Des lésions plus importantes apparaissent parfois, le plus souvent derrière les oreilles et près de la nuque. Si elles s’infectent, elles forment des petites croûtes sur le cuir chevelu.

 

Contamination et cycle de vie

Les poux ne sautent pas et ne volent pas : ils se transmettent uniquement par contact direct, même bref. Ils peuvent par exemple passer d’une tête collée à une autre. Ils peuvent aussi être transmis en cas d’utilisation conjointe d’une serviette, d’un vêtement (une casquette ou un bonnet), ou du linge de lit (une taie d’oreiller). Ils peuvent enfin passer d’une tête à l’autre via certains objets personnels (une brosse à cheveux, une peluche ou un peigne). Comme expliqué plus haut, leurs pinces leur permettent en effet de s’accrocher facilement aux cheveux et aux tissus.
 

Les poux ont un cycle de reproduction particulièrement rapide. Un ou deux jours après avoir été fécondée par un mâle, le pou femelle peut pondre entre 5 et 10 œufs par jour, pendant 20 à 30 jours (les lentes). Elles sont collées près de la racine des cheveux. Au bout d’une semaine, ces œufs éclosent et se transforment en larves (ou nymphes). Deux semaines après, il s’agit de poux adultes. Les poux adultes peuvent vivre pendant 1 à 2 mois sur les cheveux. S’ils ne sont plus en contact avec le cuir chevelu, ils meurent en trois jours maximum.

 

Comment se débarrasser des poux ?

 

Plusieurs traitements anti-poux sont aujourd’hui proposés sur le marché. Indispensables pour se débarrasser des poux, ces traitements locaux doivent être utilisés en suivant scrupuleusement les consignes d’utilisation. Plusieurs mesures d’hygiène doivent également être adoptées en parallèle.

Pour en savoir plus, n’hésitez pas à vous rapprocher de votre pharmacien.



 

Appliquer un traitement anti-poux

Pendant longtemps, les traitements anti-poux reposaient sur l’utilisation de médicaments à base d’insecticides neuro-toxiques. Sous forme de lotions ou de shampoings, ils permettaient de tuer les poux et les lentes. Mais les parasites ont aujourd’hui développé une plus forte résistance à ces traitements. Leur commercialisation a donc été arrêtée, et d’autres produits ont été développés (avec une action mécanique).

 

Quels produits privilégier ?

Disponibles en pharmacie et parapharmacie, les traitements anti-poux les plus efficaces aujourd’hui sont :

  • les traitements à base de diméticone : cette huile de silicone permet de tuer les poux et les lentes en les « étouffant » (elle bouche les orifices par lesquels ils respirent). Transparente et sans odeur, elle n’est pas toxique et reste bien tolérée par le cuir chevelu. Efficace en une seule application de 15 minutes, ce type de traitement anti-poux est disponible sous forme de spray ou de solution liquide (en flacon). Il faut rester vigilant au moment de son application : ce produit est en effet très inflammable ;

  • les autres traitements : huile de paraffine, cire d’abeille, oxyphthirine, myristate d’isopropyle, huile de coco ou de jojoba… Plusieurs autres substances permettent d’engluer ou d’étouffer les poux et les lentes (en bouchant leurs orifices respiratoires). Néanmoins, ces traitements anti-poux ne sont pas toujours aussi efficaces que ceux à base de diméticone.

 

Comment les appliquer ?

Les traitements anti-poux s’appliquent toujours sur cheveux secs. Le produit doit être posé sur l’ensemble de la chevelure, en insistant près de la racine des cheveux. Pour une meilleure répartition du produit, il est également conseillé de masser le cuir chevelu pendant quelques minutes. Il est recommandé de bien lire la notice et de respecter les contre-indications du produit (ainsi que son temps de pose). En cas de doutes, demandez toujours conseil à votre pharmacien.
 

Pour une efficacité optimale, il est indispensable de procéder à une seconde application du produit, entre 7 à 10 jours après la première application (nouveau traitement anti-poux). Cela permet en effet d’éliminer les poux nés après le premier traitement (qui n’étaient alors que de simples lentes). Un cuir chevelu qui gratte après le traitement anti-poux n'est pas inquiétant (les démangeaisons sont toujours présentes).
 

D’autres produits capillaires peuvent être appliqués sur les cheveux en complément (des shampoings anti-poux, des sprays répulsifs, des baumes pour décoller les lentes…). S’ils peuvent aider à décoller les lentes ou avoir une action répulsive sur les poux, ils ne permettent en revanche pas de les éradiquer. Pour en savoir plus sur les traitements anti-poux naturels (notamment ceux à base d'huile essentielle), rapprochez-vous de votre pharmacien.

 

Utiliser un peigne anti-poux

Quel que soit le traitement appliqué sur la chevelure, il doit être associé à l’utilisation d’un peigne anti-poux. Ses dents fines permettent en effet de détacher les œufs des cheveux, et d’attraper un maximum de poux. L’utilisation d’un peigne à poux doit également être privilégiée chez les bébés (éventuellement en association avec de l’huile d’olive ou un démêlant).
 

Pour un maximum d’efficacité, il est recommandé d’opter pour un peigne en métal. En plus d’être particulièrement solide, ce modèle est en général équipé de dents plus fines et plus serrées que celles des peignes en plastique. D’autre part, les dents de certains peignes à poux en métal sont légèrement striées, pour pouvoir attraper les poux encore plus facilement.
 

Pour éliminer un maximum de poux, il est recommandé de peigner les cheveux mouillés pendant au moins 30 minutes, entre 2 et 3 fois par jour (en partant du cuir chevelu, et en allant jusqu’aux pointes).
 

Pour savoir si le traitement anti-poux a fonctionné, il faut penser à observer et peigner les cheveux le lendemain, puis plusieurs jours après. Plus aucun pou ne doit se retrouver sur le peigne. Il est ensuite important de surveiller la tête de son enfant de manière régulière, pour vérifier l’absence de nouvelle contamination.

 

Adopter certaines mesures complémentaires

Pour être efficace, le traitement anti-poux doit être associé à plusieurs mesures complémentaires. En effet, pour éviter la recontamination, il est recommandé de :

  • laver tous les textiles en contact avec la personne infestée (minimum 50 °C) : les draps, les serviettes de toilettes, les vêtements, les casquettes, les bonnets et les écharpes, les peluches… Il est aussi possible d’enfermer tous ces textiles dans un sac étanche, pendant quelques jours (un sac-poubelle, par exemple). S’ils ne sont pas en contact avec le cuir chevelu, les poux meurent en effet au bout de 3 jours. Pour tuer les poux et les lentes, il est enfin possible de placer les textiles deux jours dans un congélateur ;

  • laver les objets contaminés : les brosses à cheveux et les peignes doivent être trempés dans une solution insecticide adaptée (pendant quelques minutes). Il est ensuite conseillé d’attendre 3 jours minimum avant de les utiliser à nouveau ;

  • rechercher la présence de poux ou de lentes dans les cheveux de l’entourage (membres de la famille, amis souvent fréquentés…) : pour un maximum d’efficacité, toutes les personnes porteuses de poux doivent être traitées en même temps ;

  • prévenir la (ou les) collectivité(s) que l’enfant fréquente (école, crèche, centre de loisirs, structure associative).

 

Si le traitement n’est pas efficace (ou si vous n’êtes pas sûr que le grattage et les lésions soient dus à la présence de poux), il est conseillé de consulter son médecin. Ce dernier peut prescrire un traitement spécial pour éliminer les poux, un traitement pour calmer les démangeaisons et un traitement pour soigner les éventuelles lésions cutanées.

 

Sources :

https://www.ameli.f

https://www.quechoisir.org

 

A PROPOS DE CET ARTICLE
Rédigé par : Comité éditorial Giphar
Relu et approuvé par : Comité éditorial Giphar
Mis à jour le : 15/10/2021

Haut de page

Cet article vous a plu ? Faites le savoir :
1 avis

Voir aussi

anti-poux : produits naturels
Même si les poux ne transmettent pas de maladies et restent inoffensifs, ils sont à l’origine de dém…
Eliminer les poux
C’est la rentrée ! Un retour à l’école qui s’accompagne aussi de celui de l’ennemi juré de tous les …
Comment traiter l'infestation par les poux
Comme chaque année, la rentrée des classes est souvent accompagnée de la rentrée des poux ! Quel est…