Parler de l'incontinence à un spécialiste

Aborder les problèmes d'incontinence urinaire avec un médecin

Le médecin traitant est l'interlocuteur privilégié pour tous les problèmes d'incontinence urinaire. Il serait dommage de négliger, par pudeur, la chance de diagnostiquer et de traiter en temps opportun une incontinence. Le pharmacien est également un professionnel de santé capable de vous conseiller efficacement pour mieux vivre avec l'incontinence.


AU SOMMAIRE DE CET ARTICLE

Dans tous les cas en parler d'abord à un spécialiste

Des études ont montré qu'il était rare que les personnes âgées entre 50 et 75 ans abordent le problème de l'incontinence avec leur médecin. Un entretien personnel avec le médecin traitant est pourtant le premier pas dans la bonne direction.
Le diagnostic commence avec ce que l'on appelle l'anamnèse.

 

Répondre à quelques questions, en préparation à la consultation médicale, apporte déjà des indications précieuses sur la forme d'incontinence :

  • A quelle occasion l'incontinence urinaire s'est-elle déclenchée, par exemple en toussant, en éternuant, en soulevant une charge, pendant un sport etc... ?
  • Quelle est la fréquence des émissions involontaires d'urine ?
  • De quelle façon l'urine est émise : par petits jets, par jets abondants, en goutte-à-goutte permanent ?
  • Est-ce précédé par une envie impérieuse d'uriner ?
  • Y a-t-il entre-temps des émissions volontaires d'urine ?
  • L'émission normale d'urine est-elle soumise à des complications, telles la nécessité fréquente d'une pression abdominale pour vider la vessie ou des interruptions répétées du jet ?
  • Les inflammations de la vessie sont-elles fréquentes ?


Le médecin traitant est le mieux placé pour découvrir à partir des antécédents médicaux s'il existe une maladie urologique ou gynécologique, si une intervention chirurgicale a été effectuée ou s'il existe des troubles neurologiques ou métaboliques.

L'examen clinique général comprend un examen des organes génitaux externes, de la mobilité et de la condition psychique.

En outre, une analyse d'urines doit être effectuée, ainsi qu'une recherche de rétention urinaire qui aujourd'hui peut être effectuée sans désagrément par échographie.

Des analyses complémentaires auprès de spécialistes comme le gynécologue, le neurologue ou l'urologue peuvent être nécessaires. Il est absolument indispensable de consulter un spécialiste si une opération est envisagée.

Dans ce cas, des examens complets de la fonction du tractus urinaire bas doivent être effectués. Ils contribueront à la sûreté et au succès de l'opération.

Comment apparaît l'incontinence urinaire ?

La faiblesse urinaire

L'incontinence par instabilité vésicale

L'incontinence par regorgement

Prévenez le problème de l'incontinence

Le programme d'exercices de gymnastique périnéale
 

Source

Dossier réalisé avec l'aide de la société Hartmann

A PROPOS DE CET ARTICLE
Rédigé par : Comité éditorial Giphar
Relu et approuvé par : Comité éditorial Giphar
Mis à jour le : 14/01/2013

Haut de page

Cet article vous a plu ? Faites le savoir :
1 avis

Voir aussi

Les fuites urinaires et les cystites
Gênantes, désagréables, embarrassantes, les fuites urinaires peuvent gâcher la vie ! Ce sont pourtan…
Les traitements contre les fuites urinaires
Kiné, médicaments, chirurgies…, on peut venir à bout des fuites urinaires ! Mais attention : que l’i…
Les causes de l'incontinence urinaire
L'incontinence urinaire, les pertes involontaires d'urine sont liées à un mauvais fonctionnement de …