Quand les risques silencieux s’accumulent…

Dépister un syndrome métabolique
0 avis

Les facteurs de risque ne se «sentent» pas… Seul moyen de les repérer avant l’accident cardiovasculaire ? Le dépistage. Explications du Pr Claude Le Feuvre, vice-président de la Fédération Française de Cardiologie.


AU SOMMAIRE DE CET ARTICLE

Pourquoi dit-on des facteurs de risque qu’ils sont silencieux ?

«Les facteurs de risque ne se voient pas, ne se sentent pas… Un infarctus par exemple, est le résultat d’une accumulation de facteurs de risque qui a duré des années, voire des décennies.

Le cholestérol, l’hypertension, le diabète encrassent progressivement les artères sans que le patient ne puisse le remarquer. Et malheureusement quand l’accident arrive, il est déjà trop tard. Il faut donc corriger les facteurs de risque bien avant que l’accident ne se produise: c’est ce qu’on appelle la prévention.»

 

Comment peut-on repérer ces différents facteurs de risque ?

«Il est impossible pour un patient de se rendre compte par lui-même qu’il a une tension ou un taux de cholestérol trop élevé. À part pour le tabac, le dépistage s’avère donc être le seul moyen de repérer ces différents facteurs de risque. Une prise de sang et une mesure systématique de la tension peuvent suffire.»

 

Et lorsque ces facteurs s’accumulent sans que le patient ne s’en rende compte ?

«L’accumulation de facteurs de risque peut mener à l’apparition de ce que l’on nomme «le syndrome métabolique».

Ce syndrome est le résultat de l’association de différents éléments : tour de taille trop élevé, hypertension artérielle, taux de bon cholestérol trop bas, diabète, taux de triglycérides élevé...

Si trois de ces facteurs sont présents, le patient souffre d’un syndrome métabolique

 

Et quel est l’impact du syndrome métabolique ?

«Le syndrome métabolique est surtout révélateur d’un risque cardiovasculaire élevé. Plus vous avez de facteurs de risque et plus celui-ci augmente de façon exponentielle.

L’ accumulation de facteurs est donc à surveiller !»

 

Y a-t-il un moyen simple de repérer un syndrome métabolique ?

«Un tour de taille trop important en est un bon indicateur. Cette mesure peut être plus spécifique que l’indice de masse corporelle (IMC). Le poids d’un athlète très musclé, par exemple, ne sera pas vraiment significatif puisque le muscle pèse plus lourd que la graisse. L’obésité abdominale est plus révélatrice de l’excès de graisse qui accompagne très souvent le syndrome métabolique et augmente les risques.»
Comment mesurer votre tour de taille ?
A l’aide d’un simple mètre-ruban. Votre tour de taille ne doit pas excéder 102 cm si vous êtes un homme et 88 cm si vous êtes une femme.

 

Faites-vous dépister par votre pharmacien Giphar

Vous pensez être en bonne santé ? En France, nous sommes 5 millions à ignorer notre hypertension, 7 millions à ignorer notre taux de cholestérol élevé et plus d’1 million à ignorer notre diabète.
Votre pharmacien Giphar peut effectuer un dépistage de vos facteurs de risque. Il mesurera votre tension artérielle, vos taux de cholestérol et de sucre, votre IMC, votre tour de taille ainsi que votre dépendance au tabac. Le dépistage prend une quinzaine de minutes.
Plus d’infos sur dépistage et suivi et www.depistage-officine.com.

 

À lire aussi

Risque cardiovasculaire : Chouchoutez votre coeur !

Maladies cardiovasculaires : les facteurs de risques

 

Source
Merci au Pr Claude Le Feuvre, vice-président de la Fédération Française de Cardiologie et cardiologue au Groupement hospitalier universitaire Est Pitié-Salpêtrière (Paris) pour sa collaboration à cet article.

A PROPOS DE CET ARTICLE
Rédigé par : Thomas Toucq
Relu et approuvé par : Comité éditorial Giphar
Mis à jour le : 01/06/2011

Haut de page

Cet article vous a plu ? Faites le savoir :
0 avis

Voir aussi

Quelle alimentation pour réduire le risque d'infarctus ?
Saviez-vous que bien manger permet de réduire le risque d’infarctus ? Pour ce faire, il vous suffit …
Les symptômes et les traitements de l'infarctus du myocarde
Lorsqu’une personne est victime d’un infarctus du myocarde, une partie de son muscle cardiaque est d…
Prenez soin de votre coeur pour éviter les risques cardiovasculaires
Première cause de décès en France, les maladies cardiovasculaires sont pourtant évitables. Comment ?…