Les conseils de votre pharmacien Giphar sur la grossesse, bébé, enfants et ados...

 

 

Grossesse

Bébé

Enfants

Adolescents

 

 

grossesse

 

Deux alliés : les tests d’ovulation et de grossesse !

  • Comment augmenter vos chances de tomber enceinte ? En vérifiant si vous êtes en période d’ovulation, pardi ! Pour ce faire, oubliez la courbe de température et les calculs savants, des tests disponibles en pharmacie peuvent vous répondre avec précision en 3 minutes. Ceux-ci mesurent la concentration en hormone LH au contact de l’urine.

  • Êtes-vous enceinte ? Ce mois-ci, vos règles sont en retard… C’est peut être bon signe ! Pour vous assurer que vous êtes enceinte sans attendre le mois prochain, rien de tel que le test de grossesse. Il repose sur la détection de l’hormone gonadotrophine chorionique, une hormone spécifique de la grossesse. Elle est sécrétée par les cellules embryonnaires lorsque l’oeuf se fi xe dans la muqueuse utérine, soit environ 8 jours après la fécondation.

 

Une cure de vitamine B9 avant de concevoir

Si vous prévoyez d’essayer d’avoir un enfant, il est intéressant de débuter une supplémentation en acide folique (vitamine B9) 1 mois avant l’arrêt de la contraception, jusqu’au 3e mois de grossesse.

Un moyen facile de réduire le risque de malformations !

 

 

bébé

 

Allaitement

 

Allaitement : les crevasses

Si vous développez des crevasses, vérifiez la prise au sein du bébé avec un spécialiste de l’allaitement. C’est souvent dû à un mauvais positionnement.
Pour les soigner :

  • laissez perler une goutte de lait après chaque tétée et enduisez-en le mamelon ;

  • appliquez une crème à base de lanoline, qui favorise la cicatrisation ;

  • pensez aux compresses d'hydrogel

 

 

Alimentation

 

Un lait pour chaque âge

  • Lait 1er âge ou préparation pour nourrisson : de la naissance jusqu’à 4 ou 6 mois.

  • Lait 2e âge ou lait de suite : de 4 - 6 mois (quand l’alimentation se diversifie) jusqu’à 12 mois.

  • Lait de croissance : de 12 mois à 3 ans.

Lait en poudre ou prêt à l’emploi ? Leur composition est identique. À vous de choisir la formule la plus pratique !

 

La place des farines

À partir de 4 mois (mais pas avant), ajoutez des céréales au biberon le matin et/ou le soir (une cuillère à café par mois d’âge et par jour).
Optez pour les formules avec gluten car il est à présent conseillé de l’introduire entre 4 et 6 mois pour limiter le risque d’intolérance au gluten.

 

Ne goûtez pas vos petits plats !

La perception du goût des tout-petits est différente de celle des adultes. Leur goût est plus sensible.
Inutile donc d’ajouter du sel ou une autre épice pour donner un meilleur goût. La saveur des aliments et le sel qu’ils contiennent suffisent à régaler votre enfant. De manière générale, il est recommandé de ne pas saler les plats des nourrissons.

 

 

Santé

 

Que faire en cas de poussée dentaire douloureuse ?

Si la sortie imminente d'une dent fait souffrir votre enfant, il est possible de le soulager. Et ce à l'aide d'un gel apaisant et d'une solution homéopathique à base de Chamomilla vulgaris.

 

Que faire quand bébé a de la fièvre ?

Selon une récente étude de l’INSERM, les parents ne savent souvent pas ce qu’il convient de faire lorsqu’un enfant a de la fièvre. Petit rappel.

1 Prenez sa température à l’aide d’un thermomètre électronique.
2 S’il affiche plus de 38 °C, découvrez-le, donnez-lui à boire régulièrement et installez-le dans une pièce bien aérée. La fi èvre est un mécanisme naturel de défense de l’organisme.
3 Si votre enfant se plaint d’inconfort ou de douleur, vous pouvez lui donner du paracétamol. Respectez bien les doses conseillées en fonction de son poids et de son âge.
4 Si la fièvre persiste plus de 48 heures ou si l’état de votre enfant s’aggrave, consultez un médecin sans tarder.

 

Source : Managing Fever in Children : A National Survey of Parents’ Knowledge and Practices in France, PLoS One. 2013.

 

Coliques du nourrisson

Pensez à l’homéopathie ou aux probiotiques qui favorisent la maturité du système digestif.

 

Accepter de se mettre au rythme du bébé

Devenir parent, lors des trois premiers mois, c’est accepter de se mettre complètement à disposition du bébé, pour répondre à ses besoins. Y compris la nuit…
S’entourer
En proie à de nombreux doutes, les jeunes parents ont besoin d’être rassurés par des personnes expérimentées. S’il n’y en a pas dans l’entourage, il ne faut pas hésiter à faire appel aux professionnels comme votre pharmacien, les sages-femmes à domicile et les consultations de la Protection Maternelle et Infantile (PMI).

 


Soins

 

Massage : des mains bien chaudes

Avant de commencer le massage, assurez-vous que vos mains ne sont pas froides.
Petite astuce pour les réchauffer : enduisez-les de lait pour le corps spécial bébé ou d’huile et frottez-les quelques minutes l’une contre l’autre.
Attention : l’huile essentielle pure ou en extrait est à proscrire !

 

En avion avec bébé…

Pour que le trajet jusqu’à votre destination de vacances se passe le mieux possible, pensez à :

  • en cabine pour éviter que votre bébé n’ait froid dans l’avion ou trop chaud à l’arrivée ;

  • le faire boire ou lui faire sucer sa tétine lors du décollage et de l’atterrissage pour qu’il n’ait pas mal aux oreilles ;

  • opter pour un vol direct ;

  • prévoir un jeu pour l’occuper pendant le trajet. L’idéal ? Un jeu silencieux pour garder de bons contacts avec les autres passagers.

 


Enfants

 

Attention aux dosettes de lessive liquide !

Bleues, vertes ou encore jaunes, les dosettes hydrosolubles de lessive liquide n’ont pas leurs pareilles pour attirer l’oeil des enfants.
Non pas qu’ils adorent faire tourner le lave-vaisselle ou le lave-linge, mais parce qu’ils les confondent avec des bonbons. Les cas d’intoxication sont d’ailleurs en forte hausse !
Comment réagir en cas d’intoxication ?

  • Sur la peau : rincez immédiatement et abon- abondamment pendant une dizaine de minutes.

  • Dans la bouche : nettoyez bien la bouche avec un gant de toilette ou un linge propre et humide pour retirer un maximum de produit. Ensuite, évitez les boissons pendant deux heures. Celles-ci favoriseraient l’absorption du produit.

  • Dans l’oeil : faites couler un fi n fi let d’eau tiède sur l’oeil pendant une dizaine de minutes. En cas de doute, consultez votre médecin ou appelez le Centre Antipoison le plus proche (www.centres-antipoison.net).

 

Pas de reptile à proximité des enfants !

Même s’ils sont inoffensifs, les reptiles domestiques comme les tortues et autres lézards doivent rester à distance des enfants de moins de 5 ans.

Et pour cause, ils peuvent être porteurs de la salmonelle, une bactérie responsable de la salmonellose ou de méningites. Des infections potentiellement graves.

Source : « Salmonelloses chez des jeunes enfants et exposition aux reptiles domestiques : investigation en France métropolitaine en 2012 », InVS, 2012.

 

 

Adolescents

 

Ados et médicaments : une liaison dangereuse

À l’adolescence, les médicaments psychotropes sont à utiliser avec la plus grande prudence ! Les antidépresseurs, par exemple, ne sont pas systématiquement prescrits en cas de dépression.

Mais ils peuvent bien entendu l’être en cas de nécessité. Il faut alors bien expliquer à l’adolescent qu’il s’agit d’un traitement de plusieurs mois à prendre quotidiennement !
Quant aux anxiolytiques, à cause du risque élevé de dépendance, on ne les utilise presque jamais.