Prendre soin de sa peau lorsqu’on a un cancer : quelle routine beauté ?

Prendre soin de sa peau lorsqu’on a un cancer

Durant un traitement anti-cancéreux, qu’il s’agisse de chimiothérapie, de radiothérapie, d’hormonothérapie ou autre, les effets secondaires peuvent être nombreux. Dans la plupart des cas, on constate un impact sur la santé et la qualité de la peau, ce qui nécessite des soins particuliers. Voici nos conseils pour prendre soin de votre peau malgré le cancer !


AU SOMMAIRE DE CET ARTICLE

Les effets des traitements anticancéreux sur la peau

Face à la maladie et à des traitements lourds, l’ensemble du corps subit des changements, et notamment, la peau. Dans ce contexte, il est crucial de continuer à prendre soin de soi et à préserver sa peau, quitte à adapter temporairement sa routine beauté.

La chimiothérapie et la radiothérapie, qui sont les traitements anticancéreux les plus répandus, peuvent se révéler très agressifs pour la peau. Les cellules cutanées sont très sensibles aux agents utilisés en chimiothérapie, ce qui bouscule le fonctionnement naturel de la peau. Celle-ci s’assèche progressivement, parfois jusqu’à devenir très sèche, avec des tiraillements, des rougeurs et des démangeaisons. Elle est aussi très sensible, et réagit à la moindre agression.

Du côté de la radiothérapie, les progrès réalisés au fil du temps limitent les risques de brûlure, mais selon la zone traitée et la résistance de la peau, des réactions cutanées peuvent apparaître : plaques rouges, irritations, desquamations plus ou moins sévères, et ici aussi, une sécheresse prononcée.

D’autres traitements, comme l’hormonothérapie ou les thérapies ciblées peuvent également contribuer à fragiliser la peau. Pour limiter les dégâts et conserver une peau confortable au quotidien, quelques bons réflexes peuvent être adoptés.
 

Prendre soin de sa peau malgré le cancer : nos conseils pour préserver votre peau

Durant le traitement et après, le temps que la peau retrouve son fonctionnement normal, il convient d’adapter sa routine de soin. Objectifs : limiter les agressions, protéger la peau, et la nourrir suffisamment pour qu’elle s’abîme le moins possible. Cela demande des gestes doux, mais aussi des produits cosmétiques aux formules propres et adaptées aux peaux fragilisées.
 

Nettoyer sa peau en douceur

Pour commencer, parlons démaquillage et nettoyage de la peau. Pour vous démaquiller, privilégiez des démaquillants doux et nourrissants tels que les huiles ou les laits démaquillants. Démaquillez-vous avec les doigts, ou à l’aide de lingettes lavables douces. Les disques de cotons risquent d’être trop abrasifs et d’irriter la peau. Pour les yeux, placez une lingette imbibée de démaquillant sur la paupière quelques secondes, avant de ressuyer doucement vers l’extérieur.

Seconde étape : le nettoyage. Dans l’idéal, évitez l’eau calcaire et les savons trop décapants. Misez sur des huiles lavantes ou des gels surgras doux sans savon, avec une tolérance dermatologique adaptée. Après rinçage, un spray d’eau thermale ou d’eau florale sur le visage peut être idéal pour éliminer les résidus de calcaire. Si vous voulez sublimer votre peau, les gommages sont toujours envisageables, à condition d’utiliser un gommage enzymatique (sans grains) doux et adapté aux peaux sensibles. Ne faites pas plus d’un gommage tous les 15 jours et hydratez toujours votre peau après.

Pour le corps, même chose, on choisit des nettoyants doux et sans savon. Surtout, évitez les douches trop chaudes et lavez-vous à l’eau tiède, pour ne pas accentuer la déshydratation de la peau. Quand vous vous séchez, tapotez doucement avec votre serviette, il faut éviter au maximum les frottements.
 

Une hydratation quotidienne avec des produits adaptés

Afin de garder une peau douce et confortable durant un traitement anticancéreux, l’hydratation quotidienne est la clé. Choisissez des soins hydratants et nourrissants, particulièrement riches en lipides. Vous pouvez, par exemple, miser sur des beurres et des huiles végétales, parfaits pour leur action apaisante et cicatrisante, et leur formulation douce.

A éviter : les produits contenants de l’alcool et/ou du parfum, qui peuvent contribuer à irriter le tissu cutané. Si votre peau est très sèche, n’hésitez pas à appliquer de la crème hydratante plusieurs fois par jour, sur le corps, comme sur le visage. Les mains et les pieds étant particulièrement sensibles à la sécheresse cutanée, pensez à utiliser un soin riche en lipides pour ces zones.

Attention cependant, si vous suivez une radiothérapie, n’appliquez aucun corps gras sur la peau avant une séance pour éviter les brûlures. Après une séance, vous pouvez pulvériser de l’eau thermale placée au frais au préalable, pour soulager la peau. Laissez sécher l’eau thermale puis appliquez un soin hydratant.

Se protéger du soleil systématiquement

Les traitements anticancéreux fragilisent la peau, et pour certains, sont photo-sensibilisants. Ainsi, il est indispensable de se prémunir contre le soleil au quotidien. Choisissez une protection solaire à indice SPF élevé (30 minimum, mais dans l’idéal, misez sur un SPF 50). Pensez à l’appliquer sur l’ensemble du visage, mais aussi sur les oreilles, dans le cou, et sur le décolleté.

Un baume à lèvres avec protection solaire peut aussi être une excellente idée, car la peau des lèvres est très fragile. C’est bien souvent une des premières zones à souffrir de sécheresse au cours d’un traitement contre le cancer.
 

Choisir du maquillage respectueux des peaux sensibles

Il n’y a aucune contre-indication à continuer de se maquiller durant un traitement anticancéreux. C’est même une très bonne idée, pour garder bonne-mine, et préserver sa féminité, qui prend parfois un coup avec la maladie.

Vous pouvez utiliser vos produits habituels, mais il est possible que la peau réagisse à des produits qu’elle supportait très bien avant. Dans ce cas, tournez-vous vers des produits neutres et adaptés aux peaux sensibles : sans parfum, sans alcool, et sans perturbateurs endocriniens reconnus.

Pour le maquillage des lèvres et des yeux, orientez-vous vers des formules douces, sans ingrédients irritants, car les muqueuses sont aussi fragilisées par les traitements contre le cancer. Vous pouvez trouver ce type de produits en pharmacie et parapharmacie.

N’hésitez pas à demander conseil à votre pharmacien, pour trouver des produits parfaitement adaptés à l’état et à la nature de votre peau. Car les pharmaciens sont aussi là pour ça : vous accompagner à travers la maladie, pour préserver au maximum votre confort, en vous conseillant sur la meilleure manière de gérer les toxicités impliquées dans les traitements anticancéreux.

 

A PROPOS DE CET ARTICLE
Rédigé par : Comité éditorial Giphar
Relu et approuvé par : Comité éditorial Giphar
Mis à jour le : 25/06/2020

Haut de page

Cet article vous a plu ? Faites le savoir :
0 avis

Voir aussi

Cancer et sport
Nous le savons, le sport est bon pour la santé, mais nous oublions parfois à quel point ! Dans le c…
Traitements du cancer et effets secondaires
Les effets secondaires de la chimiothérapie, de la radiothérapie, et des autres traitements contre l…
cancer du sang et thérapie génique
Modifier les gènes des cellules immunitaires du patient pour les rendre capables de repérer et de dé…