Syndrome du côlon irritable : Que manger pour réduire l’inconfort ?

Syndrome du côlon irritable : Que manger pour réduire l’inconfort ?

Ballonnements, douleurs abdominales, problèmes de transit… Le syndrome du côlon irritable ou colopathie fonctionnelle est un trouble du fonctionnement de l’intestin sans gravité mais responsable d’une gêne importante.

 

5 %(1) de la population française serait concernée.

30 à 50%(2) des consultations chez le gastroentérologue seraient dues à un syndrome du côlon irritable.


AU SOMMAIRE DE CET ARTICLE

Quels sont les aliments à éviter ou limiter ?

Les irritants

  • Les légumes crus 
  • Les fibres non cuites qu’ils contiennent sont très irritantes pour l’intestin.

 

  •  Les céréales complètes
  • Leurs fibres sont particulièrement agressives pour l’intestin.

 

  •  Le café, le thé, l’alcool, les agrumes, la tomate, les épices, le chocolat. 
  • Trop acides pour l’intestin. 

 

Ceux qui fermentent

  • Toute la famille des choux (brocoli, chou rouge, navet, chou de Bruxelles, chou-fleur).
  • Les légumineuses (lentilles, pois chiches, haricots rouges...)
  • Nombre de fruits frais (cerise, raisin, poire, kaki, melon, ananas, mangue, litchi, etc.) et fruits secs (abricots, dattes, figues, nectarines, pêches, pruneaux, raisins).
  • Les jus de fruits concentrés et le miel. • Les boissons, chewing-gums, bonbons, yaourts, confitures, etc. contenant du sorbitol comme édulcorant (E420).

 

  • Ces aliments riches en glucides, fructose ou sorbitol entraînent une fermentation qui s’accompagne de gaz et crée des mouvements de l’intestin.

 

Les matières grasses

  • La crème, les fromages gras, le beurre, la mayonnaise, les frites, les pâtisseries et les biscuits, etc.
  • Stimulent trop les mouvements dits « réflexes gastro-coliques » de l’intestin.

 

Les aliments à privilégier

  • Avoine, seigle, orge, riz, millet et quinoa.
  • Pomme, banane, pêche et nectarine, fruits rouges, pamplemousse.
  • Légumes cuits, betterave, épinard, poivron, céleri, laitue, pomme de terre et patate douce, haricots verts, carotte, courge, courgette.
  • Ils contiennent des fibres solubles, douces pour l’intestin et régulatrices du transit.

 

  • Volailles sans la peau, poisson blanc, fruits de mer, œufs.
  • Des protéines pauvres en matière grasse.

 

Pensez-y !

  • Mieux vaut prendre les fruits à distance des repas. Cela permet de limiter les fermentations responsables de gaz.
  • Il est recommandé de boire de l’eau tout au long de la journée (1,5 à 2 litres/jour) en évitant l’eau glacée et sans jamais boire plus d’un verre à la fois.
  • Mangez lentement et mastiquez longuement tous les aliments de façon à bien les broyer.
  • Préférez les cuissons douces (vapeur, à l’étouffée, wok) aux fritures et barbecue.
  • Le lactose et les protéines du lait peuvent être mal tolérés. En cas de doute, éliminez tous les produits laitiers durant quelques semaines (yaourts, fromage...) afin de vérifier s’il y a ou non amélioration.

 

Infrographie colon irritable - quel régime

 

Sources :

(1) Données de l’Assurance Maladie.

(2) Pr Jean-Marc Sabaté, Intestin irritable, les raisons de la colère, Larousse, 2016.

A PROPOS DE CET ARTICLE
Rédigé par : Comité éditorial Giphar
Relu et approuvé par : Comité éditorial Giphar
Mis à jour le : 26/08/2019

Haut de page

Cet article vous a plu ? Faites le savoir :
53 avis

Voir aussi

Quelles solutions en cas d'intestin irritable ?
Le syndrome de l’intestin irritable se caractérise par des douleurs et un inconfort important au niv…
Alimentation en cas de diarrhée
Les diarrhées sont définies par une fréquence de selles supérieure à 3 par jour. Elles sont soit aig…
Alimentation en cas de constipation
La constipation est définie par une fréquence d’aller à la selle inférieure à trois fois par semaine…