Conseils aux diabétiques

Conseils pours les personnes diabétiques
5 avis

Lorsqu'une personne est diabétique, elle doit être vigilante sur certains points et peut être confrontée à différents problèmes.

 


AU SOMMAIRE DE CET ARTICLE

Diabétiques : prenez soin de vos pieds

  1. Lavez vos pieds tous les jours à l'eau tiède, savonnez et séchez bien entre les orteils pour éviter la macération et l'apparition de champignons. Evitez les bains de pieds prolongés.

  2. Appliquez chaque jour une crème hydratante ou une huile pour conserver une peau souple.

  3. En présence de corne (cors, durillon ou corne talonnière), retirez la avec une pierre ponce ; évitez les ciseaux, lames ou tout objet contondant, ainsi que les produits coricides.

  4. Coupez régulièrement les ongles, à angle droit légèrement arrondi, pas trop courts, avec des ciseaux à bouts ronds ou mieux limez avec une lime en carton.

  5. Changez de chaussettes tous les jours et préférez le coton et la laine aux matières synthétiques. Choisissez des chaussettes avec des coutures discrètes, non agressives.

  6. Faites chaque jour des mouvements d'assouplissement des pieds.

  7. Avant d'enfiler les chaussures, vérifiez toujours qu'aucun objet ne soit malencontreusement tombé dedans (gravier, aiguille, punaise...)

  8. Portez des chaussures fermées, à lacets, à bout large, en bon état, de préférence avec un dessus en cuir souple et une semelle relativement rigide. Changez de chaussures un jour sur deux.

  9. A la maison, portez des chaussons confortables fermés.

  10. Ne jamais :

  • Marcher pieds nus,

  • Couper les ongles à angle vif,

  • Prendre des bains de pieds avec de l'eau chaude,

  • Consulter un pédicure sans prévenir que vous êtes diabétique,

  • Porter de façon prolongée des chaussures neuves.

 

L'autocontrôle glycémique : les conseils de votre pharmacien Giphar

    1.    Avant le prélèvement

  • Mettez votre lecteur de glycémie en marche.

  • Insérez une bandelette (et contrôler son code).

  • Mettez une lancette dans votre auto-piqueur.

  • Lavez-vous les mains à l'eau chaude et au savon.

  • Rincez et séchez vous bien les mains.

  • N'utilisez jamais d'alcool ou d'éther avant le prélèvement.

    2.    Au moment du prélèvement

  • Massez-vous les doigts de la racine vers l'extrémité, la main dirigée vers le bas.

  • Piquez-vous le bord externe du doigt.

  • Ne piquez ni le pouce, ni l'index.

  • Pressez doucement la pulpe du doigt pour aider la goutte à se former.

    3.    Déterminez la glycémie

  • Déposez la goutte de sang sur la bandelette.

  • Attendez le temps recommandé.

    4.    Précautions

  • Maintenez vos bandelettes à l'abri de l'air et de l'humidité.

  • Vérifier leur date de péremption.

    5.    Tenez un carnet de suivi des résultats.

 

Diabétiques, que faire en cas d'hypoglycémie ?

 

Les signes d'alerte :

  • sueurs,

  • tremblements,

  • pâleur,

  • froid,

  • sensation d'ivresse,

  • vertiges,

  • faim,

  • fatigue,

  • somnolence,

  • troubles de la vue,

  • picotements des lèvres,

  • sommeil agité,

  • cauchemars,

  • réveils nocturnes,

  • céphalées au réveil,

  • troubles du comportement et de la parole.

 

Les causes :

  • un repas insuffisant, ou pris trop tard ou sauté,

  • un effort physique trop important sans avoir diminué les doses d'insuline,

  • une mauvaise dose injectée.

 

La conduite à tenir :

  • Si vous êtes conscient : avalez 3 morceaux de sucre (1 morceau pour 20 kg de poids), ou un jus de fruits ou 3 cuillères à café de confiture ; s'il n'y a pas d'amélioration au bout de 10 minutes, faites une glycémie capillaire ; si elle est inférieure à 0,40 g/l recommencez le sucrage. Administrez ensuite des sucres complexes (10 g de pain ou une biscotte pour 20 kg de poids, banane, fruits).

  • Au cas où vous seriez inconscient, quelqu'un de votre entourage a-t-il été formé pour vous faire 1 ampoule de glucagon (GLUCAGEN conservé au réfrigérateur) en IM ou en SC ? à renouveler éventuellement 10 minutes plus tard, puis administrer des sucres complexes.

 

Diabétiques, que faire en cas de cétose ?

Les signes d'alerte

  • Glycémie capillaire supérieure à 2,5 g/l

  • Douleurs abdominales, vomissements

  • Crampes musculaires, fatigue

  • Infections aiguës

  • Perte de poids rapide

 

Les causes :

  • Une infection banale

  • Une intolérance digestive

  • Une panne de pompe à insuline

  • Une mauvaise dose injectée

 

La conduite à tenir :

  • Recherchez l'acétone dans les urines

  • Faites une glycémie capillaire

  • Maintenez vos doses d'insuline intermédiaire ou lente

  • Ajoutez des suppléments d'insuline rapide toutes les 3 heures tant que dure la cétonurie (4 unités par croix d'acétone sur votre bandelette)

  • Contrôlez votre glycémie capillaire (doit devenir inférieure à 2 g/l) et l'acétone dans les urines

  • Si la cétonurie persiste après 3 ou 4 injections d'insuline rapide, prévenez votre médecin ou l'hôpital

 

À lire aussi

Conseils diététiques pour les diabétiques

Diabète : une prise en charge responsable

A PROPOS DE CET ARTICLE
Rédigé par : Comité éditorial Giphar
Relu et approuvé par : Comité éditorial Giphar
Mis à jour le : 14/09/2015

Haut de page

Cet article vous a plu ? Faites le savoir :
5 avis

Voir aussi

Il est possible de réaliser des dépistages chez son pharmacien
Le pharmacien, on lui rend notamment visite quand on a un petit bobo qui ne requiert pas une consult…
La greffe de microbiote pour soigner des maladies
Diabète, obésité, cancer colorectal… Et si une partie de la solution face à ces maladies se trouvait…
Les nouveautés en matière de suivi pour les diabétiques
Le diabète touche 3,7 millions de personnes environ (1), en France, dont 700 000(2) ignorent être at…