Mieux comprendre les résultats de sa prise de sang

Comment décrypter le résultat de votre prise de sang

Le sang est une véritable mine d’informations pour connaître l’état de santé d’un patient. Son analyse permet de surveiller une maladie chronique, de vérifier que tout va bien avant une opération ou une prescription médicamenteuse, ou encore d’affiner le diagnostic de certaines pathologies. Quelques précisions pour mieux comprendre les dosages les plus fréquemment pratiqués.


AU SOMMAIRE DE CET ARTICLE

La numération de la formule sanguine (NFS) dans les analyses de sang

La numération de la formule sanguine (NFS) ou hémogramme est l’analyse la plus souvent prescrite par les médecins. Il s’agit d’un ensemble de tests qui analysent les différents composants du sang (globules rouges, globules blancs, plaquettes) et qui donnent de nombreuses indications sur l’état de santé général.

Bilan sanguin : les globules rouges ou hématies

Les globules rouges transportent l’oxygène des poumons vers les tissus. Leur valeur normale oscille entre 3 et 6 Téra /l (millions/mmcube).

Un taux trop bas peut être le signe d’une anémie.

Les plaquettes dans les analyses de sang

Les plaquettes sanguines ou thrombocytes jouent un rôle essentiel dans la coagulation du sang. Une numération normale se situe entre 150 et 400 000/mmcube. Une valeur basse peut être le signe d’une infection maligne ou, plus préoccupant, d’une maladie immunologique. Une valeur élevée peut signaler un risque d’obstruction d’un vaisseau sanguin (thrombose).

Analyses de sang : les globules blancs ou leucocytes (lymphocytes, monocytes, polynucléaires)

Ils sont chargés de défendre l’organisme contre les virus, les bactéries et les champignons. Leur valeur normale est comprise entre 4 000 et 10 000/mmcube. Une baisse indique un affaiblissement des défenses immunitaires. Les lymphocytes augmentent en cas d’infection bactérienne, virale, ou de maladie auto-immune. Une hausse des monocytes peut traduire une maladie infectieuse chronique ou une inflammation. Enfin, les polynucléaires augmentent en cas d’infection bactérienne.

L’hormone HCG pour détecter une grossesse

L'hormone chorionique gonadotrope (HCG) est sécrétée chez la femme enceinte dès le neuvième jour de la grossesse environ. Mesurer le taux de HCG présent dans le sang est considéré comme le test de grossesse le plus fiable.

 

Ce que peut révéler la glycémie à jeun dans une analyse sanguine

La mesure du taux de sucre dans le sang permet de diagnostiquer un diabète. La valeur normale à jeun est comprise entre 0,7 g et 1,1 g/l. Lorsque la glycémie se situe entre 1,10 et 1,25 g/l, on parle de pré-diabète, et de diabète quand elle dépasse 1,26 g/l.

 

Le bilan lipidique dans les analyses de sang

Cette analyse permet de mettre en évidence un éventuel excès de lipides (graisses) dans l’organisme décuplant le risque de développer une maladie cardiovasculaire. Sont mesurés : les triglycérides et le cholestérol.

Les triglycérides

Fournis par l’alimentation, les triglycérides servent de réserve d’énergie à l’organisme. Habituellement, le taux de triglycérides est inférieur à 2 g/l. Un taux trop élevé augmente le risque d’accident vasculaire cérébral (AVC).

Le cholestérol

Le cholestérol est également apporté par l’alimentation et principalement fabriqué par le foie. Une analyse permet d’évaluer le cholestérol HDL (lipoprotéines à haute densité), considéré comme le « bon » cholestérol, et le cholestérol LDL (lipoprotéines à faible densité) ou « mauvais » cholestérol. C’est le rapport cholestérol total/HDL qui permet de repérer une anomalie. La valeur totale du cholestérol doit en tout cas être inférieure à 2g/l.

 

Le bilan rénal dans les analyses de sang

Souvent réalisé chez les diabétiques, les personnes âgées ou souffrant d’hypertension, et lors de la prise de certains médicaments, ce bilan permet d’évaluer le taux de créatinine dans le sang.
La créatinine sanguine provient de la dégradation de la créatine (surtout présente dans les muscles, elle produit de l’énergie) et est éliminée par les reins. Les concentrations sanguines normales sont comprises entre 80 et 110 μmol/l (micromole par litre), chez l’homme, et entre 60 et 95 μmol/l, chez la femme. Un taux élevé de créatinine peut donc signaler une insuffisance rénale légère, modérée ou sévère, selon les valeurs observées.

 

Le bilan inflammatoire dans les analyses sanguines

Pour détecter une maladie inflammatoire ou une éventuelle infection, deux analyses peuvent être prescrites.

La vitesse de sédimentation

Elle correspond à la quantité de sang coagulé dans un tube au bout d’une ou deux heures. Cette valeur permet de diagnostiquer une éventuelle inflammation aiguë ou chronique. Avant 65 ans, la vitesse de sédimentation doit être inférieure à 15mm de dépôt à la première heure chez l’homme et à 20mm chez la femme. Après 65 ans, les valeurs doivent être inférieures à 20mm chez l’homme et à 25mm chez la femme.

Le taux de protéine C réactive (CRP) 

La protéine C réactive est une molécule qui s’élève rapidement au cours d’une inflammation ou d’une infection. La norme doit être inférieure à 6 mg/l. Un taux supérieur à 6 mg/l peut indiquer une infection bactérienne ou une maladie inflammatoire telle que l’arthrite.

 

À lire aussi

Diabète : une prise en charge responsable
Comment bien mesurer sa glycémie ?
Cholestérol : connaître son taux


Sources

Assurance maladie : www.ameli.fr/assure/sante/examen/analyse/lire-resultats-prise-sang.
Docteur Mary Liber, Lire et comprendre ses analyses médicales, Éditions du Puits Fleuri, 2017.

A PROPOS DE CET ARTICLE
Rédigé par : Sophie Senart
Relu et approuvé par : Comité éditorial Giphar
Mis à jour le : 27/04/2018

Haut de page

Cet article vous a plu ? Faites le savoir :
4 avis

Voir aussi

A quoi sert un IRM
L’imagerie par résonance magnétique (ou IRM) est l’une des techniques d’imagerie médicale les plus r…
Le déroulement d'une scintigraphie
Votre médecin vous a prescrit une scintigraphie ? Les images produites vont lui permettre d’analyser…
Technique d’imagerie de référence en cancérologie, la tomographie par émission de positons (TEP-Scan…