Les conseils de votre pharmacien Giphar sur les médecines naturelles : aromathérapie, homéopathie, phytothérapie...

 

 

Aromathérapie

Phytothérapie

 

 

aromathérapie

 

Vive l’aromathérapie !

Les plantes et leurs vertus sur la santé vous intéressent mais vous ne savez pas par quelle plante commencer ?
Le site www.pharmaciengiphar.com regorge d’informations sur ce sujet. Vous y apprendrez par exemple :

 

Massage : vive les plantes

En complément de votre séance d'automassage, n'hésitez pas à vous tourner vers des plantes comme la camomille, le jasmin, l'orange douce et la lavande.

En infusion, en massage ou encore diffusées dans l'air, celles-ci n'ont pas leurs pareilles pour vous aider à vous détendre.

 

Gare aux allergies !

  • Les huiles essentielles renferment beaucoup moins d’allergènes potentiels que les cosmétiques « classiques ». Néanmoins, certaines personnes peuvent présenter une réaction allergique à l’une ou l’autre HE. Pour éviter les mauvaises surprises, faites un test au préalable : appliquez sur le pli intérieur de votre coude une goutte de l’HE à tester diluée dans une goutte d’huile végétale. En cas d’allergie, une rougeur apparaît dans les 24 heures.

  • Notez que les HE à bases d'agrumes - citrus, oranger, petit grain bigarade, principalement - entraînent une photosensibilisation.

 

L’aromathérapie sans danger

Les huiles essentielles sont très puissantes. Mal utilisées, elles peuvent provoquer des effets secondaires indésirables. Pour les employer de manière optimale, veillez à :

  • les acheter en pharmacie ;

  • demander conseil à votre pharmacien quant aux doses et au mode d’administration à privilégier ;

  • les utiliser dans un laps de temps limité. Si vous n’obtenez pas les effets escomptés, sollicitez l’avis d’un professionnel de la santé ;

  • toujours demander conseil à votre pharmacien avant d’utiliser une huile essentielle chez un enfant pour la première fois. Ne pas utiliser d’huiles essentielles chez un bébé de moins de 30 mois.

 

Quelles huiles essentielles choisir ?

  • Le tea tree pour ses propriétés anti-infectieuses.

  • Le calendula en macération huileuse pour les peaux délicates (celle de bébé, par exemple).

  • Les lavandes pour leur côté bon marché et leur large champ d’application.

 

Pour connaître les bienfaits de toutes les huiles essentielles, référez-vous aux fiches aromathérapie du site de votre pharmacien Giphar.

 

Stress : les plantes, de très bonnes alliées !

Certaines plantes n'ont pas leur pareilles pour vous détendre : en infusion, en massage ou encore diffusées dans votre bureau.

  • Pour vous détendre, misez sur la camomille, la lavande ou le jasmin.

  • Pour réduire l'anxiété, choisissez le patchouli et la mélisse.

Plus d'infos sur les plantes et leurs vertus dans les fiches pratiques aromathérapie et phytothérapie ou téléchargez l'application aromathérapie.

 

Pas d'aromathérapie à l'aveugle

Dans le doute, votre pharmacien Giphar, en bon connaisseur de la chimie des plantes médicinales, pourra vous aider à faire un choix rationnel parmi les huiles essentielles certifiées.

N'hésitez pas à lui demander conseil !

 

 

Phytothérapie

 

Comment bien préparer sa tisane ?

  • Tout commence par bien la sélection de la plante, bien sûr. Il faut vous assurer que les parties utilisées sont celles qui contiennent les principes actifs, c'est-à-dire les substances qui agiront sur votre souci de santé, et choisir les bonnes doses. Renseignez-vous auprès de votre pharmacien !

  • Laissez les plantes dans l’eau chaude pendant cinq bonnes minutes.

  • N’utilisez pas d’eau bouillante, qui risque d’éliminer ou de dégrader certains des principes actifs : préférez une température chaude mais inférieure aux 100°C.

  • Sucrez votre tisane, si nécessaire, avec du miel. Il a lui-même des vertus anti-toux et anti-microbes !

 

Toutes les plantes ne se prêtent pas aux tisanes !

La tisane permet d’extraire dans l’eau des molécules qui soignent.
Mais toutes les molécules ne sont pas solubles dans l’eau, et ne vont donc pas se retrouver dans le breuvage…
C’est pourquoi certaines plantes, recommandées contre les maux de l’hiver, ne seront pas utilisées sous forme de tisane, mais plutôt en poudre, gélule ou autre :

  • la racine d’échinacée (Echinacea purpurea) qui lutte contre les infections;

  • le rhizome de gingembre (Zingiber officinalis), contre les nausées en cas de gastroentérite;

  • la racine de ginseng (Panax quinquefolium) qui donne de l’énergie.

Quant à l’eucalyptus, souverain en cas de nez bouché, on l’utilisera de préférence en inhalations.

 

Infusions ou gélules !

  • Pour retirer un maximum de bénéfices de vos infusions et décoction, buvez-les 15 minutes avant les repas. Quant aux tisanes contre les insomnies, elles se boivent idéalement 1 heure avant d'aller dormir. 

  • Vous n'aimez pas les tisanes ? Optez pour les gélules de plantes. Elles sont d'ailleurs plus concentrées, plus efficaces et sans goût.

 

Grippe ou rhume

Aux premiers frissons : essayez d'enrayer l'état grippal ou le rhume en vous tournant vers la gelée royale, l'échinacee ou l'anas Barbariae. Si les symptômes persistent plus de trois jours, consultez votre pharmacien ou votre médecin.

 

Stress : les plantes, de très bonnes alliées !

Certaines plantes n'ont pas leur pareilles pour vous détendre : en infusion, en massage ou encore diffusées dans votre bureau.

  • Pour vous détendre, misez sur la camomille, la lavande ou le jasmin.

  • Pour réduire l'anxiété, choisissez le patchouli et la mélisse.

Plus d'infos sur les plantes et leurs vertus dans les fiches pratiques aromathérapie et phytothérapie ou téléchargez l'application aromathérapie.