Inflammation des gencives : symptômes, causes et traitements

Qu'est-ce qu'une gingivite ?

Depuis quelques jours, vos gencives ont tendance à saigner au moment du brossage des dents, ou lorsque vous passez un fil dentaire entre vos dents ? Rouges et gonflées, elles deviennent douloureuses ? Vous souffrez certainement d’une inflammation des gencives : que faire ?


AU SOMMAIRE DE CET ARTICLE

Aussi connue sous le nom de gingivite, cette pathologie est l’affection parodontale la plus courante chez les adultes. Elle doit être prise en charge rapidement, pour ne pas s’aggraver.

Alors comment se manifeste une gingivite ? Par quoi est-elle causée ? Comment la traiter et comment prévenir son apparition ?

 

Qu’est-ce qu’une gingivite ?

Tissu mou présent dans la bouche, la gencive recouvre les faces interne et externe des os des mâchoires inférieure et supérieure. En temps normal, la gencive est rosée (rose pâle) et ferme. Ayant pour rôle de protéger les dents, elle leur permet notamment de tenir solidement en place.


Une gingivite est une inflammation superficielle des gencives. Mais comment reconnaître une inflammation ou une infection des gencives ?

 

Les premiers signes de son apparition sont en général visibles à l’œil nu :

  • vos gencives changent de couleur et virent au rouge foncé ou au violet ;

  • elles augmentent de volume, elles sont gonflées et brillantes ;

  • elles saignent lorsque vous vous brossez les dents ou que vous croquez dans un aliment ferme (dans une pomme par exemple).


Mais d’autres symptômes peuvent aussi alerter sur l’apparition d’une inflammation des gencives :

  • vos gencives sont plus molles et sensibles au toucher (notamment lors du brossage des dents) ;

  • vous avez mauvaise haleine ;

  • vous avez un mauvais goût (métallique) dans la bouche ;

  • vous souffrez de douleurs dentaires.


Souvent très localisée (entre deux dents ou dans une zone de contact entre la gencive et la dent), l’inflammation peut également s’étendre à toute la gencive. Même si elle est assez fréquente, la gingivite peut parfois révéler un mauvais état de santé général : elle doit toujours être prise au sérieux.

 

En l’absence de traitement, une inflammation légère des gencives peut en effet dégénérer en parodontite et entrainer des conséquences plus graves (déchaussement, chute des dents).
 

Quelles sont les causes d’une inflammation des gencives ?

Si plusieurs causes peuvent être à l’origine de l’apparition d’une inflammation des gencives, elle est le plus souvent provoquée par la plaque dentaire et le tartre. Certains facteurs de risque peuvent aussi augmenter la probabilité de souffrir d’une gingivite.

 

La plaque dentaire et le tartre

Tout au long de la journée, des bactéries s’accumulent sur la surface des dents et des gencives, et forment une fine pellicule invisible : c’est ce que l’on appelle la plaque dentaire.

 

Composée de protéines salivaires, la plaque dentaire contient également des débris alimentaires (sucres et acides), des bactéries et des toxines. Si elle n’est pas retirée (par un brossage des dents régulier), cette fine pellicule s’épaissit, durcit et se minéralise. La base des dents voit apparaître un dépôt dur et rugueux : le tartre.


S’il commence à se développer sur l’émail des dents, le tartre touche également les gencives. Il s’insère entre les dents, ainsi que dans l’espace étroit entre la dent et la gencive. Présent en quantité trop importante, il peut être à l’origine d’une irritation et d’une inflammation douloureuse de la gencive.


Le corps déclenche en effet une réponse inflammatoire pour lutter contre ces bactéries. Sous l’effet de cette réaction inflammatoire, la gencive rougit et gonfle : les fibres de collagène qu’elle contient se désagrègent et laissent place à de petits vaisseaux sanguins, assez fragiles. Ce sont ces vaisseaux qui sont à l’origine des saignements observés au moment de l’apparition d’une gingivite.


Ce processus est généralement dû à une mauvaise hygiène bucco-dentaire. Mais il peut aussi être favorisé par certains facteurs de risque.

 

Les facteurs de risque

Plusieurs autres facteurs peuvent être à l’origine de l’apparition et du développement d’une gingivite :

  • une prothèse dentaire mal ajustée, une mauvaise position des dents ou un amalgame (plombage) défectueux ;

  • une diminution des défenses immunitaires, la fatigue ou le stress : cela favorise le développement des bactéries à l’origine d’une gingivite ;

  • une grossesse : chez la femme, la gencive est extrêmement sensible aux modifications hormonales. En période de grossesse (ou de règles), les risques de gingivite augmentent. La puberté et la ménopause sont également des périodes pendant lesquelles le risque d’inflammation des gencives est plus élevé ;

  • un diabète : il modifie le milieu buccal et la salive. L’hyperglycémie favorise la croissance des bactéries de la plaque dentaire. La consistance de la gencive devient un peu gélatineuse et très fragile. La moindre irritation peut devenir très douloureuse ;

  • le tabac : il entraîne des modifications de la flore buccale et accentue la formation du tartre. Le tabac a également tendance à supprimer la réponse immunitaire aux infections et à favoriser la dégénérescence du parodonte ;

  • la prise de certains médicaments (notamment ceux qui provoquent une sécheresse de la bouche) ;

  • l’hérédité.


Pour éviter qu’elle ne dégénère en parodontite, la gingivite doit être prise en charge et traitée rapidement.

 

Quels traitements ?

Comment soulager une inflammation des gencives ? Pourquoi est-il essentiel de traiter une gingivite ? Et comment soigner une gingivite aiguë ?

 

Pourquoi traiter une gingivite ?

Si elle n’est pas prise en charge à temps, l’inflammation des gencives peut entraîner certaines complications, plus ou moins graves.

Lorsque les bactéries ne sont pas éliminées, la gingivite peut en effet se transformer rapidement en parodontite. La gencive se décolle de la dent et laisse un passage aux bactéries. Une inflammation profonde touche alors les gencives et les tissus qui entourent la racine des dents. Elle va jusqu’à attaquer l’os qui entoure la dent et peut provoquer une destruction de l’os de la mâchoire. Les dents tiennent moins bien, elles bougent et peuvent tomber.

En plus d’entraîner le déchaussement et la perte des dents, la parodontite peut aussi empêcher une bonne alimentation. C’est pourquoi il est indispensable de consulter son dentiste dès les premiers symptômes d’une inflammation des gencives.
 

Le détartrage et les autres traitements

Pour éliminer le tartre à l’origine de la gingivite, il est nécessaire de consulter un chirurgien-dentiste. En effet, lorsqu’il est installé, le tartre ne peut pas être retiré à l’aide d’un simple brossage des dents.

 

En cas de grave inflammation, ce dernier vous orientera plutôt vers un stomatologue ou un parodontologiste (spécialisé dans les maladies parodontales).


Après avoir examiné vos gencives et vos dents, et vérifié l’absence de caries, le chirurgien-dentiste procède à un détartrage. Pouvant être pratiqué manuellement, il est aujourd’hui fréquent qu’il soit réalisé à l’aide d’ultrasons. Cela permet d’éliminer la majeure partie du tartre. Tous les petits résidus tenaces sont ensuite retirés manuellement, à l'aide d’instruments spécifiques. Le polissage des dents corrige ensuite les éventuelles imperfections sur la surface des dents, pour prévenir l’accumulation trop rapide de plaque dentaire.


Le chirurgien-dentiste prescrit ensuite un brossage des dents régulier (au moins deux fois par jour) et l’utilisation de brossettes entre les dents. Pour lutter contre l’inflammation de la gencive, il peut éventuellement prescrire l’utilisation d’un bain de bouche antiseptique. Il peut aussi recourir à un traitement antibiotique. Il vous indique enfin comment calmer la douleur des gencives en attendant. La gingivite disparaît alors normalement en quelques jours.
 

 

Le meilleur traitement : la prévention !

On ne le répètera jamais assez, la prévention reste souvent le meilleur traitement !

 

Il n’existe pas de remède miracle : pour éviter l’apparition d’une gingivite, il faut adopter une bonne hygiène bucco-dentaire au quotidien. En effet, le brossage fréquent et régulier des dents reste le meilleur moyen d’éliminer et de désorganiser la plaque dentaire. Cela permet ainsi de lutter efficacement contre le développement du tartre et contre l’apparition d’infections des gencives.


Pour être efficace, le brossage des dents doit durer 2 minutes (minimum). Il doit être effectué 2 à 3 fois par jour, après les principaux repas. Le brossage doit se faire dans le sens gencive - dent (du rouge vers le blanc), sans oublier la face interne des dents et la langue. Choisissez une brosse souple, en poils synthétiques et équipée d’une petite tête. Ce type de modèle facilite l’accès à toutes les faces des dents et à tous les coins de la bouche.

 

Une brosse à dents se change régulièrement (au minimum tous les deux mois) : en effet, au fur et à mesure du temps, ses poils s’affaissent et ne remplissent plus leur rôle. Perdant toute leur efficacité, ils peuvent aussi irriter la gencive. Choisissez un dentifrice adapté (du dentifrice fluoré par exemple), en demandant conseil à votre pharmacien. Il existe notamment des dentifrices peu abrasifs et doux, « spécial gencives sensibles ».

 


En complément d’un brossage complet et régulier, vous pouvez utiliser du fil dentaire ou une brossette inter-dentaire. Ces dispositifs vous permettent d’éliminer au maximum tous les petits résidus alimentaires coincés entre vos dents. Le rinçage est également essentiel pour déloger et évacuer la plaque dentaire.

 

Instruments de nettoyage efficaces, les hydropulseurs ou jets dentaires peuvent être utilisés à la fin du brossage. En propulsant l'eau, ils stimulent la gencive et chassent les débris qui auraient pu s'incruster entre les dents, surtout au niveau des éventuelles prothèses.


Dernière mesure d’hygiène préventive : une consultation et un détartrage chez votre dentiste. À prévoir une fois par an, au minimum, pour éliminer régulièrement la plaque dentaire et le tartre.

 

 

A PROPOS DE CET ARTICLE
Rédigé par : Comité éditorial Giphar
Relu et approuvé par : Comité éditorial Giphar
Mis à jour le : 27/10/2020

Haut de page

Cet article vous a plu ? Faites le savoir :
84 avis

Voir aussi

Carie, les bons gestes
Première cause de « mal de dents », la carie est une maladie infectieuse d’origine bactérienne qui p…
Hygiène bucco-dentaire :  Adoptez les bons réflexes
Tout au long de sa vie, il est essentiel d’entretenir une dentition saine. Les professionnels de san…
Sensibilité dentaire
Aïe! Vos dents frémissent à la vue d'un plat trop chaud ou trop froid ? Comme 42% des Français, vous…