Périnée : Un muscle à ne pas négliger

Périnée  : Un muscle à ne pas négliger

 

Aussi discret qu’essentiel, le périnée, ou plancher pelvien, est un muscle souvent méconnu. En prendre soin permet pourtant d’éviter bien des désagréments. Explications.


AU SOMMAIRE DE CET ARTICLE

Un muscle important

Peu de gens savent localiser spontanément leur périnée. Et pourtant, ce muscle, ou plus exactement cet ensemble de muscles et de ligaments, suspendu entre pubis et coccyx, joue un rôle essentiel.

Il assure à la fois la stabilisation de la posture, le maintien de tous les viscères situés dans le petit bassin, et l’étanchéité des sphincters de l’urètre et du rectum.

   

Comment le localiser ?

Localiser son périnée n’est pas très intuitif. Pour le trouver, le plus simple est de retenir votre urine quelques secondes durant la miction (attention, répété trop souvent, cet exercice empêche la vessie de se vider et peut faciliter la survenue d’infections urinaires).

Une contraction intense de votre anus vous aidera également à le repérer. Une autre méthode, plus précise, consiste à se placer en position allongée et à poser un doigt sur la zone située entre les organes génitaux et l’anus. La contraction de l’anus fait remonter et descendre le doigt à l’endroit exact où se situe le centre du périnée.

 

Les moments où le périnée se montre moins discret

La première grossesse est l’occasion pour les femmes de découvrir l’existence de leur périnée. Et pour cause, le muscle, fortement sollicité par la prise de poids, puis par l’accouchement, nécessite le plus souvent d’être rééduqué.

Mais de nombreux autres facteurs tels que le surpoids, la constipation chronique, la fonte musculaire liée à l’âge ou la pratique à forte dose de sports à impacts répétés, comme la course, peuvent affecter la tonicité du périnée.

                                                                                                     

Périnée relâché, quelles conséquences ?

Les conséquences d’un relâchement périnéal sont nombreuses. Les plus courantes sont une incontinence urinaire, voire fécale, à l’effort, mais le risque de prolapsus (descente des organes) ne doit pas être négligé.

L’affaiblissement du périnée peut également perturber la vie sexuelle et ce, tant chez les femmes que chez les hommes.

 

 Le muscler ? Plus facile qu’il n’y paraît

Au-delà des séances de rééducation périnéale, prescrites après un accouchement, il est très facile de muscler son périnée au quotidien.

Pour cela, placez-vous en position allongée (la plus facile pour commencer) puis contractez vos sphincters durant dix secondes et relâchez. Une dizaine de répétitions quotidiennes suffit. La pratique de la méthode Pilates est également recommandée.

Bon à savoir

Moins sollicité que celui des femmes, le périnée des hommes assure à la fois la continence a la qualité des érections.

2,6 millions de personnes de plus de 65 ans sont concernées par l’incontinence urinaire (1).

Source :

1. Assurance maladie.

 

A PROPOS DE CET ARTICLE
Rédigé par : Comité éditorial Giphar
Relu et approuvé par : Comité éditorial Giphar
Mis à jour le : 11/03/2022

Haut de page

Cet article vous a plu ? Faites le savoir :
1 avis

Voir aussi

Traitements contre les fuites urinaires
Caractérisées par une perte involontaire d’urine par l’urètre, les fuites urinaires peuvent être cau…
pyélonéphrite est une infection des voies urinaires et des reins
La pyélonéphrite est une infection des voies urinaires et des reins, qui touche majoritairement les …