Endométriose : une prise en charge mieux encadrée

L'avenir de la prise en charge de l'Endométriose

Souvent confondue avec de « simples » règles douloureuses, l’endométriose est une maladie répandue – environ 10 % des femmes seraient touchées –, invalidante et pouvant, dans les cas les plus sévères, conduire à l’infertilité. La Haute Autorité de santé a récemment publié de nouvelles recommandations pour améliorer le diagnostic et aider à une meilleure prise en charge de la maladie. Explications.


AU SOMMAIRE DE CET ARTICLE

L’endométriose, qu’est-ce que c’est ?

L'endométriose est une migration des tissus de l’utérus, ou endomètre, vers d’autres organes de la région du petit bassin (trompes de Fallope, ovaires, voire parfois aussi vessie, reins…). Ces tissus, bien que délocalisés, continuent d’évoluer au rythme du cycle hormonal. Ne pouvant plus être naturellement évacués lors des règles, ils provoquent des irritations et le développement de kystes dans les organes concernés, entraînant notamment des menstruations très douloureuses résistantes aux antalgiques, des douleurs pendant les rapports sexuels ou à la défécation, des problèmes urinaires voire une infertilité.

 

L’endométriose, mieux informer pour mieux guérir

Bien que très répandue, la maladie touche environ 10 % des femmes en âge de procréer, l’endométriose reste mal connue et difficile à identifier, tant par les malades elles-mêmes que par les médecins. On estime à 7 ans, le délai moyen entre l’apparition des premiers symptômes et l’établissement du diagnostic. Face à ce constat, la Haute Autorité de santé et le Collège national des gynécologues et obstétriciens ont décidé de travailler à la rédaction d’une documentation spécifique à destination des femmes. Des informations claires sur la prise en charge médicale ont d’ores et déjà été adressées aux professionnels de santé.

 

Faciliter le diagnostic de l’endométriose

La procédure de diagnostic préconisée aujourd’hui débute par un entretien avec les patientes, visant notamment à identifier les symptômes évocateurs de l’endométriose et à évaluer l’intensité de la douleur, sa localisation et son retentissement sur la qualité de vie. Cet entretien doit s’accompagner d’un examen clinique et d’une échographie pelvienne, complétés, le cas échéant, par un examen pelvien orienté, une échographie endovaginale ou une IRM pelvienne.

 

Une prise en charge au cas par cas pour l’endométriose

L’intensité des douleurs, le retentissement fonctionnel et les incidences de l’endométriose sur la qualité de vie varient sensiblement selon les femmes. C’est pourquoi, la Haute Autorité de santé prône une prise en charge individualisée de la maladie tenant compte des attentes de chaque patiente, en particulier de leur désir de grossesse. Dès la nécessité posée d’un traitement, les professionnels de santé sont invités à présenter l’ensemble des alternatives thérapeutiques existantes (hormonale, médicamenteuse ou chirurgicale) afin de permettre une prise de décision éclairée. Dans le cas où un acte chirurgical est envisagé, son déroulement doit être expliqué avec précision, de même que les bénéfices attendus, les risques encourus et les étapes de la convalescence. 

 

Endométriose, un défi collectif

Des « centres spécialisés de dépistage précoce et de prise en charge pluridisciplinaire de l’endométriose » sont expérimentés dans plusieurs structures hospitalières. Destinés à faciliter la collaboration entre secteurs public et privé, ils contribueront également à un meilleur partage des connaissances sur la maladie et au développement de la recherche.

 

Sources

Inserm.
https://www.inserm.fr/information-en-sante/dossiers-information/endometriose
 

Haute autorité de santé
https://www.has-sante.fr/portail/jcms/c_2819733/fr/prise-en-charge-de-l-endometriose


Association française de lutte contre l’endométriose
http://www.endofrance.org

 

A lire aussi

Les dysménorrhées ou règles douloureuses

Suivi gynécologique : à ne pas négliger !

Zoom sur le cycle menstruel

A PROPOS DE CET ARTICLE
Rédigé par : Comité éditorial Giphar
Relu et approuvé par : Comité éditorial Giphar
Mis à jour le : 17/10/2018

Haut de page

Cet article vous a plu ? Faites le savoir :
0 avis

Voir aussi

Les symptômes et les traitements de l'endométriose
Caractérisée par des règles particulièrement douloureuses, l’endométriose touche près d’1 Française …
Maximiser les chances de tomber enceinte
Faire un bébé demande quelques préparatifs. Dans le corps et dans la tête... Les câlins ne suffisent…
Tomber enceinte : les causes d'infertilité
En france, 1 couple sur 4(1) éprouve des difficultés à concevoir un enfant. Bonne nouvelle : dans la…