Syndrome du côlon irritable : Que manger pour réduire l’inconfort ?

Syndrome du côlon irritable : Que manger pour réduire l’inconfort ?

Ballonnements, douleurs abdominales, problèmes de transit… Le syndrome du côlon irritable ou colopathie fonctionnelle est un trouble du fonctionnement de l’intestin sans gravité mais responsable d’une gêne importante.

 

5 %(1) de la population française serait concernée.

30 à 50%(2) des consultations chez le gastroentérologue seraient dues à un syndrome du côlon irritable.


AU SOMMAIRE DE CET ARTICLE

Quels sont les aliments à éviter ou limiter ?

Les irritants

  • Les légumes crus 
  • Les fibres non cuites qu’ils contiennent sont très irritantes pour l’intestin.

 

  •  Les céréales complètes
  • Leurs fibres sont particulièrement agressives pour l’intestin.

 

  •  Le café, le thé, l’alcool, les agrumes, la tomate, les épices, le chocolat. 
  • Trop acides pour l’intestin. 

 

Ceux qui fermentent

  • Toute la famille des choux (brocoli, chou rouge, navet, chou de Bruxelles, chou-fleur).
  • Les légumineuses (lentilles, pois chiches, haricots rouges...)
  • Nombre de fruits frais (cerise, raisin, poire, kaki, melon, ananas, mangue, litchi, etc.) et fruits secs (abricots, dattes, figues, nectarines, pêches, pruneaux, raisins).
  • Les jus de fruits concentrés et le miel. • Les boissons, chewing-gums, bonbons, yaourts, confitures, etc. contenant du sorbitol comme édulcorant (E420).

 

  • Ces aliments riches en glucides, fructose ou sorbitol entraînent une fermentation qui s’accompagne de gaz et crée des mouvements de l’intestin.

 

Les matières grasses

  • La crème, les fromages gras, le beurre, la mayonnaise, les frites, les pâtisseries et les biscuits, etc.
  • Stimulent trop les mouvements dits « réflexes gastro-coliques » de l’intestin.

 

Les aliments à privilégier

  • Avoine, seigle, orge, riz, millet et quinoa.
  • Pomme, banane, pêche et nectarine, fruits rouges, pamplemousse.
  • Légumes cuits, betterave, épinard, poivron, céleri, laitue, pomme de terre et patate douce, haricots verts, carotte, courge, courgette.
  • Ils contiennent des fibres solubles, douces pour l’intestin et régulatrices du transit.

 

  • Volailles sans la peau, poisson blanc, fruits de mer, œufs.
  • Des protéines pauvres en matière grasse.

 

Pensez-y !

  • Mieux vaut prendre les fruits à distance des repas. Cela permet de limiter les fermentations responsables de gaz.
  • Il est recommandé de boire de l’eau tout au long de la journée (1,5 à 2 litres/jour) en évitant l’eau glacée et sans jamais boire plus d’un verre à la fois.
  • Mangez lentement et mastiquez longuement tous les aliments de façon à bien les broyer.
  • Préférez les cuissons douces (vapeur, à l’étouffée, wok) aux fritures et barbecue.
  • Le lactose et les protéines du lait peuvent être mal tolérés. En cas de doute, éliminez tous les produits laitiers durant quelques semaines (yaourts, fromage...) afin de vérifier s’il y a ou non amélioration.

 

Infrographie colon irritable - quel régime

 

Sources :

(1) Données de l’Assurance Maladie.

(2) Pr Jean-Marc Sabaté, Intestin irritable, les raisons de la colère, Larousse, 2016.

A PROPOS DE CET ARTICLE
Rédigé par : Comité éditorial Giphar
Relu et approuvé par : Comité éditorial Giphar
Mis à jour le : 26/08/2019

Haut de page

Cet article vous a plu ? Faites le savoir :
6 avis

Voir aussi

Soulager naturellement la constipation
Occasionnelle – à l’occasion d’un voyage, par exemple – la constipation n’a rien d’inquiétant. Mais …
Les problèmes de transit intestinal en vacances
Le voyage, le changement de lieu, d'habitudes et de nourriture peut avoir des conséquences sur le tr…
Traiter la diarrhée par l'homéopathie
Douleurs, crampes, flatulences... les problèmes de diarrhées peuvent rapidement vous gâcher le quoti…