Comment soulager les hémorroïdes ?

Soulager les troubles hémorroïdaires

1 personne sur 3 souffrira d’hémorroïdes dans sa vie mais cette pathologie est toutefois plus fréquente entre 45 et 65 ans.
Comment cela se manifeste ?


AU SOMMAIRE DE CET ARTICLE

Les causes des hémorroïdes

Les hémorroïdes correspondent à une dilatation et une inflammation des veines présentes au niveau de l’anus et du rectum.

On peut distinguer 2 types d’hémorroïdes :

  • les hémorroïdes externes, les plus fréquentes,

  • et les hémorroïdes internes.

 

Plusieurs situations favorisent leur survenue :

  • la constipation

  • la grossesse, les périodes menstruelles

  • la sédentarité

  • une alimentation riche en aliments épicés, café, thé, boissons gazeuses...

  • un surpoids

  • la génétique

 

Le diagnostic des hémorroïdes

Le diagnostic se fait essentiellement en interrogeant le patient qui peut ressentir :

  • une douleur à la défécation liée à l’inflammation et à l’œdème au niveau de l’anus et du rectum

  • des saignements légers que l’on observe en s’essuyant ou autour de la selle. Cependant en cas de saignements, il est conseillé de faire un dépistage du cancer colorectal.

  • des démangeaisons

  • un suintement.

 

Par la suite, s’il le juge nécessaire, le médecin pourra réaliser un examen clinique du patient, un toucher rectal voire des examens complémentaires.

 

Comment soulager les hémorroïdes

  • Par un traitement local, le plus souvent préconisé, on retrouve les composés suivants :
  • anesthésiques locaux : lidocaïne...

  • anti-inflammatoires : phénazone...

  • cicatrisants : oxyde de titane, vitamine A...

Seuls ou en association dans des médicaments sous forme de crème rectale ou de suppositoires : TITANOREINE, PROCTOLOG, RECTOQUOTANE, SEDORRHOIDE, PREPARATION H, PHLEBOCREME...

 

  • Par un traitement général, en complément du traitement local : on a souvent recours aux :
  • veinotoniques (DAFLON, GINKOR, CYCLO3...) ou phytothérapie (Hamamélis, Vigne rouge, Marronnier d’Inde...) ;

  • laxatifs osmotiques pour lutter contre la constipation (FORLAX, MOVICOL...) voire les lubrifiants pour diminuer la douleur lors de la défécation ;

  • antalgiques : pour soulager les douleurs : paracétamol ;

  • anti-inflammatoires.

 

  • Par l’homéopathie :

 

  • Si les hémorroïdes persistent ou sont chroniques, on pourra avoir recours à la ligature, la sclérose ou la chirurgie.

 

Les conseils de votre pharmacien Giphar

Des règles hygiéno-diététiques permettent de limiter les hémorroïdes :

  • limitez les aliments qui favorisent les hémorroïdes : les boissons gazeuses, alcoolisées, les épices, les agrumes, le café, le thé...

  • évitez les stations debout prolongées, évitez de piétiner ;

  • utilisez des savons doux non parfumés pour l’hygiène anale ;

  • ne pas se retenir, allez régulièrement à la selle ;

  • régularisez votre transit intestinal : luttez contre la constipation en buvant au moins 1,5L d’eau par jour ; privilégiez les aliments riches en fibres (céréales, son légumes verts, fruits...) ; ayez une activité physique quotidienne...

 

À lire aussi

Les hémorroïdes
Soigner les hémorroïdes par l'homéopathie

A PROPOS DE CET ARTICLE
Rédigé par : Comité éditorial Giphar
Relu et approuvé par : Comité éditorial Giphar
Mis à jour le : 14/09/2015

Haut de page

Cet article vous a plu ? Faites le savoir :
41 avis

Voir aussi

Soulager les hémorroïdes par l'homéopathie
Douloureuses, parfois même handicapantes, les hémorroïdes sont une affection très répandue. L’homéop…
L'homéopathie dans les crises d'hémorroïdes
La crise d'hémorroïdes est une affection courante qui peut avoir différentes causes : hérédité, alim…
Traiter les crises d'hémorrhoïdes
Tout le monde a des hémorroïdes. On appelle "hémorroïdes" les coussinets vasculaires présents autour…