Les conseils de votre pharmacien Giphar sur les maladies, virus, allergies...

 

 

Acné

Allergies
Asthme
Cystites
Dépendances
Dépistage
Diabète
Dysfonctionnement érectile
Eczéma
Enurésie
Fièvre
Grippe
Hypertension artérielle
Incontinence
Lombalgie
Mélanome
Opérations et chirurgie
Oreilles et ouïe
Pédiculose / poux
Rhinite allergique
Rhume
Saignements de nez
Séropositivité - Sida
Syndrome de l'intestin irritable
Virus et froid

 

 

acné

 

Quels soins pour une peau acnéique ?

  • Nettoyez votre peau avec un nettoyant « kératolytique », il débouche les pores plus efficacement qu'un nettoyant classique.

  • Hydratez votre peau à l'aide d'une crème légère pour peau acnéique. Les soins qui luttent contre l'acné ont tendance à assécher la peau, ne zappez donc pas cette étape.

 

Lutter efficacement contre les boutons

  • Si votre acné est légère, un traitement local devrait suffire. Demandez conseil à votre pharmacien. Si vous souffrez d'acné sévère, un traitement oral prescrit par un dermatologue est peut être nécessaire.

  • Quand un bouton fait son apparition, appliquez un gel anti-inflammatoire ou antibactérien. Il existe également des sticks antiseptiques, disponibles en pharmacie.

 

Du bon usage des soins !

  • Que ce soit pour l’hydratation, le nettoyage ou le soin, les peaux acnéiques demandent des produits bien spécifiques... mais encore faut-il les appliquer correctement !

  • N’imaginez pas qu’en augmentant la dose, vous augmentez l’efficacité. Vous risquez au contraire d’agresser votre peau.

  • Ne frottez pas trop en appliquant les produits. Une peau acnéique est une peau fragile.

  • Pour vous sécher le visage, tamponnez avec une serviette plutôt que de frotter, le geste est moins brutal.

 

 

allergies

 

Piqûres d'insectes : les premiers gestes

En cas de piqûre d'insecte, deux choses à retenir : 

  • Dans un premier temps, essayez de ne pas paniquer, cela augmente le flux sanguin. 

  • Dans un second temps, ne grattez pas la plaie. Et ce afin de ne pas propager l'infection. 

Le dard s'enlève à l'aide d'une pince à épiler préalablement désinfectée. N'oubliez pas de désinfecter le site après cette opération. Si vous n'avez pas d'antiseptique sous la main du vinaigre blanc peut faire l'affaire.

 

 

asthme

 

Le peak flow, une aide au suivi de votre asthme

Le peak flow est un appareil qui peut aussi être utilisé pour le suivi au quotidien ! Il permet notamment : 

  • de mesurer l'évolution de la fonction respiratoire, 

  • d'évaluer le risque de crise, 

  • d'évaluer l’efficacité du traitement, 

  • d'identifier les environnements propices aux crises (Pièces peu aérées, la présence de poussière ou d'acariens, asthme professionnel, par exemple).

 

Asthme et allergie : mettez toutes les chances de votre côté !

Dans 70 à 80 % des cas, l’asthme a une origine allergique. Chez les enfants, cette proportion atteint même 95 %.

Pour réduire le risque de crise :

  • aérez toutes les pièces de la maison pendant 20 minutes chaque jour,

  • évitez les contacts avec les animaux de compagnie, surtout les chats et les chiens,

  • renseignez-vous sur l’aspect allergisant de certaines plantes d’intérieur,

  • bannissez le tabac de votre habitation.

 

 

Cystites

 

Une cure de cranberry

  • Le cranberry (ou canneberge), est une baie aux propriétés antiseptiques naturelles : il empêche les bactéries de s’accrocher aux parois de la vessie, ce qui entrave leur reproduction. Il est scientifiquement prouvé que la consommation journalière de cranberry diminue de moitié le risque de cystite(1)

  • Pour prévenir efficacement la cystite, la dose journalière recommandée est de 36 mg de proanthocyanidine (le composé actif de la cranberry). Demandez conseil à votre pharmacien.

 

 

Dépendances

 

 

Tabac

 

Tabac : faites-vous aider !

Si l'idée même d'arrêter de fumer vous angoisse, faites-vous aider ! Demandez conseil à votre pharmacien. Celui-ci pourra vous aiguiller vers le substitut nicotinique qui vous convient le mieux.

 

Tabac : votre pharmacien peut vous aider !

Envie d’arrêter de fumer ? Envie d’échanger avec un spécialiste ? Afin d’augmenter vos chances de réussite, votre pharmacien vous propose de prendre rendez-vous.

 

Une folle envie de cigarette ?

Sachez que l’envie impérieuse de fumer disparaît au bout de 3 à 5 minutes. Le défi consiste à tenir pendant ces quelques instants. Prenez immédiatement un substitut nicotinique à action rapide (gomme…).

Ensuite, occupez-vous : lavez-vous les dents, buvez un verre d’eau, mangez un fruit, utilisez une technique de relaxation...

 

 

Digital addiction

 

Pensez à l’aromathérapie pour déconnecter en douceur

Comme tout sevrage, la déconnexion peut être source connectés addquand construit par Technostress lien psychologique négatif qui existe entre on parle de syndrome d’anxiété et de stress. Les huiles essentielles peuvent vous aider à déconnecter en douceur. Le basilic peut
aider pour tout type de dépendance. Diffusés ou inhalés, la lavande, l’orange ou l’ylang-ylang apaisent les lés, angoisses. Demandez conseil à votre pharmacien.

 

 

 

Dépistage

 

Se faire dépister à la pharmacie

De nombreux dépistages sont organisés par votre pharmacien Giphar. Et ce tout au long de l’année.

N’hésitez pas à lui demander conseil !

 

 

Diabète

 

Dépistage du diabète : pour qui ? Comment ?

Il est conseillé d’effectuer un dépistage tous les 3 ans chez votre médecin si vous avez plus de 45 ans et que vous présentez l’un des facteurs de risque suivants :

 

Que manger en cas d’hypoglycémie ?

Une hypoglycémie se matérialise par une sensation de faim, des sueurs, des tremblements, des vertiges, une sensation d’anxiété... et dans les cas extrêmes par un coma. Comment se « resucrer » au plus vite ? En consommant 3 carrés de sucre ou une cuillère à soupe de miel ou 20 cl de soda ou de jus de fruit « non light ».
Si la personne perd connaissance, une injection de glucagon - une hormone qui augmente la glycémie - peut être nécessaire. Il est conseillé de s’assurer que les proches sont capables de réaliser de telles injections afin de pouvoir réagir en cas de besoin. N’hésitez pas à en parler avec votre médecin.

 

Hyperglycémie à jeun

Rien de plus simple que de poser le diagnostic de diabète. Il suffit d’une prise de sang à jeun.

  • À jeun, le taux normal de sucre dans le sang (glycémie) se situe en dessous de 100 milligrammes de sucre par décilitre de sang.

  • Le seuil diabétique commence à 126 milligrammes.

  • Entre les deux, d’autres examens sanguins peuvent s’avérer nécessaires.

 

 

Dysfonctionnement érectile

 

Sexe, tabac et alcool

De nombreuses études ont démontré que le tabac intervient dans la genèse des maladies cardiovasculaires et, par conséquent, dans le processus de l’érection.
Quant à l’alcool, même à petites doses, son effet relève du quitte ou double : soit il excite et lève les inhibitions, soit il a une action sédative et « dégonflante ».

 

 

eczéma

 

Brûlures, coups de soleil et eczéma

Le liniment oléo-calcaire permet aussi de calmer les brûlures, les coups de soleil, ainsi que l’eczéma.

Mais attention, il ne constitue pas un traitement contre ce dernier. Mieux vaut donc avoir toujours dans sa pharmacie les traitements adéquats pour en venir à bout.

 

 

énurésie

 

Pipis au lit : conseils pratiques

  • Apprenez à votre enfant à se désaltérer régulièrement la journée et limitez la quantité de boisson en soirée.

  • Instaurez le rituel d’aller faire pipi juste avant d’aller dormir.

  • Facilitez l’accès aux toilettes la nuit : petite veilleuse rigolote, porte ouverte…

  • Responsabilisez votre enfant en lui montrant comment retirer les draps mouillés, en disposant un pyjama de rechange à son chevet…

  • Proposez-lui de tenir un calendrier où il dessinera un soleil à chaque nuit sèche.

 

 

fièvre

 

Le grand classique : le thermomètre !

Il trône dans toutes les salles de bain et constitue probablement l’outil de dépistage le plus utilisé par les Français. Reste qu’il a bien évolué ces dernières années !

  • Le thermomètre au gallium (qui a remplacé le mercure) doit être introduit dans le rectum, dans la bouche ou sous l’aisselle.

  • Le thermomètre digital ou électronique : même principe, mais la lecture du résultat est facilitée par un écran à cristaux liquides.

  • Le thermomètre à infrarouge : le contact entre le rayon infrarouge et la peau suffit pour prendre la température. En outre, il permet aussi de prendre la température du biberon et de l’eau du bain !

 

Interpréter le résultat
Si on n’utilise pas le thermomètre dans le rectum, il faut faire un petit calcul pour obtenir la température interne.

  • Dans la bouche : il faut ajouter 0,4°C à la température obtenue.

  • Sous l’aisselle : il faut ajouter 0,7°C.

  • Pas besoin de faire de calcul si vous utilisez un thermomètre à infrarouge.

 

 

grippe

 

Pensez à l'homéopathie et la phytothérapie

Aux premiers frissons : essayez d'enrayer l'état grippal ou le rhume en vous tournant vers la gelée royale, l'échinacee ou l'anas Barbariae. Si les symptômes persistent plus de trois jours, consultez votre pharmacien ou votre médecin.

 

Que faire quand je suis grippé ?

Ce n’est pas nouveau : face à la grippe, les antibiotiques sont inefficaces. Que faire donc en cas de grippe ?

  • Optez pour le paracétamol pour faire baisser la fi èvre et atténuer les maux de tête et les courbatures. Les huiles essentielles et la phytothérapie sont aussi très utiles : notamment le sureau et l’échinacée pour une action immunostimulante et antivirale.

  • La vitamine C peut vous aider à lutter contre la fatigue.

  • Hydratez-vous bien.

  • Reposez-vous.

  • Restez chez vous pour éviter de contaminer d’autres personnes.

 

 

hypertension artérielle

 

Votre pharmacien Giphar, un allié !

  • Il est possible de faire mesurer votre tension chez votre pharmacien Giphar. Profitez-en : un chiffre supérieur ou égal à 140/90 doit motiver une visite chez votre médecin. 

  • Notez que pour diagnostiquer une hypertension artérielle, il est indispensable d'effectuer 3 mesures le matin et 3 mesures le soir, faites 3 jours consécutifs chez vous au repos, sont indispensables.

 

Du sel dans les médicaments

Les médicaments effervescents constituent également une source non négligeable de sodium. Si vous souffrez d'hypertension, limitez leur consommation et demandez conseil à votre pharmacien !

 

 

incontinence

 

Quand consulter ?

  • Si vous urinez plus fréquemment qu’une fois toutes les 2 à 4 heures.

  • Si vous urinez généralement de très petites quantités d’urine.

  • Si vous ne parvenez pas à vous retenir quelques minutes. 

  • Si vous observez des fuites urinaires dès que vous faites un effort.

 

Un arsenal de protections adaptées

Nombreux sont ceux qui recourent à des plans B pour pallier leurs fuites : papier toilette, gant de toilette, etc. Des « astuces » loin d’être efficaces et qui ne sont pas dépourvues de risques sanitaires.

Or, il existe de nombreuses protections discrètes et adaptées à la situation de chacun. Demandez conseil à votre pharmacien qui pourra vous proposer des échantillons adaptés à votre situation.

 

 

Lombalgie

 

Tous au bain !

Lorsque les douleurs dorsales, lombaires ou cervicales sont dues à des contractures musculaires - qu'elles soient elles-mêmes dues au stress ou pas - la chaleur peut soulager et aider à détendre les muscles : une bouillotte, un peu d'air chaud soufflé avec un sèche-cheveux, des
patchs chauffants ou un bon bain chaud.

 

 

mélanome

 

Prévention du mélanome

  • Limitez au maximum l’exposition de vos enfants. Le lien entre exposition excessive au soleil avant 15 ans et risque de mélanome à l’âge adulte a été clairement démontré.

  • Pas de bain de soleil sans une crème solaire adaptée à votre type de peau.

  • Exposez-vous le moins possible, et pas sans protection totale - casquette, lunettes, T-shirt - entre 12 et 16 h.

  • Ne vous fiez pas à la température mais aux indices UV fournis par la météo. Ils reflètent mieux le risque de coups de soleil que la température. À partir d’un index de 5, une peau sensible brûle en moins d’une demi-heure.

 

 

Opérations et chirurgie

 

Pourquoi être à jeun avant une anesthésie ?

Passage obligé pour toute personne devant subir une anesthésie générale : jeûner. Les raisons de cette précaution ?
Les anesthésiants ne se contentent pas d’endormir le patient, ils suppriment également les réflexes comme la toux. Un réflexe qui empêche le contenu de l’estomac de passer par les poumons en cas de vomissement. Or il est possible que les anesthésiants ou le retrait de l’intubation s’accompagne de légers vomissements. D’où l’intérêt de rester à jeun.
Pour rappel, avant une intervention, il est recommandé de :

  • ne pas manger pendant les 6 heures précédant l’entrée au bloc,

  • ne pas boire pendant les 2 heures précédant l’entrée au bloc.

 

 

Oreilles et ouïe

 

Vive les bouchons d’oreille !

Aujourd'huil, il existe des solutions efficaces pour préserver son capital auditif : les protections auditives. Disponibles en pharmacie, elles sont très simples d’utilisation. Il suffit en effet de les écraser entre les doigts et d’ensuite les placer dans le conduit auditif.
Sus aux idées reçues : ces bouchons ne gâchent pas la qualité sonore d’un concert et permettent, en outre, de discuter avec ses voisins. Pas besoin de les mettre et de les tirer plusieurs fois par concert.

 

 

Pédiculose / Poux

 

Produits anti-poux : conseils d'utilisation

  • Les produits insecticides – comme tout autre shampoing - ne doivent pas entrer en contact avec les yeux ni être avalés.

  • Ils sont inflammables : pas de cigarette ou de flamme à proximité !

  • Ils ne peuvent être utilisés chez des enfants asthmatiques.

En cas de doute, demandez conseil à votre pharmacien !

 

Avez-vous pensé à la lavande ?

Les poux semblent ne pas apprécier la lavande. Aussi les produits à base l'huile essentielle de lavande vendus en pharmacie peuvent vous aider à lutter contre les poux.

 

Soyez régulier !

N’oubliez pas d’appliquer les shampoings 2 fois à une semaine d’intervalle. Des poux survivent encore après les deux traitements ? Vous n’avez peut-être pas scrupuleusement respecté les instructions d’utilisation. Il se peut aussi que les poux aient développé une résistance au produit que vous utilisez. Parlez-en à votre pharmacien.

Demandez conseil à votre pharmacien.

 

 

Rhinite allergique

 

Prévention

Pour garder les pollens et donc la rhinite allergique à distance quelques astuces simples peuvent aider.

  • Appliquer une pommade grasse à l'entrée du nez 

  • Fermer les fenêtres pendant la journée 

  • Éviter de faire sécher le linge à l'extérieur

  • Se laver souvent les cheveux

 

Dépistage de l'asthme

Si vous pensez être atteint de rhinite allergique, n’hésitez pas à vous tourner vers votre pharmacien. Il peut vous orienter mais aussi effectuer un dépistage de l'asthme afin de s'assurer que votre rhinite allergique n'est pas à l'origine d'un asthme débutant.

 

Les sprays qui apaisent !

Certains décongestionnants pour le nez pourront vous soulager en cas de rhinite allergique. Demandez conseil à votre pharmacien.

 

Solutions maison anti-pollens

  • Aérez l’habitat au moins 20 minutes/jour, tôt le matin ou tard le soir : lorsque le pollen n’est pas trop présent dans l’air.

  • Portez chapeau et lunettes de soleil quand vous sortez.

  • Appliquez une noisette de crème à la base de votre nez, pour limiter l’entrée des pollens.

  • Lavez-vous les cheveux avant le coucher, pour éviter de déposer le pollen sur votre oreiller.

  • Ne séchez pas le linge à l’extérieur.

  • Faites régulièrement des lavages du nez et des yeux à l’aide de sérum physiologique.

  • Surveillez les alertes au pollen de votre région : www.pollens.fr.

 

 

rhume

 

Pensez à l'homéopathie et la phytothérapie

Aux premiers frissons : essayez d'enrayer l'état grippal ou le rhume en vous tournant vers la gelée royale, l'échinacee ou l'anas Barbariae. Si les symptômes persistent plus de trois jours, consultez votre pharmacien ou votre médecin.

 

 

Saignements de nez

 

Que faire en cas de saignement de nez ?

  • Penchez la tête légèrement en avant - surtout pas en arrière – et appuyez fermement la narine concernée pendant 5 à 10 minutes.

  • Lorsque le saignement s’arrête, mouchez vous doucement afin d’évacuer les éventuels caillots. Pincer à nouveau la narine si elle recommence à saigner.

  • Si le saignement persiste, placez un coton hémostatique – qui arrête les saignements – dans la narine pendant 30 minutes.

Notez que si les saignements sont fréquents, il convient de consulter un ORL.

 

 

Séropositivité - Sida

 

Un test de dépistage disponible en pharmacie

Désormais, il est possible d’acheter dans votre officine un test de dépistage HIV, à réaliser à la maison. Votre pharmacien Giphar est formé pour répondre à toutes vos questions sur ce nouveau test.

 

En cas d’urgence

Malgré les précautions, il n’est pas impossible de se retrouver dans une situation à risque. En cas de rupture de préservatif, par exemple.

Rendez-vous dans un centre d’urgence qui pourra vous administrer un traitement limitant le risque de contamination. Il est vivement conseillé que les deux partenaires soient présents pour évaluer le risque.

 

 

Syndrome de l'intestin irritable

 

Des médicaments qui soulagent

Le SII doit faire l’objet d’une prise en charge globale. Néanmoins, les médicaments peuvent intervenir pour soulager les diarrhées ou la constipation.

  • Les antidiarrhéiques peuvent être pris sans danger en cas de SII.

  • Concernant les laxatifs, les laxatifs osmotiques (qui retiennent l’eau dans les intestins) doivent être préférés aux laxatifs stimulants qui peuvent provoquer à terme une dépendance de l’organisme.

 

 

Virus et froid

 

Montrez patte blanche !

Pour vous protéger des virus, pensez à vous laver les mains régulièrement et soigneusement au savon et à l’eau tiède.

Pensez aussi aux gels hydroalcooliques et lingettes désinfectantes, qui vous sauvent la mise lorsqu’il faut enchaîner trajet en métro ou en bus et sandwich pris sur le pouce !