Envie de dormir tout le temps avec un cancer

Le cancer : la fatigue, l'une des conséquences de la maladie !

Comment gérer l’envie de dormir tout le temps lorsque l’on est atteint d’un cancer ?


AU SOMMAIRE DE CET ARTICLE

Se traduisant par une difficulté à effectuer ou à maintenir une activité intellectuelle ou physique, la fatigue peut être provoquée par plusieurs facteurs, sociaux, physiques ou psychologiques. La fatigue notamment peut toucher les personnes atteintes de graves maladies, comme un cancer par exemple. Souvent chronique, elle peut alors se révéler particulièrement intense.

Pourquoi les patients atteints d’un cancer ont-ils tout le temps envie de dormir ? Comment cette fatigue se manifeste-t-elle et comment mieux la gérer au quotidien ? Réponses.


Pourquoi a-t-on envie de dormir tout le temps lorsque l’on souffre d’un cancer ?

Chez les personnes souffrant d’un cancer, la fatigue peut être un signal d’alarme utile. Mais elle ne constitue pas seulement un symptôme de la maladie : elle peut en être une conséquence. Quoi qu’il en soit, cet état de faiblesse physique et intellectuelle est souvent inhérent au cancer. Des solutions existent heureusement pour diminuer le sentiment de fatigue.

 

La fatigue, véritable signal d’alarme de l’organisme

Un état de grande fatigue persistante peut représenter un signal d’alarme : l’organisme est en train de se défendre contre le cancer, et les mécanismes mis en place sont épuisants pour le malade.

Il est important de se tenir alerte, car diagnostiquer tôt un cancer améliore les chances de succès du traitement.

L’envie de dormir ressentie par les patients atteints d’un cancer peut survenir à tout moment de la journée et pas nécessairement après un effort, elle peut être particulièrement intense et handicapante.

Manque d’énergie, sensation d’épuisement, somnolence… L’affaiblissement général de l’organisme du patient (également connu sous le terme d’asthénie) peut être provoqué par différents facteurs. L’envie de dormir tout le temps est à la fois un symptôme du cancer et de son traitement.

 

Les causes de la fatigue chez le patient atteint d’un cancer

Plusieurs facteurs peuvent être à l’origine d’un intense sentiment de fatigue chez les patients atteints d’un cancer :

  • La maladie en elle-même : l’organisme dépense beaucoup d’énergie pour la combattre ; le patient peut souffrir d’anémie (diminution des globules rouges) et d’autres problèmes de santé (problèmes pulmonaires, cardiaques, rénaux, hépatiques, neurologiques, thyroïdiens…) 

  • La chimiothérapie : ce type de traitement peut être à l’origine d’un manque d’appétit, de nausées, d’infections et d’épisodes de fièvre. À la clé, de la fatigue !

  • Les médicaments : certains peuvent provoquer une somnolence ou diminuer la qualité du sommeil du patient 

  • Un manque d’activité physique 

  • Une mauvaise alimentation 

  • Une détresse émotionnelle, un stress et une angoisse liés à la maladie et à ses traitements 

  • La modification du rythme de vie, les nombreux trajets et séjours à l’hôpital, l’attente des consultations… 

  • Des troubles du sommeil provoqués par le stress, les soucis ou la prise de certaines substances médicamenteuses

 

Cette sensation de grande fatigue n’est pas inévitable. Une description précise des symptômes permet en général au médecin d’évaluer la ou les causes de l’épuisement, pour pouvoir proposer un traitement adéquat.

 

 

A PROPOS DE CET ARTICLE
Rédigé par : Barbara Delbrouck
Relu et approuvé par : Comité éditorial Giphar
Mis à jour le : 19/06/2019

Haut de page

Cet article vous a plu ? Faites le savoir :
20 avis

Voir aussi

Contrôler les effets indésirables des traitements anticancéreux
Les traitements anticancéreux sont susceptibles d’entraîner des effets indésirables. Certains produi…
Cours de cuisine pour les personnes traitées par chimiothérapie
Redonner du plaisir à table à ceux qui ont perdu l’envie de manger à cause de la chimiothérapie : c’…
En quoi consiste la chimiothérapie ?
La chimiothérapie est un traitement bien connu pour combattre le cancer. Mais il y a chimio... et ch…